HERSCHEL CAROLINE LUCRETIA (1750-1848)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Astronome britannique d'origine allemande, Caroline Herschel à largement contribué aux recherches astronomiques de son frère, William Herschel. Elle réalisa nombre des calculs nécessaires aux études de ce dernier et détecta pour sa part trois nouvelles « nébuleuses » en 1783 ainsi que huit comètes de 1786 à 1797.

Née le 16 mars 1750 à Hanovre, en Basse-Saxe, Caroline Lucretia Herschel aide sa mère à gérer la maison familiale jusqu'en 1772. La jeune fille part alors rejoindre son frère William à Bath, en Angleterre, où il est organiste et maître de chapelle. À l'instar de son frère, Caroline est musicienne et se produit avec succès comme chanteuse. Elle donnera cependant sa dernière prestation musicale publique avec son frère en 1782. Celui-ci se détache en effet progressivement de la musique après que le roi George III l'eut cette même année élevé à la dignité d'Astronomer Royal pour sa découverte d'une nouvelle planète, Uranus, en 1781. Caroline tient alors la maison de son frère et, outre ses menues corvées ménagères, commence à réaliser des calculs laborieux liés aux observations de William. De plus en plus captivée par l'astronomie, elle observe elle-même le ciel avec un petit télescope. En 1787, le roi lui octroie une pension annuelle de cinquante livres sterling pour assister William dans ses recherches. Onze ans plus tard, en 1798, Caroline présentera à la Royal Society de Londres une révision du catalogue d'étoiles établi par John Flamsteed, accompagnée d'un index, d'un catalogue de cinq cent soixante étoiles absentes de l'Historiae coelestis britannicae, ainsi qu'une liste d'errata de cette dernière publication.

Caroline Herschel rentre à Hanovre après la mort de William, en 1822, et termine l'œuvre de ce dernier, répertoriant près de deux mille cinq cent nébuleuses et de multiples amas stellaires. En 1828, alors qu'elle est âgée de soixante-dix-sept ans, la Royal Astronomical Society de Londres lui décerne sa médaille d'or pour le travail de révision et d'édition qu'elle a accompli sur ce catalogue. Pendant les vingt années qui lui restent à vivre, Caroline Herschel continuera à susciter le respect et l'admiration de la communauté scientifique comme du public. Elle s'éteint le 9 janvier 1848 dans sa ville natale.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« HERSCHEL CAROLINE LUCRETIA - (1750-1848) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/caroline-lucretia-herschel/