CONSPIRATIONNISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une idéologie politique

Pour les acteurs sociaux et politiques qui y recourent, le complotisme est un outil qui leur permet d’entrer ou d’exister dans les champs politique et médiatique, et de tenter d’y imposer leurs idées. Ainsi, contrairement aux simples rumeurs qui sont des fabrications collectives du corps social, dont on ne trouve jamais la source originelle, le discours complotiste prend la forme de livres, de vidéos, de pages Internet ou de colloques, dont les auteurs sont identifiables et parfois célèbres. Voici quelques exemples parmi les plus marquants du conspirationnisme.

Les Protocoles des Sages de Sion

Un des faux complotistes les plus connus est le texte des Protocoles des Sages de Sion, qui « dévoile » un plan de domination mondiale élaborée par une secte juive (les Sages de Sion), et l’existence d’un complot visant à fomenter des révolutions dans tous les pays, d’en massacrer éventuellement les populations, pour y prendre le pouvoir sous la forme d’une monarchie juive mondiale. Il a été forgé en 1903 par la police secrète russe, l’Okhrana, et rédigé par un certain Matveï Golovinski qui a plagié en partie un pamphlet hostile à Napoléon III de 1864, écrit par Maurice Joly, Dialogue aux Enfers entre Machiavel et Montesquieu. L’objectif des commanditaires était double : nourrir l’imaginaire antijuif en Russie et délégitimer les politiques de libéralisation du tsar, en insinuant qu’elles étaient conformes à un plan judéo-maçonnique secret visant à destituer Nicolas II et à mettre un roi juif à sa place. En 1922, le ministre allemand des Affaires étrangères, Walter Rathenau, fut assassiné par deux nationalistes convaincus qu’il était un des Sages de Sion. Dénoncé dès 1921 comme une mystification littéraire, l’ouvrage connut une diffusion massive dans toute l’Europe et devint le bréviaire d’Hitler et des dignitaires nazis. Il circule toujours dans les pays arabo-musulmans, et a fait l’objet en 2002 d’une adaptation en série télévisée, Le Cavalier sans monture, en Égypte.

Les Illuminés de Bavière ou Illuminati

En 1776, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Emmanuel TAÏEB, « CONSPIRATIONNISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conspirationnisme/