CARNAVAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les carnavals de rue

Fête initialement religieuse et rurale, symbole du chaos et de la régénération du monde et des âmes, le carnaval devient fête urbaine à l'apparition des cités médiévales. Les bourgeois s'approprient cette culture populaire, la transposent dans le temps et l'espace de la cité, lui imprimant une portée plus satirique, une dimension de critique sociale. Mannequins géants ou grosses têtes caricaturales règnent dans les rues étroites des cités et les défilés de chars à thème des confréries font leur apparition. Le rôle des corporations perdure encore dans les carnavals rhénans d'aujourd'hui.

Évolution historique

Dans l'Antiquité, les saturnales et lupercales des Romains, fêtes célébrées respectivement en décembre et en février, étaient l'objet de débordement licencieux de la part des participants : on jouait à l'inversion des sexes (les hommes se déguisaient en femmes) et à l'inversion des rôles (l'esclave devenait le maître pour une journée). Ce thème de l'inversion ou du monde à l'envers donna au Moyen Âge la journée des fous. Malgré ses critiques et ses condamnations constantes, l'Église catholique ne parvint pas à réprimer le caractère païen et libertin du carnaval qui connut une forte expansion au Moyen Âge, gagnant de très nombreuses cités en Italie, en France, en Allemagne, en Flandre, aux Pays-Bas et en Espagne.

La première mention d'un carnaval urbain date de 1141 et concerne Rome, avec les jeux organisés dans le quartier du Testaccio, et la course de taureaux qui avait lieu aux portes de la cité, à l'Aventin, qui sera déplacée par la suite sous les fenêtres du pape, via del Corso, afin qu'il puisse y assister. À Nice, la chronique fait état de la venue en 1294 du comte de Provence, Charles II, duc d'Anjou, dans sa bonne ville, où il assiste au carnaval. Il s'agissait de bals, mascarades, banquets, danses et bateleurs dans les ruelles étroites de la colline du château.

Mais c'est à l'époque de la Renaissance que le [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Écrit par :

  • : présidente de Carnaval sans frontières, ancien expert-consultant auprès de l'U.N.E.S.CO. pour les carnavals, D.R. en histoire (université de Nice), D.E.S.S. en psychologie sociale et clinique (université de Nice)

Classification


Autres références

«  CARNAVAL  » est également traité dans :

FASTNACHTSPIEL, théâtre

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 370 mots

Les premières représentations du théâtre profane en langue allemande s'insèrent dans les cadres des festivités du carnaval. Attesté depuis la seconde moitié du xiv e siècle sous le nom de Fastnachtspiel , son âge d'or coïncide avec le triomphe de la Réforme (il existe des pièces de propagande) ; le Volksbuch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fastnachtspiel-theatre/#i_27796

FÊTE

  • Écrit par 
  • François-André ISAMBERT, 
  • Jean-Pierre MARTINON
  •  • 6 981 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ruptures et renversements »  : […] L' organisation de la fête produit le rassemblement symbolique d'intérêts socialement et imaginairement antagonistes, mimant, dans un espace donné et grâce à une chronologie fixée, un consensus social par lequel chacun accepte comme un présupposé l'entendu dans le malentendu. Communion, différenciation, débordement et normes intériorisées, réglementation minutieuse du cadre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fete/#i_27796

JEU - Ethnologie du jeu

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 9 576 mots

Dans le chapitre « Aspects matériels »  : […] Ce que l'ethnologue qualifie de jeu « magique » dans les rites de chasse, de pêche et d'agriculture peut n'être ni ludique ni magique aux yeux des participants. Des peuples chasseurs, par exemple, se consacrent au jeu en même temps qu'ils se soumettent à divers tabous, pendant la période précédant une grande chasse à courre. Ils fêtent le butin également par des jeux et ne distinguent guère ce qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-ethnologie-du-jeu/#i_27796

JEU - Jeu et rationalité

  • Écrit par 
  • Jacques EHRMANN
  •  • 4 828 mots

Dans le chapitre « Jeu et « réalité ordinaire » »  : […] Huizinga, par exemple, explique que le jeu « représente un combat ou un concours ». « Représente » est entendu ici dans le sens de faire voir, comme le paon se donne à voir quand il fait la roue. « Si l'oiseau y ajoute des pas de danse, la chose devient alors un spectacle, une évasion de la réalité ordinaire, une transposition de cette réalité sur un plan plus élevé. Nous ign […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-jeu-et-rationalite/#i_27796

JOBELIN

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 336 mots

Dans la première édition imprimée de François Villon (Pierre Levet, 1489), six ballades en argot sont rassemblées sous le titre : Jargon et jobellin . Le second terme doit préciser le premier ; on pense qu'il désigne le jargon des gueux ; mais, si on le rapproche du mot « jobe » (niais, sot), on peut se demander s'il ne s'applique pas au langage des « sots » et de la « sottie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jobelin/#i_27796

MARDI GRAS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 150 mots
  •  • 1 média

Fête chrétienne mobile dépendant de la date de Pâques, le Mardi gras est célébré dans une période allant du 2 février au 9 mars, soit une quarantaine de jours avant le dimanche de Pâques. Dernier des jours gras, le Mardi gras précède immédiatement le mercredi des Cendres, premier jour du carême pour les Églises chrétiennes d'Occident. On consomme ce jour-là une dernière fois des aliments gras ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mardi-gras/#i_27796

SATURNE, religion romaine

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRISSON
  •  • 789 mots

Le culte de Saturne est attesté à Rome depuis la plus haute antiquité et s'est maintenu assez vivace jusqu'à la fin de l'Empire ; mais il n'est pas possible pour autant de cerner avec précision les contours du personnage divin auquel il s'adressait. Son temple, au sud-ouest du Forum, abritait l'aerarium, sorte de coffre-fort public où étaient conservés, sous la responsabilité des questeurs, les ob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-religion-romaine/#i_27796

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 346 mots

Dans le chapitre « La chrétienté médiévale »  : […] En même temps que les structures politiques et sociales du monde antique, les Grandes Invasions balaient un trésor millénaire de culture. Cependant, les brassages de populations qui s'en sont suivis ont produit tôt ou tard des conditions favorables à la diffusion du message chrétien. C'est dans les régions réputées « barbares », Germanie, Pays-Bas, îles Britanniques, Gaule incomplètement romanisée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-histoire/#i_27796

Voir aussi

Pour citer l’article

Annie SIDRO, « CARNAVAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carnaval/