CÔTES, géomorphologie et géographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Côte rocheuse, Jersey

Côte rocheuse, Jersey
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Dunes et étangs de la côte landaise

Dunes et étangs de la côte landaise
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Côte à fjords

Côte à fjords
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bréhat

Bréhat
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


La notion de côte

La côte n'est pas seulement le contact de la terre et de la mer : le fond de l'océan répondrait aussi à cette définition. Ce qui caractérise la côte, c'est la présence d'un troisième élément, l'atmosphère, qui joue ici un rôle fondamental parce que l'énergie de la mer est, pour l'essentiel, le fait de mouvements ondulatoires qui se produisent le long de l'interface eau-air.

Ces mouvements ondulatoires (houles ou marées) et les déplacements d'eau qui en sont la conséquence renferment en effet une énergie considérable, et c'est la dissipation brutale, quasi instantanée, de cette énergie qui façonne les côtes selon des processus qui n'ont d'équivalent ni au fond des mers ni sur le continent.

Les processus mécaniques qui agissent sur le façonnement des côtes sont variables et discontinus, et leurs effets sont parfois contradictoires. Ceux d'entre eux qui sont d'origine météorologique sont, de plus, imprévisibles. La morphogenèse côtière en tire ses caractères de discontinuité, souvent de réversibilité, parfois d'imprévisibilité, qui la rendent si déconcertante et quelquefois si spectaculaire.

Or ces brutales consommations d'énergie, engendrant des phénomènes morphogénétiques généralement rapides, affectent une bande côtière qui, dans l'immense majorité des cas, n'est que depuis peu dans cette situation littorale : l'océan a atteint son niveau actuel il y a seulement cinq ou six mille ans, et partout où les mouvements particuliers du continent n'ont pas annulé ou renversé le mouvement relatif, c'est un modelé continental qui a été partiellement submergé, et soumis ainsi à une morphogenèse littorale. Ailleurs, où le soulèvement du continent (le plus souvent par le jeu de l'isostasie postglaciaire) a plus que compensé l'élévation du niveau de l'océan, ce sont des terres autrefois submergées qui sont aujourd'hui en position littorale. Dans l'un ou l'autre cas, l'action actuelle est beaucoup plus vigoureuse que l'action passée, et une morphogenèse violente et chaotique succède à une morphogenèse modérée et régulière : à des phénomènes lents, qui n'étaient pui [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CÔTES, géomorphologie et géographie  » est également traité dans :

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations marines

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 7 908 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Action de la houle à la côte »  : […] Pour l'essentiel, les mouvements des sédiments littoraux sont réglés par le rapport qui existe, du point de vue de la compétence et de celui de la direction, entre le jet de rive , ou translation de l'eau vers le haut de la plage au moment de l'arrivée de la vague , et le retrait , ou ruissellement en nappe de cette même eau retournant à la mer sel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-accumulations-marines/#i_23345

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « La terre »  : […] La majeure partie de l'Afrique se compose d'un socle ancien, ou bouclier, d'origine précambrienne, à partir duquel se sont formés les reliefs actuels. Longtemps soudées à la masse africaine, la péninsule arabique et l'île de Madagascar s'en sont détachées lors de l'ouverture de la mer Rouge et du canal de Mozambique, résultat de la tectonique des plaques. Le bouclier africain a connu au cours du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_23345

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 175 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les plaines »  : […] Les plaines côtières de l'Atlantique et du golfe du Mexique se suivent du New Jersey au Yucatán. Leur genèse est étroitement liée à l'évolution de l'Atlantique et aux transgressions et régressions marines qui se sont succédé depuis le Jurassique. Le premier indice d'une ouverture océanique dans le prolongement ouest de la Téthys se situe au Trias-Jurassique inférieur ; il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geologie/#i_23345

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 005 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Formes »  : […] Le triangle septentrional est plus ramassé (6 500 km de l'ouest de l'Alaska à la pointe sud-est de Terre-Neuve, dans sa partie la plus large, qui est aussi la plus septentrionale, et 6 000 km depuis le nord du Canada continental au sud du Mexique) mais il est plus largement pénétré par la mer : de profonds rentrants comme la baie d'Hudson, le golfe du Saint-Laurent, le golfe du Mexique ; de mult […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geographie/#i_23345

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Le relief »  : […] L'impression générale que donne le relief australien est celle d'un pays usé, d'un modelé sénile. L'étude morphologique peut se diviser en trois parties qui correspondent aux grands ensembles géologiques. Le plateau occidental correspond à une vieille surface d'aplanissement à peine modifiée depuis le Primaire. Les déformations tectoniques du Tertiaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_23345

BARRE, océanographie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 1 385 mots

Dans le chapitre « Barres d'avant-côte »  : […] Les barres d'avant-côte (en anglais off-shore bars ) se constituent par le déferlement des houles longues là où la profondeur diminue assez pour provoquer ce déferlement. Il en existe deux variétés : lorsque, sur une côte, se succèdent des houles variées, les unes forment des barres, les autres les font migrer vers le littoral où elles se soudent aux cordons littoraux qu'ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barre-oceanographie/#i_23345

CANYONS SOUS-MARINS

  • Écrit par 
  • Maurice GENNESSEAUX
  •  • 7 528 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les têtes de canyons et leur prolongement vers le littoral »  : […] La majorité des têtes de canyons sont situées à la partie supérieure de la pente continentale. Les marges atlantiques, et en particulier la marge armoricaine, en présentent de bons exemples. La distance entre les canyons est souvent inférieure à 10 kilomètres. Leurs têtes, élargies ou ramifiées, festonnent le sommet de la pente continentale et s'avancent même jusqu'à l'isobathe 70 mètres. La plate […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canyons-sous-marins/#i_23345

CONSERVATOIRE DU LITTORAL

  • Écrit par 
  • François LETOURNEUX
  •  • 2 032 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Protéger de l’urbanisation les plus beaux sites littoraux  »  : […] Dans les années 1960, le développement anarchique du littoral préoccupe les pouvoirs publics et les associations de conservation de la nature et de protection des paysages. En 1971, au cours d’une réunion interministérielle organisée par la D.A.T.A.R., Michel Piquard est chargé d’animer un groupe d’études sur « Les perspectives à long terme d’aménagement du littoral français ». Remis au gouverneme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservatoire-du-littoral/#i_23345

CORNOUAILLE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 740 mots
  •  • 1 média

Plateau de faible altitude entrecoupé de cuvettes d'effondrement, avec des rivières faiblement encaissées, la Cornouaille s'étend de la pointe du Raz à l'Ellé, de la pointe de Penmarch à la Montagne Noire. Le climat doux, mais venteux, en fait le vrai domaine de la Bretagne maritime. Face à l'ouest, les côtes des « pallues » sableuses de la baie d'Audierne contrastent avec la côte rocheuse du sud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cornouaille/#i_23345

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 538 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « De la Baltique à la mer du Nord »  : […] On ne peut comprendre le relief du Danemark sans évoquer l'énorme calotte de glace qui l'a recouvert aux temps quaternaires et dont le poids l'écrasait ; aussi le Nord, où la calotte était plus épaisse, une fois délivré de ce poids, s'est soulevé d'une douzaine de mètres depuis les derniers épisodes glaciaires (mer à Litorina ). Le sol est entièrement composé des matériaux qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danemark/#i_23345

DINARIDES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 5 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Dinarides »  : […] Les Dinarides stricto sensu ont une façade maritime le long de la mer Adriatique, de climat méditerranéen et de sous-sol essentiellement calcaire, de sorte que s'y développe dans d'excellentes conditions le relief karstique. Partout, la côte est abrupte et plus ou moins bordée d'îles parallèles, le tout correspondant à l'allongement des unités tectoniques dans le sens nord- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinarides/#i_23345

EMBOUCHURES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 3 324 mots

L' embouchure d'un cours d'eau est le lieu où il déverse dans la mer ou dans un lac ses eaux et sa charge solide. L'interaction entre l'écoulement à sens unique du fleuve et les mouvements alternatifs de la mer y détermine des rapports particuliers entre les masses d'eau, et des formes spécifiques d'érosion et de sédimentation. Sur la plupart des côtes, les embouchures occupent leur emplacement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embouchures/#i_23345

ÉROSION DU LITTORAL

  • Écrit par 
  • Ywenn DE LA TORRE, 
  • Éric PALVADEAU
  •  • 3 905 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les côtes basses sableuses »  : […] Dans la zone littorale, la houle, par les courants qu’elle génère, est le principal agent responsable des mouvements ou transports de sédiments. Son déferlement à la côte induit : des courants du large vers la côte ou courants d’entraînement ; des courants de la côte vers le large, ou courants de retour et courants sagittaux ; un courant parallèle à la côte, ou dérive littorale. Ces courants entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erosion-du-littoral/#i_23345

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Paléogéographie »  : […] La physionomie de l'Europe telle que nous la percevons aujourd'hui grâce aux multiples cartes dont nous disposons et, mieux encore, avec les images satellitaires, est l'aboutissement provisoire d'une histoire très complexe et très longue. Chaque époque géologique a laissé sa marque plus ou moins lisible. Nous sommes habitués aux contours curieusement découpés de la ligne de rivage. Or celle-ci est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/#i_23345

FALAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 1 516 mots
  •  • 1 média

Une falaise est un abrupt littoral résultant de l'affouillement du relief continental par les eaux de la mer. Chaque falaise forme un couple indissoluble avec la plate-forme d'abrasion correspondante, et elle est issue de la réponse du versant au sapement effectué à sa base par la progression de la plate-forme d'abrasion. Pour toutes les falaises, la gravité est l'agent essentiel du façonnement, m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/falaise/#i_23345

FENLAND ou FENS

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 422 mots

Région basse de l'est de l'Angleterre (autour de la baie du Wash), creusée dans des roches argileuses entre la cuesta jurassique de Lincoln Edge à l'ouest et la cuesta crétacée de Norfolk Edge à l'est. À l'état naturel, les fens intérieurs étaient une immense roselière dont la végétation se décomposait en tourbe ; celle-ci atteignait, par endroits, 10 mètres d'épaisseur. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fenland-fens/#i_23345

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 473 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Contraintes et atouts d'un pays nordique »  : […] La Finlande, qui s'étend entre 59 0  48′ 30″ et 70 0  5′ 30″ de latitude Nord, couvre 338 127 kilomètres carrés. Les paysages finlandais sont très largement marqués par les lacs qui occupent 33 474 kilomètres carrés et par le couvert forestier largement représenté (57 p. 100 de la surface totale), qui correspond à la forêt de conifères ou forêt bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finlande/#i_23345

FJORDLAND, Nouvelle-Zélande

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS
  •  • 307 mots

Région constituant l'extrémité sud-ouest de l'archipel néo-zélandais. Les paysages du Fjordland, très pittoresques, rappellent ceux des fjords norvégiens : un massif de gneiss a été soulevé jusqu'à 1 000 mètres au sud et 2 500 mètres au nord ; sa surface a été, le plus souvent, réduite à l'état de crêtes par l'encaissement de vallées orientées par des failles et considérablement surcreusées par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fjordland-nouvelle-zelande/#i_23345

HAMPSHIRE

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 293 mots

Un des comtés du sud de l'Angleterre, riverain de la Manche, vaste de 3 779 kilomètres carrés. Une importante couche de craie, ondulée par les mouvements tectoniques tertiaires, forme l'ossature du nord du Hampshire et donne un paysage de plateaux secs et découverts ; l'érosion a creusé des combes dans les anticlinaux de la craie (Kingsclere, Winchester). Au sud, la craie, déprimée en synclinal, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hampshire/#i_23345

ÎLES

  • Écrit par 
  • Guy LASSERRE
  • , Universalis
  •  • 5 314 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les îles continentales »  : […] Relèvent de la catégorie des îles continentales les îles dont les liens sont étroits avec le continent voisin. La Grande-Bretagne et l'Irlande constituent un bon exemple d'îles appartenant au continent européen, dont elles ont été séparées récemment par des mouvements d'affaissement et par la transgression marine, liée à la fonte des glaciers quaternaires. La plate-forme sous-marine qui porte ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles/#i_23345

KENT & SUSSEX

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 703 mots
  •  • 2 médias

Groupe de trois comtés de la région Sud-Est de l'Angleterre (Kent, East Sussex, West Sussex), situés entre l'agglomération londonienne et la côte de la Manche orientale et du pas de Calais, occupant au total 7 500 kilomètres carrés. Le relief très varié résulte du défoncement par l'érosion d'une puissante voûte anticlinale d'axe est-ouest. Au centre, des collines gréseuses atteignent 240 mètres d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kent-et-sussex/#i_23345

LANDES

  • Écrit par 
  • Marie-Christine AUBIN
  •  • 1 043 mots

Situées dans le Bassin aquitain, en bordure de l'océan Atlantique, sur 230 kilomètres, de la Gironde à l'Adour, les Landes ont la forme d'un triangle, dont les sommets sont la pointe de Grave, Nérac et Bayonne. Le département du même nom couvre quelque 9 250 kilomètres carrés et constitue l'une des cinq composantes de la région Aquitaine. Leurs 14 200 kilomètres carrés sont couverts d'un sable dét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/landes/#i_23345

LOI RELATIVE À L'AMÉNAGEMENT, LA PROTECTION ET LA MISE EN VALEUR DU LITTORAL

  • Écrit par 
  • François LETOURNEUX
  •  • 1 222 mots
  •  • 1 média

Le 3 janvier 1986, la loi française relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral, que l’on appelle plus simplement « loi littoral », est promulguée. Pour tous ceux qui fréquentent les rivages et pour les habitants des régions côtières, elle est essentielle puisque garante du maintien des équilibres entre espaces naturels et espaces bâtis, et de la cohérence de l’urbanis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-relative-a-l-amenagement-la-protection-et-la-mise-en-valeur-du-littoral/#i_23345

MARAIS & VASIÈRES

  • Écrit par 
  • Fernand VERGER
  •  • 3 091 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les vasières littorales »  : […] Les vasières constituent le milieu de formation des marais maritimes sur les rivages des mers à marée. Elles sont faites de dépôts fins, argileux, plus ou moins calcaires. Tantôt l'essentiel des sédiments provient des fleuves comme dans la baie de Chesapeake, aux États-Unis, tantôt la majeure partie est fournie par les fonds marins proches comme c'est vraisemblablement le cas pour la mer des Wadd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marais-et-vasieres/#i_23345

MECKLEMBOURG

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 430 mots

Sur le plan physique, le Mecklembourg, ancienne unité politique de l'Allemagne du Nord, correspond au plateau lacustre entre l'Oder (à l'est) et l'Elbe-Lübeck-Kanal (à l'ouest) et à ses abords immédiats. La zone lacustre est située entre deux alignements de moraines, distants de 30 à 40 kilomètres l'un de l'autre. Celui du sud correspond au stade de Francfort, celui du nord au stade de Poméranie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecklembourg/#i_23345

MÉDITERRANÉE MER

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • François DOUMENGE, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • Universalis
  •  • 4 808 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Morphologie, structure, géophysique »  : […] Le trait le plus marquant de la géomorphologie de la mer Méditerranée est la brusque plongée des côtes vers les grands fonds de 2 500 à 5 000 mètres, disposés sous forme de plaines abyssales au centre des principaux bassins. Rares sont en effet les plateaux continentaux : parmi eux, celui du golfe du Lion, celui des Baléares entre cet archipel et la côte espagnole, celui de Tunisie-Sicile entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-mediterranee/#i_23345

MÉDITERRANÉENNE AIRE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Henri GAUSSEN, 
  • Hervé HARANT
  • , Universalis
  •  • 8 277 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les grandes divisions des chaînes alpines »  : […] Chacun des continents européen et africain (et arabe) forme l' avant-pays des chaînes qui sont charriées sur leurs marges. Il y a ainsi deux « branches » du système alpin : l'une, alpidique , en marge de l'Europe et déversée vers elle (cordillères Bétiques, Alpes, Carpates, Balkan, Pontides) ; l'autre, dinarique , déversée vers l'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aire-mediterraneenne/#i_23345

MERS RETRAITS ET AVANCÉES DES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 3 910 mots

Dans le chapitre « L'influence de la tectonique locale et de l'isostasie »  : […] La tectonique des plaques et les variations du volume des glaciers continentaux ont une influence globale, et elles sont responsables de changements du niveau de la mer ressentis sur l'ensemble de la planète. Cependant, les forces qui agissent sur les plaques continentales provoquent également des déformations importantes à l'intérieur des continents et sur leur bordure. Pour un observateur situé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retraits-et-avancees-des-mers/#i_23345

NOIRE MER

  • Écrit par 
  • Luch Mikhaylovich FOMIN, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Vladimir Petrovich GONCHAROV, 
  • Aleksï Nilovitch KOSAREV
  •  • 3 579 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Géographie physique »  : […] Le littoral de la mer Noire est peu découpé, à l'exception des rives nord-ouest et nord, basses et sillonnées de nombreux ravins, vallées et rivières, dont l'embouchure est souvent bloquée par des langues de sable. Les montagnes du sud de la Crimée forment la seule zone de falaises à pic. À l'est et au sud, le littoral est abrupt et montagneux. Les saillies du Grand et du Petit Caucase, séparés p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-noire/#i_23345

NORMANDIE, région administrative

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 150 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La Normandie maritime »  : […] La Normandie est née de la mer. L'estuaire de la Seine débouche sur la Manche et sur la vaste baie de Seine, entre la presqu'île du Cotentin et le pays de Caux. Il n'existe sur le littoral français aucune autre région ayant un tel développement de côtes, entre l'estuaire de la Bresle au nord-est et la baie du Mont-Saint-Michel au sud-ouest, un ensemble aussi bien partagé dans l'interpénétration p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/normandie-region-administrative/#i_23345

NORVÈGE

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 24 720 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le relief »  : […] La Norvège est formée presque exclusivement de hautes terres  ; si l'on excepte les environs d'Oslo, l'altitude est presque toujours supérieure à 500 m, avec des sommets dépassant 2 000 m (Galdhøppigen, dans le massif de Jotunheim). Il s'agit le plus souvent de hautes croupes, assez monotones, comme le Hardangervidda. L'énorme masse montagneuse a été portée à ces hautes altitudes à l'époque tertia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norvege/#i_23345

OCÉAN ET MERS (Géologie sous-marine) - Étude des fonds sous-marins

  • Écrit par 
  • Gérard GRAU, 
  • Lucien MONTADERT, 
  • Claude SALLÉ
  •  • 4 245 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Zones côtières et marges continentales »  : […] Parmi les résultats marquants obtenus, il faut tout d'abord souligner ceux qui concernent les sédiments récents des zones côtières et des plateaux continentaux, car ils ont de nombreuses applications. L'étude des types de côtes et des processus de sédimentation le long des rivages a des implications directes sur l'activité humaine : création de ports, de jetées, protection des plages, par exempl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-geologie-sous-marine-etude-des-fonds-sous-marins/#i_23345

PLAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 8 121 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'énergie des houles »  : […] L'énergie qui est libérée par les houles à proximité du trait de côte résulte du déferlement ; elle est fonction de la hauteur de la vague, de la vitesse acquise par les particules de la crête de la vague et de la masse de l'eau impliquée dans le déferlement. Cette énergie est consacrée à l'élévation en altitude, le long du versant, d'une partie de cette eau et, accessoirement, d'une partie des s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plages/#i_23345

PLAN D'ACTION POUR LA MÉDITERRANÉE

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 587 mots
  •  • 1 média

Dès la fin des années 1960, les pays riverains de la Méditerranée se sont préoccupés de la dégradation de cette mer qui est leur patrimoine commun et le lien qui les unit depuis la plus haute Antiquité. Cela les a conduits à lancer, au début de 1975, dans le cadre du Programme des Nations unies pour l’environnement (P.N.U.E.), un Plan d’action pour la Méditerranée (P.A.M.) et à signer, le 16 févr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-d-action-pour-la-mediterranee/#i_23345

RÉCIFS CORALLIENS

  • Écrit par 
  • Pascale JOANNOT
  •  • 6 421 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Répartition et types de récifs coralliens »  : […] L'Indonésie (225 millions d'habitants), avec 51 020 kilomètres carrés de récifs, est la plus grande région corallienne du monde, suivie par l'Australie (20,7 millions d'habitants) et ses 48 960 kilomètres carrés de récifs, puis par les Philippines (90 millions d'habitants) avec 25 060 kilomètres carrés de récifs (cf. carte) . La France, par ses collectivités d'outre-mer (2,6 millions d'habitants) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recifs-coralliens/#i_23345

TRÉGORROIS ou TRÉGOR

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 636 mots
  •  • 1 média

Le terme de Trégorrois évoque celui de Trigger (Cornouailles britannique), spécifiant ainsi l'origine géographique du peuplement résultant de l'invasion bretonne du haut Moyen Âge, que confirme la fréquence des toponymes en « plou ». La dénomination actuelle désigne le pays entre la Manche et la montagne d'Arrée, entre la rivière de Morlaix et Paimpol. C'est, à peu de chose près, l'ancien évêché d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tregorrois-tregor/#i_23345

VANNETAIS

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 696 mots

De toutes les entités régionales de France, le Vannetais (Bro Gwened, un des quatre « pays » de la Bretagne bretonnante) est l'une des plus stables, au point que, pour l'essentiel, le département du Morbihan se superpose assez bien à la civitas des Vénètes, devenue au haut Moyen Âge le Browaroch, puis, jusqu'en 1789, le diocèse de Vannes. Sur un territoire de quelque 7 000 kilomètres carrés, les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vannetais/#i_23345

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre PINOT, « CÔTES, géomorphologie et géographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cotes-geomorphologie/