Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DURETÉ

Articles

  • ACIER - Technologie

    • Écrit par Louis COLOMBIER, Gérard FESSIER, Guy HENRY, Joëlle PONTET
    • 14 176 mots
    • 10 médias
    ...peut plus être micrographiquement résolue. Là encore, la dureté croît en même temps que la finesse des constituants et de façon relativement considérable. Alors qu'après transformation à 650 0C (perlite lamellaire souvent grossière) la dureté, mesurée avec une machine Rockwell, est 25 dans l'échelle...
  • ALLIAGES

    • Écrit par Jean-Claude GACHON
    • 7 362 mots
    • 5 médias
    ...assez chargés en carbone et/ou en éléments d'alliage, la trempe, depuis le domaine austénitique (de 850 à 1 000 0C environ), conduit à la formation de martensite, composant très dur et très fragile ; puis un réchauffement « revenu » à quelques centaines de degrés provoque des transformations de cette...
  • CORINDON

    • Écrit par Yves GAUTIER
    • 281 mots

    Oxyde d'aluminium, le corindon se présente en cristaux prismatiques, en tonnelets à faces finement striées, en fuseaux (icosaèdres aigus) ou en prismes aplatis (formes tabulaires). Il se caractérise par sa grande dureté (9), à peine inférieure à celle du diamant qui est le minéral le...

  • MÉTALLOGRAPHIE - Essais mécaniques

    • Écrit par Gilbert FRADE
    • 10 506 mots
    • 13 médias
    La dureté d'un métal est la résistance qu'il oppose à la pénétration d'un autre corps plus dur que lui, ou encore la résistance à une déformation permanente de sa surface.
  • MATIÈRE (physique) - État solide

    • Écrit par Daniel CALÉCKI
    • 8 629 mots
    • 12 médias
    ...covalent, ne fond pas à la pression atmosphérique ; il se transforme en graphite au-dessus de 3 300 kelvins. Une autre propriété physique importante est la dureté ; elle caractérise l'aptitude d'un solide à se déformer sous l'effet d'une force mécanique. On s'attend à ce qu'un solide moléculaire soit moins...
  • MOLYBDÈNE

    • Écrit par Fernand MARATRAY
    • 2 650 mots
    • 7 médias
    Le molybdène se dissout dans le fer pur, distord le réseau et augmente la dureté. Dans les alliages Fe-C, il tend à fermer la zone γ (fig. 3) ; en conséquence, le point A3 est relevé et la composition de l'eutectoïde est déplacée vers une plus basse teneur en carbone et, à cet effet, c'est un...
  • QUASI-CRISTAUX

    • Écrit par Marc AUDIER, Michel DUNEAU
    • 3 072 mots
    • 4 médias
    Les propriétés mécaniques des quasi-cristaux se caractérisent par une grande dureté (environ cinq fois celle des meilleurs aciers spéciaux) et une grande fragilité observées à la température ordinaire. Au-dessus d’une température relativement élevée (environ 0,8 fois la température de fusion), ces...

Médias

Acier trempé : dureté et teneur en carbone

Acier trempé : dureté et teneur en carbone

Aciers au chrome et aciers ordinaire : dureté

Aciers au chrome et aciers ordinaire : dureté

Duretés de divers matériaux

Duretés de divers matériaux

Essai Jominy

Essai Jominy