CHANCRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Désignation traditionnelle de certaines ulcérations cutanées ou muqueuses qui accompagnent l'inoculation de certains microbes : tréponème de la syphilis, bacille de Ducrey, bacille de Koch. Le chancre syphilitique survient trois semaines après la contagion. Sur les muqueuses, il est classiquement indolore ; arrondi, de niveau avec la muqueuse, propre, vernissé, il repose sur une base indurée. Il s'accompagne d'adénopathies et la présence du tréponème, constatée à l'ultramicroscope, confirme le diagnostic alors que la syphilis ne sera sérologiquement confirmée que vers le quarantième jour. Le chancre disparaît spontanément en quelques semaines, évolution que le traitement -écourte considérablement. Toutefois, surtout actuellement (par antibiothérapie intempestive), ces caractères peuvent être en défaut et l'on voit, à côté des chancres nains, des chancres ulcéreux à surface purulente.

Chancre cutané

Chancre cutané

photographie

Certaines maladies infectieuses, comme la syphilis ou le pian, se manifestent par une ulcération cutanée appelée chancre. 

Crédits : S. Votit/ Shutterstock

Afficher

Enfin, le siège du chancre syphilitique, le plus souvent génital, mais parfois extragénital, implique d'innombrables atypies : il est recouvert d'une croûte lorsqu'il siège sur la peau, il peut être masqué par un phimosis, par de l'œdème (lèvres), une fausse membrane (amygdale), simuler un panaris (doigt).

Le chancre mou réalise après une incubation de deux à trois jours une et souvent plusieurs ulcérations génitales douloureuses, profondes, au fond purulent ; la base en demeure souple. Il se complique d'un bubon dans un tiers des cas. Les sulfamides, les antibiotiques le guérissent rapidement. Le chancre mixte résulte d'une double contamination (tréponème plus bacille de Ducrey) et se marque par la transformation progressive d'un chancre mou qui se nettoie et s'indure mais pas toujours nettement ; aussi, tout porteur d'un chancre mou doit-il être l'objet d'un examen sérologique ultérieur en vue du dépistage de la syphilis.

Le chancre tuberculeux de primo-inoculation, ulcération cutanée ou muqueuse sans caractère particulier, s'accompagne d'une volumineuse adénopathie (complexe primaire). La présence de bacilles de Koch sur l'ulcération ou dans le ganglion, le virage de la cuti authentifient la primo-inoculation et imposent la chimiothérapie antituberculeuse.

On décrit encore un chancre de la maladie de Nicolas-Favre, peu apparent, et un chancre scabieux, exulcération à base indurée, siégeant sur la verge, et qui généralement est associée à d'autres manifestations de la gale.

—  Pierre de GRACIANSKY

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHANCRES  » est également traité dans :

CHANCRELLE

  • Écrit par 
  • André SIBOULET
  •  • 167 mots

La chancrelle, ou chancre mou, est provoquée par le bacille de Ducrey (1889). Assez fréquente en Asie et en Afrique, cette maladie persiste à l'état endémique dans certains pays, ce qui fait toujours craindre sa recrudescence. Après une période d'incubation de deux à cinq jours, parfois de dix à quinze jours, une petite papule rouge se développe généralement au niveau du sillon balano-préputial ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chancrelle/#i_30050

GÉNITAL APPAREIL

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Maurice PANIGEL
  • , Universalis
  •  • 14 776 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Affections de la verge »  : […] Les affections peuvent être traumatiques, infectieuses ou congénitales. La plupart des corps étrangers de l'urètre siègent dans la région pénienne, et leur extraction peut être délicate. Les ruptures de l'urètre spongieux s'observent par exemple lors d'une chute à califourchon, et se manifestent par un écoulement sanglant par le méat, l'urétorragie, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-genital/#i_30050

SYPHILIS

  • Écrit par 
  • Michel POITEVIN, 
  • André SIBOULET
  •  • 5 094 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Période d'incubation »  : […] La période d'incubation, c'est-à-dire le nombre de jours entre le moment de la contamination et l'apparition du premier signe clinique, est silencieuse (de 2 à 5 semaines, en moyenne 25 jours). Toutefois, en présence de lésions préexistantes (herpès, balanite par exemple), l'examen au fond noir peut mettre en évidence des tréponèmes dès le septième jour. Il existe actuellement des cas où la périod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syphilis/#i_30050

ULCÉRATIONS

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 904 mots

Perte de substance cutanée suffisamment profonde pour entraîner une cicatrice indélébile. Qu'elle fasse suite à une autre lésion dermatologique (bulle, pustule, gomme, nodule, tumeur) ou qu'elle apparaisse d'emblée, ses causes sont très variées. Les ulcérations artificielles relèvent de manipulations de produits caustiques au cours de l'activité professionnelle du patient. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ulcerations/#i_30050

Pour citer l’article

Pierre de GRACIANSKY, « CHANCRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chancres/