Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CONVERTIBILITÉ, économie monétaire

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Définie comme étant la propriété que possède une monnaie nationale d'être librement échangée, la convertibilité s'opère, selon les époques, soit contre de l'or dans le pays d'émission (ou de l'argent dans certains pays), soit contre des monnaies étrangères.

À l'origine, le papier-monnaie était effectivement un titre de créance payable en métal précieux par la banque qui l'avait émis. Cette assurance de convertibilité a considérablement facilité la diffusion de la monnaie de papier, diffusion qui, à son tour, a contribué à faire tomber la convertibilité en désuétude. Les bouleversements financiers qui ont accompagné et suivi les deux guerres mondiales ont pratiquement et légalement mis fin à la convertibilité, en même temps qu'à la circulation de l'or monnayé. Aucune banque d'émission dans le monde n'a aujourd'hui l'obligation de remettre des pièces d'or aux porteurs de ses propres billets. L'or, monnayé ou non, s'échange comme une marchandise dont le commerce est presque partout réglementé.

Avec les accords de Bretton Woods (1944), le dollar a remplacé l'or en tant que substrat commun à toutes les monnaies convertibles. Mais la libre convertibilité des monnaies de divers pays est parfois encore soumise à des restrictions de change.

— Georges BLUMBERG

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : licencié en droit, diplômé de l'École nationale des langues orientales vivantes, professeur à la faculté libre, autonome et cogérée d'économie et de droit, Paris

Classification

Pour citer cet article

Georges BLUMBERG. CONVERTIBILITÉ, économie monétaire [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • AN ENQUIRY INTO THE NATURE AND EFFECTS OF THE PAPER CREDIT OF GREAT BRITAIN, Henry Thornton - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 032 mots
    Thornton décrit le mécanisme d'arbitrage dit « des points d'entrée et de sortie de l'or » et démontre comment, lorsque la convertibilité des billets en or est suspendue, un déficit de la balance des paiements provoque une baisse sensible du taux de change qui fait monter le...
  • ARGENTINE

    • Écrit par , , , , , , et
    • 37 033 mots
    • 18 médias
    En mars 1991, le Parlement argentin adopte la loide « convertibilité » qui met en place un currencyboard (caisse d'émission ou conseil monétaire). Mis en œuvre à de nombreuses reprises au cours du xixe siècle, ce régime monétaire et de change est redevenu d'actualité avec sa réinstauration...
  • BANQUE D'ANGLETERRE, en bref

    • Écrit par
    • 275 mots

    Les banques centrales ont d'abord été des banques commerciales ou publiques, dotées d'une Charte et de privilèges d'émission de billets en échange du financement de la dette publique. Il en va ainsi pour la Banque de Suède créée en 1668 et la Banque d'Angleterre créée...

  • BILLET DE BANQUE

    • Écrit par
    • 572 mots
    • 1 média

    Rectangle de papier illustré portant l'indication d'une valeur monétaire, émis par la banque centrale ou nationale d'un pays, et destiné à servir d'instrument pour le paiement.

    Connu en Chine dès le viiie siècle, l'usage du billet de banque ne s'introduisit en Europe qu'au...

  • Afficher les 15 références