Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

COMPOSÉES

Le fruit et ses moyens de dissémination

Achènes

Achènes

Le fruit, un akène, enferme une graine exalbuminée contenant un embryon droit. Il présente une grande variété de formes et d'ornementation. Il est bâti pour les voyages à grandes distances. Il emprunte le vent (akènes anémochores munis d'aigrettes, de parachutes, de soies diverses) ou utilise les animaux (fruits zoo-anthropochores munis d'épines, de crochets ; ).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Pâquerette

Pâquerette

Cirse des champs

Cirse des champs

Petite camomille (inflorescences)

Petite camomille (inflorescences)

Autres références

  • ABSINTHE

    • Écrit par Pierre LIEUTAGHI
    • 505 mots

    Sa senteur puissante et son amertume extrême ont signalé très tôt l'absinthe (Artemisia absinthium L.) ou les armoises voisines à l'attention de l'homme en quête de remèdes. Mille six cents ans avant notre ère, un papyrus égyptien fait mention d'une plante dans laquelle certains ont reconnu...

  • ARNICA

    • Écrit par Pierre LIEUTAGHI
    • 514 mots
    • 1 média

    Ce n'est qu'au xiie siècle que l'arnica (Arnica montana L.) apparaît dans la matière médicale, en Allemagne. C'est surtout dans cette contrée et en Europe centrale qu'on l'emploie jusqu'au xviiie siècle, époque où des médecins célèbres comme J. F. Cartheuser...

  • BARDANE

    • Écrit par Pierre LIEUTAGHI
    • 514 mots

    Médicinale très ancienne, bien connue des médecins et des agronomes latins dans les indications majeures qu'elle a conservées jusqu'à nous. Au ier siècle, Columelle relate l'usage de la bardane contre les morsures de serpents, Dioscoride l'indique dans le traitement des ulcères. Les...

  • CAMOMILLE

    • Écrit par Pierre LIEUTAGHI
    • 669 mots
    • 1 média

    On emploie de préférence en médecine la camomille vraie, ou camomille romaine (Anthemis nobilis L. ; composées), et surtout, à tort, celle du commerce dont les fleurs « doubles », sans cœur jaune, sont moins actives que celles de la plante sauvage des moissons. La matricaire camomille (...

  • Afficher les 7 références

Voir aussi