BERRI CLAUDE (1934-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pendant plusieurs dizaines d'années, Claude Berri fut une des personnalités les plus en vue du cinéma français. Juge et partie à tous les niveaux, tant politique que productif, professionnel ou artistique, il fut de tous les débats. Lors des discussions du G.A.T.T., il fit de son film Germinal (1992) un symbole de l'« exception culturelle » et, grand amateur d'art contemporain, fit entrer la peinture à la Cinémathèque française quand il en devint président en 2003. Caractère atypique, parfois brutal dans ses relations humaines, Berri pouvait passer de confessions doloristes à un exhibitionnisme audacieux (ainsi sa prestation dans Stan le flasher, Serge Gainsbourg, 1990). Et quand on attendait des révélations fracassantes de la publication de ses Mémoires, il livra un bel essai de grande valeur littéraire (Auto-portrait, 2004).

Né en 1934, Claude Langmann (dit Berri) joue quelques petits rôles (Janine, Maurice Pialat, 1961) puis réalise un court-métrage, Le Poulet (1963), oscar à Hollywood. Son premier long-métrage, Le Vieil Homme et l'enfant (1966) remporte un succès critique et commercial. Michel Simon y campe un inoubliable grand-père antisémite qui se prend d'affection pour un petit juif dans la France occupée. Suivent alors des films à caractère plus ou moins autobiographique qu'il interprète parfois lui-même. Toutes les phases de l'existence sont abordées (Mazel Tov ou le mariage, 1968 ; Le Pistonné, 1969 ; Le Cinéma de papa, 1970 ; Sex-shop, 1972 ; Le Mâle du siècle, 1974 ; La Première Fois, 1976 ; Un moment d'égarement, 1977 ; Je vous aime, 1980). Il s'agit d'œuvres attachantes, réalisées très simplement et qui valent ce que valent les situations et les personnages.

Sa rencontre avec Coluche (Le Maître d'école, 1981) l'amène à quitter le registre de la comédie dramatique. Tchao pantin (1983) dans lequel un pompiste alcoolique se prend d'amitié pour un petit trafiquant de drogue sera le meilleur film du comique, devenu émouvant, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur honoraire d'histoire et esthétique du cinéma, département des arts du spectacle de l'université de Caen

Classification

Autres références

«  BERRI CLAUDE (1934-2009)  » est également traité dans :

RASSAM JEAN-PIERRE (1942-1985)

  • Écrit par 
  • Vincent TOLEDANO
  •  • 649 mots

Le producteur Jean-Pierre Rassam fut au début des années 1970 l'une des figures les plus dérangeantes du nouveau cinéma français. Né à Beyrouth dans une famille d'origine syrienne, Jeean-Pierre Rassam réussit Science Po puis l'écrit de l'E.N.A., avant d'être recalé à l'oral. « Je n'avais pas le style fonctionnaire », expliquera-t-il plus tard. Sa vie d'artiste peut commencer pleinement. À l'instar […] Lire la suite

Les derniers événements

Liban. Explosion dévastatrice et meurtrière dans le port de Beyrouth. 4-31 août 2020

et de transparence ». Ils conditionnent l’aide à la reconstruction du pays à la mise en œuvre de réformes institutionnelles. Le 10, Hassan Diab présente la démission de son gouvernement, à la suite du retrait du ministre des Finances Ghazi Wazni et de la ministre de la Justice, Marie-Claude Najm. Il dénonce […] Lire la suite

Liban. Échec de la conférence interlibanaise de Lausanne et fin de la mission de la force multinationale à Beyrouth. 1er-31 mars 1984

, Walid Joumblatt, chef des druzes, et Nabih Berri, dirigeant des chiites, demandent « l'abolition du système confessionnel », les chrétiens du Front libanais, autour de Pierre Gemayel et Camille Chamoun, souhaitent « la transformation du Liban en une république fédérale dotée de départements à base […] Lire la suite

Pour citer l’article

René PRÉDAL, « BERRI CLAUDE - (1934-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-berri/