CHRYSOPHYCÉES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Relations phylogénétiques

De nombreux kystes siliceux de Chrysophycées se retrouvent dans le Crétacé. Les coccolithes fossiles sont abondantes dès le Trias, mais existaient peut-être déjà à l'ère primaire. Ces données paléontologiques sont insuffisantes pour retracer l'histoire évolutive des Chrysophycées. Pourtant, il faut remarquer que la cytologie et la morphologie permettent de supposer que certains champignons Phycomycètes, certains Rhizopodes et Héliozoaires, et les algues Phéophycées pourraient avoir la même origine que les Chrysophycées. De même, la grande ressemblance cytologique des Craspédomonadines et des choanocytes des éponges pourrait peut-être faire supposer que Spongiaires et Chrysophycées ont une origine commune.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Statospore chez Pseudokephyrion

Statospore chez Pseudokephyrion
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Synura

Synura
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Organisation

Organisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Acontochrysophycidées

Acontochrysophycidées
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BOURRELLY, « CHRYSOPHYCÉES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chrysophycees/