COLLAGÈNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Composition des collagènes

Le collagène est caractérisé par la présence d'aminoacides particuliers comme l'hydroxyproline (≃ 14 p. 100) et d'hydroxylysine. Ces acides aminés particuliers sont obtenus par l'hydroxylation de la proline et de la lysine après la synthèse de la chaîne α sur les polysomes (cf. chap. 3). On connaît dans le collagène deux isomères de l'hydroxyproline : l'hydroxy 3-proline et l'hydroxy 4-proline. La teneur en 4-hydroxyproline est élevée mais variable d'un type de collagène à l'autre. Le dosage de l'hydroxyproline permet pratiquement le dosage sélectif du collagène, puisque très peu d'autres protéines en contiennent (c'est le cas de l'élastine, du C1q qui est l'un des composants du complément et d'une certaine forme dite asymétrique de l'acétylcholinestérase). Ces autres protéines en contiennent beaucoup moins, en général moins de 2 p. 100. La 3-hydroxyproline se trouve surtout dans les collagènes des lames basales.

Amino-acides particuliers et formes glycosylées

Diaporama : Amino-acides particuliers et formes glycosylées

Diaporama

Formules des amino-acides particuliers du collagène (les hydroxy 3-proline et hydroxy 4-proline, l'hydroxylysine) et des formes glycosylées. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Amino-acides

Tableau : Amino-acides

Tableau

Composition en amino-acides des différentes chaînes a de collagènes de types génétiquement distincts. Les chiffres indiquent le nombre de résidus de chaque amino-acide pour 1 000 résidus totaux. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Comme l'hydroxyproline, l'hydroxylysine se forme aussi après la synthèse de la chaîne peptidique à partir de la lysine et une partie de cette hydroxylysine est glycosylée en galactosyl-hydroxylysine ou en glucosylgalactosyl-hydroxylysine. Les différents types de collagènes sont plus ou moins riches en glucides, c'est pourquoi nous pouvons dire que les collagènes sont des glycoprotéines. Cette copule glucidique, le glucosylgalactosyl-hydroxylysine, est très caractéristique du collagène et permet de le distinguer des autres glycoprotéines, car ce type de liaison entre galactose et hydro-xylysine en 1 α n'a pas encore été retrouvé dans d'autres glycoprotéines. La séquence d'aminoacides des collagènes est caractérisée par la présence de la glycine à chaque troisième position, comme dans la séquence caractéristique du triplet : gly-pro-X. Ainsi, la plupart des collagènes contiennent environ 330 résidus pour 1 000 résidus de glycine.

Au cours de sa biosynthèse, la forme précurseur du collagène, le procollagène, contient deux extrémités globulaires, à l'extrémité N-terminale et C-terminale de la mo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Distribution dans l'organisme

Distribution dans l'organisme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Amino-acides particuliers et formes glycosylées

Amino-acides particuliers et formes glycosylées
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Amino-acides

Amino-acides
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Biosynthèse du collagène

Biosynthèse du collagène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., docteur en médecine, docteur ès sciences, directeur de laboratoire de biochimie du tissu conjonctif à la faculté de médecine, université de Paris-Val-de-Marne.

Classification

Autres références

«  COLLAGÈNE  » est également traité dans :

APONÉVROTIQUE TISSU

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 271 mots

Tissu conjonctif fibreux constitué de plusieurs plans de fibres collagènes. Celles-ci sont parallèles entre elles dans un plan donné, mais d'un plan à un autre l'orientation des fibres est entrecroisée. Ainsi se constitue une trame jouant un rôle mécanique d'enveloppe souple et élastique. Cette enveloppe existe notamment autour d'organes tels que les muscles, dont les dimensions peuvent changer sa […] Lire la suite

ARTICULATIONS

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 078 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cartilage articulaire »  : […] Le cartilage est la surface de l'articulation à laquelle est dévolue la fonction de réception et de transmission des forces. Le cartilage est l'une des formes de tissu conjonctif les plus simples de l'organisme puisqu'il comprend seulement des cellules dites chondrocytes en concentration relativement faible et un matériel intercellulaire appelé substance fondamentale . Dans le cartilage de l'ani […] Lire la suite

CANCER - Immunothérapie

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 5 113 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’indispensable migration des lymphocytes T »  : […] Avant d’exposer les obstacles à la migration des cellules T dans les tumeurs, il est nécessaire de rappeler l’importance des déplacements lymphocytaires T dans l’initiation d’une réponse immune. Les lymphocytes T peuvent être considérés comme de véritables « explorateurs » qui assurent une veille permanente au sein de l’organisme. Ces cellules accomplissent leur fonction en se déformant et en mig […] Lire la suite

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 514 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure et propriétés des vaisseaux »  : […] Les parois vasculaires comportent généralement trois couches de tissus. De l'intérieur vers l'extérieur, on y trouve : un endothélium constitué d'une seule couche de cellules aplaties ; une media comportant des fibres élastiques (élastine) et du tissu musculaire lisse ; une adventice externe conjonctive contenant des fibres de collagène. L'élastine des vertébrés (ou les substances elastin-lik […] Lire la suite

CONJONCTIF TISSU

  • Écrit par 
  • Albert POLICARD
  •  • 3 015 mots

Dans le chapitre « Description du tissu conjonctif »  : […] Les tissus conjonctifs sont constitués par une substance fondamentale amorphe ; des cellules spéciales, les fibroplastes ; des cellules plus banales, exogènes le plus souvent ( histiocytes, mastocytes, macrophages, etc.) ; des formations fibrillaires faites d'une protéine particulière, le collagène ; des fibres ou lames d'une substance nommée élastine, constituant les formations élastiques. […] Lire la suite

CONNECTIVITES

  • Écrit par 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 1 752 mots

On désigne par le terme connectivite ou collagénose un ensemble de maladies ou de syndromes qui touchent plus particulièrement certains tissus riches en matrice intercellulaire (tissus conjonctifs). Le terme connectivite évoque un processus inflammatoire (...ite) touchant des tissus conjonctifs et le terme collagén ose évoque plutôt des maladies dégénératives des tissus riches en collagène (.. […] Lire la suite

CUIR

  • Écrit par 
  • Laurent VILLA
  •  • 11 128 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le cuir reconstitué »  : […] Le cuir reconstitué est un produit imputrescible, obtenu à partir de fibres de collagène agglomérées à l'aide de liants, généralement des polymères de synthèse. La matière première est la peau elle-même (peaux abîmées ou déchets de peaux). Après épilage, la peau est broyée et réduite en forme de pâte, puis traitée par un dispersant du collagène, par exemple de l'acide monochloracétique, qui donne […] Lire la suite

GELS

  • Écrit par 
  • Mireille ADAM, 
  • Michel DELSANTI
  •  • 3 430 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Transition sol-gel »  : […] Jusqu'alors les propriétés physiques des gels ont été considérées, la formation de ces gels va être maintenant décrite. Prenons comme exemple la formation de la gélatine : les molécules de collagène (2 p. 100) sont mises en solution dans l'eau à haute température (50  0 C). Par refroidissement (20  0 C), les chaînes de collagènes forment des points de réticulation entre elles. Il y a d'abord form […] Lire la suite

HÉMORRAGIES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SOULIER
  • , Universalis
  •  • 4 292 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Temps plaquettaire »  : […] Les plaquettes sanguines (ou thrombocytes) sont des corpuscules de deux à quatre microns contenus dans le sang. Ils sont dépourvus de noyau, mais contiennent des granulations azurophiles. Lorsque le collagène tissulaire est mis à nu par la rupture de l' endothélium vasculaire (couche monocellulaire non « mouillable » qui tapisse l'intérieur des vaisseaux), les plaquettes y adhèrent et s'agrègent […] Lire la suite

MATRICE INTERCELLULAIRE ou MATRICE EXTRACELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Jacqueline LABAT-ROBERT, 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 2 392 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Fonction mécanique »  : […] Les glycoprotéines de structure présentent d'intéressantes propriétés qui conditionnent leurs possibles fonctions. Elles interagissent avec les collagènes, surtout interstitiels pour la fibronectine, types IV et V pour la laminine, type II pour la chondronectine, avec les protéoglycannes, particulièrement avec leur « moitié » glycosaminoglycannique. Ces interactions ont été particulièrement étud […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Ladislas ROBERT, « COLLAGÈNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/collagene/