CHRYSOPHYCÉES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Statospore chez Pseudokephyrion

Statospore chez Pseudokephyrion
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Synura

Synura
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Organisation

Organisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Acontochrysophycidées

Acontochrysophycidées
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Les Chrysophycées sont des algues unicellulaires indépendantes ou vivant en colonies. Elles forment rarement un thalle de structure simple ; leurs cellules possèdent un ou plusieurs plastes jaunes ou bruns (du grec χρυσ́ος, or). Cette couleur est due à l'abondance des xanthophylles (lutéine, fucoxanthine, diadinoxanthine) et à des caroténoïdes (β-carotène) masquant les chlorophylles a et c. Les réserves sont constituées par des matières grasses et par un polyholoside, la chrysolaminarine (appelée autrefois leucosine ou chrysose), substance très voisine de la laminarine des Phéophycées. Les Chrysophycées sont toujours dépourvues d'amidon.

La multiplication se fait par division végétative ou par zoosporulation : une cellule quelconque se transforme en zoosporocyste en augmentant un peu sa taille et donne alors des zoïdes flagellés. Il n'y a jamais de sporocystes ou de gamétocystes spécialisés comparables à ceux des Phéophycées. Les phénomènes sexuels, fort rarement signalés, sont de nature isogamique.

En période de repos, la formation endogène de kystes siliceux, globuleux, percés d'un pore obstrué par un bouchon, est caractéristique des Chrysophycées. Les kystes ou statospores se forment ainsi à l'intérieur de la cellule, autour du noyau et des plastes. Lors de leur germination, les statospores donnent un ou deux zoïdes flagellés, plus rarement amiboïdes, qui reproduiront ensuite l'algue initiale. La présence de ces statospores permet d'assurer que diverses formes incolores, dépourvues de plastes (Anthophysa par exemple) sont des Chrysophycées.

Statospore chez Pseudokephyrion

Statospore chez Pseudokephyrion

Dessin

Formation d'une statospore chez Pseudokephyrion, Ochromonadale à logette 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les Chrysophycées sont surtout des organismes du plancton et du nanoplancton des eaux douces ou salées : les Coccolithophoracées sont un élément important du plancton marin ; les formes dulçaquicoles se rencontrent dans les eaux du monde enti [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre BOURRELLY, « CHRYSOPHYCÉES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chrysophycees/