HASKIL CLARA (1895-1960)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Musicienne exceptionnelle, admirée de tous ses pairs, Clara Haskil fut durant trente ans la mal-aimée du public, surtout en France – pays où elle avait fait l'essentiel de ses études et quelle considérait comme sa seconde patrie. Il y a plusieurs raisons à cela. D'abord, ses problèmes récurrents de santé, mais aussi ses origines et son statut d'expatriée, aggravés par les deux guerres mondiales, n'ont pas favorisé l'essor de sa carrière. Ensuite, son manque d'aisance sur scène, son trac perpétuel, son humilité n'en faisaient en rien une figure médiatique. Mais, surtout, la pureté de son jeu, son total effacement derrière la partition, l'idéal qu'elle assignait à sa fonction d'interprète ne pouvaient que déconcerter des auditeurs habitués alors à plus de complaisances et d'effets d'estrade. Elle venait sans doute trop tôt. Néanmoins, ce qui impressionnait même ceux qui n'étaient pas conquis, ce sont l'énergie vitale, le rayonnement que dégageait cette femme d'apparence chétive et disgracieuse. Malgré les vicissitudes et les longues périodes loin du piano, la perfection de son jeu n'était jamais altérée. Elle semblait toujours disponible pour la musique. On a parfois employé à son propos le terme de « miracle » et, assurément, il y avait en elle quelque chose qui n'était pas de ce monde. Elle disait d'elle : « Si je suis souvent absente, lointaine, distraite, c'est que je poursuis sans trêve une manière de rêve éveillé. »

Le difficile cheminement d'une carrière

Clara Haskil naît à Bucarest le 7 janvier 1895 et révèle très tôt des dons stupéfiants pour la musique. Dès 1901, elle entre au Conservatoire de sa ville natale. Elle s'installe à Vienne l'année suivante, sous la tutelle protectrice mais écrasante de son oncle Avram Moscuna, qui renonce à sa carrière de médecin pour veiller sur sa formation musicale et remplacera – jusqu'à sa mort en 1934 – un père trop tôt disparu. Cette même année – elle a sept ans ! –, elle donne son premier concert public. Pendant trois ans elle travaille – le pia [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Médias de l’article

Schumann, Variations Abegg

Schumann, Variations Abegg
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Schumann, Concerto pour piano

Schumann, Concerto pour piano
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Mozart, Concerto pour piano no9 «Jeunehomme»

Mozart, Concerto pour piano no9 «Jeunehomme»
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Mozart, Concerto pour piano no23

Mozart, Concerto pour piano no23
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « HASKIL CLARA - (1895-1960) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/clara-haskil/