CHEN DUXIU [TCH'EN TOU-SIEOU] (1879-1942)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Prestigieux chef de file du Mouvement du 4-Mai et futur secrétaire général du Parti communiste chinois (P.C.C.), Chen Duxiu naît à Huaining en Anhui dans une famille riche. Influencé par les modernistes Liang Qichao et Kang Youwei, il étudie à l'École normale supérieure de Tōkyō, apprend le français et l'anglais avant d'éditer, épisodiquement, à Shanghai des feuilles radicales qui seront vite interdites. Après un séjour en France, il côtoie, au Japon, la société nationaliste de Sun Yat-sen, Tongmenghui, sans pourtant s'y affilier, la jugeant chauvine.

Rallié à la révolution de 1911, il fuit au Japon la réaction de Yuan Shikai puis fonde en 1915 à Shanghai Le Magazine de la jeunesse (Qingnian zazhi) qui devient la plus influente des publications révolutionnaires. Chen Duxiu y réclame une régénération sociale et culturelle, l'adoption des idées nouvelles de l'Europe, le rejet du conservatisme confucéen et l'égalité des sexes. Cet avant-gardisme empreint de foi dans le progrès technique soulève des polémiques acharnées. Doyen de l'université de Pékin, Chen Duxiu rebaptise son journal Xin Qingnian, sous-titré en français La Jeunesse, et, faisant du journal l'étendard de la révolution littéraire et culturelle, ouvre ses pages à l'intelligentsia engagée (Hu Shi, Li Dazhao, Luxun, Mao Zedong). La Jeunesse trouve son heure lors de la conférence de Paris qui remet au Japon les anciennes concessions allemandes du Shandong et déchaîne une exaspération nationaliste chez les intellectuels qui vont radicaliser leurs vues dans les mois suivants et se tourner résolument vers le marxisme. Chen Duxiu, Li Da, Shao Lizi ne tardent pas à former la Ligue de la jeunesse socialiste, groupe socialiste, précurseur du parti communiste formé en juillet 1921 avec Chen Duxiu comme premier secrétaire général du comité central.

Sur les instances du Komintern, le P.C.C. adopte une politique de collaboration avec le G [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHEN DUXIU [ TCH'EN TOU-SIEOU ] (1879-1942)  » est également traité dans :

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Tchiang Kai-chek et l'expédition du Nord »  : […] En juillet 1926 s'ébranlent les armées de Canton, dirigées par le général Tchiang Kai-chek ( Jiang Jieshi), beau-frère de Sun Yat-sen. Cette « expédition du Nord » est un plein succès sur le plan militaire . Tout le bassin du Yangzi, de Wuhan à Shanghai, est reconquis en quelques mois, en particulier grâce à l'action des organisations ouvrières et paysannes dirigées par les communistes : c'est une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_18764

CHINOISE (CIVILISATION) - La littérature

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Yves HERVOUET, 
  • François JULLIEN, 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 45 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La révolution littéraire »  : […] La révolution chinoise de 1911, l'instauration de la République l'année suivante furent suivies, à brève échéance, d'une profonde révulsion culturelle que ses promoteurs appelèrent la « révolution littéraire » et qui se déclencha pendant la Première Guerre mondiale, à partir de 1917. Le principal promoteur en fut Hu Shi (1891-1962), dont les premiers manifestes littéraires furent envoyés en Chine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-la-litterature/#i_18764

QU QIUBAI [K'IU TS'IEOU-PAI] QU SHUANG [K'IU CHOUANG] dit (1899-1935)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 1 016 mots

De son véritable nom Qu Shuang, Qu Qiubai naît à Changzhou (Jiangsu) dans une famille de lettrés. Il se destine à une carrière artistique et littéraire, mais la ruine et les dissensions familiales l'obligent à enseigner. Il étudie néanmoins la poésie, le bouddhisme, le français et le russe. En 1919, il est arrêté pour sa participation au Mouvement du 4 mai ; il entrevoit le marxisme grâce à l'infl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qu-qiubai-k-iu-ts-ieou-pai-qu-shuang-k-iu-chouang-dit/#i_18764

Pour citer l’article

Michel HOANG, « CHEN DUXIU [TCH'EN TOU-SIEOU] (1879-1942) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chen-duxiu-tch-en-tou-sieou/