MÜNCH CHARLES (1891-1968)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Charles Münch fait partie de ces rares chefs d'orchestre français reconnus dans le monde entier comme l'une des figures marquantes de la musique de son pays. Doté d'un charisme légendaire, sa culture musicale allait cependant au-delà d'une parfaite maîtrise du répertoire français. Ses ascendances alsaciennes ainsi que la formation qu'il avait reçue en Allemagne lui avaient conféré une ouverture artistique encore rare dans l'univers de la direction d'orchestre française à sa génération. Son nom n'a jamais été oublié, ses enregistrements sont toujours restés disponibles et sa discographie s'est même enrichie de nombreux trésors inédits. L'un des secrets de cette réussite hors norme, c'était le côté imprévisible de Münch : jamais deux de ses interprétations n'étaient identiques. Son autorité naturelle s'imposait sans discours ni cris : « Il nous aurait fait traverser une rue à quatre pattes sans que nous ayons besoin d'aller sur l'autre trottoir », avouaient certains instrumentistes, qu'il appelait « mes enfants ».

Charles Münch

Charles Münch

Photographie

Le chef français Charles Münch (1891-1968), en 1965. 

Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Une double formation

Charles Münch naît le 26 septembre 1891 à Strasbourg (alors capitale du Reichsland d'Alsace-Lorraine) dans une famille de musiciens : son père, Ernst Münch (1859-1928), fondateur et directeur du chœur Saint-Guillaume, occupe une place importante dans la vie musicale de la métropole alsacienne ; son frère aîné, Fritz Münch (1890-1970), reprendra le flambeau paternel. Charles Münch est aussi le neveu d'Albert Schweitzer, dont il sera toujours très proche.

Il est initié à différents instruments – piano, orgue et violon –, mais c'est ce dernier instrument qui va devenir son compagnon de prédilection pendant de nombreuses années. Strasbourg est alors un point stratégique que visent les artistes français et allemands. Le jeune Charles Münch voit ainsi diriger Arthur Nikisch, Vincent d'Indy, Édouard Colonne e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  MÜNCH CHARLES (1891-1968)  » est également traité dans :

BOSTON ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 768 mots
  •  • 4 médias

L'Orchestre symphonique de Boston (Boston Symphony Orchestra) fut fondé en 1881 par un banquier mélomane, le major Henry Lee Higginson (1834-1919), qui versa chaque année 50 000 dollars pour en assurer le fonctionnement. Convaincu de la supériorité des musiciens allemands, il fit appel à des chefs d'origine austro-allemande : Georg Henschel (1881-1884), Wilhelm Gericke (1884-1889 et 1898-1906), Ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre-symphonique-de-boston/#i_89810

ORCHESTRE DIRECTION D'

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 6 642 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les écoles de direction d'orchestre »  : […] Depuis l'époque où la direction d'orchestre s'est affirmée comme une discipline autonome, elle a suivi, selon les pays, des chemins différents qui sont les reflets des institutions musicales de ces pays. La France semble avoir oublié assez rapidement la technique de François Habeneck, qui reposait sur un travail approfondi. Dès le début du xx e  s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/direction-d-orchestre/#i_89810

OZAWA SEIJI (1935- )

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 796 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Tōkyō à Vienne »  : […] Seiji Ozawa naît à Hoten (anciennement Moukden, aujourd'hui Shenyang), en Mandchourie, le 1 er  septembre 1935, d'un père bouddhiste et d'une mère presbytérienne. Il reçoit une éducation chrétienne qui le met en contact avec la musique religieuse occidentale. C'est l'époque de l'occupation japonaise en Mandchourie. En 1941, sa famille retourne au Japon. Il commence à étudi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seiji-ozawa/#i_89810

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « MÜNCH CHARLES - (1891-1968) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-munch/