CIRCULATOIRES (SYSTÈMES)Appareil circulatoire humain

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'écoulement du sang dans le réseau circulatoire

Du point de vue physiologique, on divise l'appareil circulatoire en deux grands systèmes.

Le système à haute pression qui comprend le ventricule gauche en systole et le système artériel. La pression y est d'origine dynamique, sa capacité est relativement faible, d'environ 700 ml, et il est peu extensible. Son rôle de distribution est rendu sélectif par la vasomotricité. Sa forte résistance hémodynamique est presque entièrement située à la sortie du système artériel, donc au niveau des artérioles. La vitesse du sang y décroît progressivement (fig. 6) dans le sens centrifuge.

Vitesse du courant circulatoire

Dessin : Vitesse du courant circulatoire

Dessin

Vitesse du courant circulatoire. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le système à basse pression comprend les capillaires, les veines, le cœur droit, la circulation pulmonaire et l'oreillette gauche. La pression y est avant tout d'origine statique et l'influence de la pesanteur y est notable. Sa capacité est grande, environ 5 000 à 6 000 ml, et il est facilement extensible, ce qui lui confère un rôle de collecteur et de réservoir. Sa résistance hémodynamique est faible. La vitesse du sang y croît progressivement dans le sens centripète, sans jamais atteindre celle du système à haute pression.

Le temps de circulation peut être calculé après injection dans le courant sanguin de substances colorées ou de produits « marqués ». On définit le temps de circulation (t, mesuré en secondes) entre un point A et un point B par l'équation :

Le temps de circulation se passe, en majeure partie, dans le système à basse pression de la circulation (côté veineux) et, pour une partie bien moindre, dans le système à haute pression (côté artériel). Le temps de circulation total, ou de recirculation, est de l'ordre d'une minute. Le temps le plus court est celui de la circulation coronaire (10 secondes), mais d'autres voies allant de l'aorte à la veine cave peuvent demander jusqu'à plusieurs minutes.

Circulation dans le système à haute pression

Les caractéristiques de cette circulation énoncées plus haut sont liées en grande partie à la structure de la couche moyenne de la paroi artérielle, qui est composée de trois tuniques concentriques.

Rôle [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 26 pages

Médias de l’article

Cœur

Cœur
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Appareil circulatoire

Appareil circulatoire
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Appareil circulatoire humain

Appareil circulatoire humain
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Différent types de vaisseaux

Différent types de vaisseaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 13 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à la faculté de médecine de Paris
  • : professeur de médecine expérimentale, chef du service d'immuno-allergologie infantile à l'hôpital Necker-Enfants malades
  • : docteur en médecine, docteur ès sciences, professeur à la faculté de médecine Broussais-Hôtel-Dieu

Classification

Autres références

«  CIRCULATOIRES SYSTÈMES  » est également traité dans :

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 459 mots

L'eau est le constituant majeur des organismes vivants. Chez ceux-ci, les réactions chimiques complexes du métabolisme se déroulent en phase aqueuse et nécessitent des échanges permanents de substances : absorption de composés nutritifs et élimination de déchets. L'eau, intracellulaire aussi bien qu'extracellulaire, est aussi le véhicule de ces substances.Sur de faibles distances, de simples proce […] Lire la suite

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 514 mots
  •  • 4 médias

Différents stades évolutifs d'organisation et de spécialisation de la circulation des liquides internes peuvent être aisément distingués dans la série animale. La convection circulatoire peut affecter des compartiments liquidiens variés : liquide intracellulaire, liquides cœlomiques, sang proprement dit. Elle peut, dans des stades primitifs, ne pas être endiguée dans des structures vasculaires et […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude GILLOT, Jean PAUPE, Henri SCHMITT, « CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Appareil circulatoire humain », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-appareil-circulatoire-humain/