CHAMEAU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Herbivores ruminants, au corps massif surmonté d'une bosse pour le dromadaire ou de deux pour le chameau, particulièrement bien adaptés aux régions désertiques ou semi-désertiques. Répartition géographique : du Sahara occidental jusqu'en Inde ainsi qu'en Australie (où il a été introduit) pour le dromadaire (Camelus dromedarius) ; Mongolie, Turquie, Iran, Russie et Chine pour le chameau (Camelus bactrianus). Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; sous-ordre : Tylopodes ; famille : Camélidés.

Dromadaire

Dromadaire

Photographie

Depuis plus de quatre mille ans, le dromadaire (Camelus dromedarius) accompagne les peuples du désert. Animal de bât robuste et endurant, il est capable de résister aux fortes chaleurs, aux tempêtes de sable ainsi qu'à la sécheresse, pouvant se passer de boire pendant plus de quinze... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Chameau de Bactriane (Chine)

Chameau de Bactriane (Chine)

Photographie

Un chameau de Bactriane (Camelus bactrianus), dans la province chinoise du Xinjiang. 

Crédits : Art Wolfe/ Iconica/ Getty Images

Afficher

Ces animaux, au cou long et incurvé, présentent des callosités sur les pattes et le poitrail. Leur pelage, brun sable à roux, est épais, les isolant du froid l'hiver et de la chaleur l'été. Ils mesurent de 2 mètres à 2,30 mètres au garrot pour une longueur de 3 mètres et pèsent près de 700 kilogrammes pour le mâle et 500 kilogrammes pour la femelle. Leur espérance de vie est de trente à quarante ans.

Herbivores peu spécialisés, les chameaux (encore appelés chameaux de Bactriane) et les dromadaires sont des ruminants qui affectionnent particulièrement les épineux et les feuilles d'acacias ; ils grignotent aussi des restes de petits herbivores desséchés ou des plantes salées pour ne pas se déshydrater. Les chameaux et les dromadaires, les plus grands animaux capables de vivre dans les déserts, peuvent rester plusieurs jours sans boire. À l'inverse, lorsqu'ils trouvent un point d'eau, ils ingurgitent jusqu'à 130 litres en une seule fois. Pour économiser l'eau, ils concentrent leurs fèces et urines et utilisent leur réserve nutritive située dans leur bosse sous forme de graisse. Ils sont aussi capables de fermer leurs narines pour contrôler les pertes en vapeur d'eau. Ces animaux supportent facilement que la température interne de leur corps passe, entre le jour et la nuit, de 41 0C à 34 0C.

Les mâles chameaux et les mâles dromadaires sont extrêmement combatifs et virulents. À l'état sauvage, ils mènent de rudes combats [...]


Médias de l’article

Dromadaire

Dromadaire
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Chameau de Bactriane (Chine)

Chameau de Bactriane (Chine)
Crédits : Art Wolfe/ Iconica/ Getty Images

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHAMEAU  » est également traité dans :

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 848 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Animaux ne buvant pas régulièrement »  : […] Dans cette catégorie se place typiquement le chameau. La légende lui attribue des capacités bien exagérées, mais il est cependant doué d'aptitudes peu communes qui en ont fait l'animal domestique le plus précieux dans les régions désertiques de l'Ancien Monde. On distingue actuellement deux espèces très voisines : le chameau à deux bosses, ou chameau de Bactriane des déserts froids orientaux, qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deserts/#i_23591

OSMORÉGULATION

  • Écrit par 
  • Brahim LAHLOU
  •  • 3 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Osmorégulation en milieu aérien »  : […] En milieu aérien, la difficulté principale à surmonter réside dans la déperdition d'eau vers l'atmosphère, due à l'évaporation tégumentaire et aux diverses formes d'excrétion. Ces pertes d'eau atteignent leur maximum dans les déserts, où l'air est particulièrement sec. Les surfaces respiratoires, qui sont relativement vastes et, de ce fait, sujettes à l'évaporation, se recouvrent de replis tégum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osmoregulation/#i_23591

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 698 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La méthode culturelle »  : […] Les présupposés évolutionnistes . Bien que depuis plus d'un siècle, de nombreux auteurs aient réfuté la doctrine évolutionniste voulant faire partout passer l'humanité de l'étage des « chasseurs » à celui des « pasteurs » et bien qu'une théorie aussi obsolète soit abandonnée par la plupart des anthropologues, il est curieux de constater qu'elle est toujours admise par la majorité des chercheurs e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_23591

RUMINANTS

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE
  •  • 2 936 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Tylopoda »  : […] Le nom de Tylopode évoque les callosités des membres, déjà présentes d'ailleurs chez le fœtus. Le caractère anatomique essentiel réside dans la parfaite bidactylie des membres, dont l'appui sur le sol est du type digitigrade. Une large sole cornée favorise la marche sur des substrats meubles. La denture, différente de celle de tous les autres Ruminants, répond à la formule : Canines et incisives s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruminants/#i_23591

RUPESTRE ART

  • Écrit par 
  • Alfred MUZZOLINI
  •  • 1 628 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La période cameline »  : […] Vers 700 avant J.-C., le cheval apparaît dans l'art du Sahara central, d'abord attelé à des chars. Les personnages – appelés Caballins – sont figurés en aplat ocre, selon un modèle très schématique : un corps presque bitriangulaire et une tête en bâtonnet. Les peintures contiennent des scènes de combat, de chasse, de campement, ou des courses de chars. Dans les gravures, notamment dans l'Aïr et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-rupestre/#i_23591

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « CHAMEAU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chameau/