Chloé Meets Gershwin, PETRUCCIANI (Michel)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1962 dans une famille de musiciens, le jeune Michel Petrucciani a une révélation en voyant à la télévision jouer Duke Ellington. Fortement influencé par Bill Evans et Herbie Hancock, il tente, à partir de 1982, une carrière américaine. Il réactive la carrière du saxophoniste Charles Lloyd, puis joue avec Roy Haynes, Gary Peacock, Charlie Haden ou Jim Hall. Michel Petrucciani est le premier Français à signer chez la prestigieuse firme américaine Blue Note. Outre ses tournées et disques en solo, on l'entend au côté d'Eddy Louiss ou de Stéphane Grappelli. Il décède brutalement en janvier 1999, avant d'avoir pu livrer toutes les facettes de son talent d'interprète.

Son style, oscillant entre l'impressionnisme français et le hard bop, prend aussi en compte le jazz électrique et assimile le jazz mainstream classique.

Chloé Meets Gerswhin constitue un hommage au grand compositeur américain qui a donné au jazz tant de thèmes fameux. Michel Petrucciani confiait au magazine Jazzman en 1998 : «Je considère que le solo est la plus belle formule pour moi. J'y suis vraiment libre.» Comme en témoigne ce fragment, le piano solo lui permet en effet un enchaînement libre d'idées musicales qui transforme l'exercice en une sorte de conte sonore. On pense aux digressions musicales d'un Art Tatum, avec lequel il partage une main gauche puissante et précise qui est plus qu'un simple accompagnement. Les schémas harmoniques comme les anatoles chers à Broadway sont ici déconstruits par un sens de la respiration qui évite toute saturation de l'espace sonore. Les éléments du langage – citations mélodiques, walking bass, références au blues, traitement égalitaire des voies – constituent autant de péripéties d'un voyage musical intimiste accentué par l'hyperprésence de la prise de son du piano. C'est comme si on nous racontait une histoire à l'oreille.

—  Eugène LLEDO

Écrit par :

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « Chloé Meets Gershwin, PETRUCCIANI (Michel) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chloe-meets-gershwin-petrucciani-michel/