CANTATE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La cantate de chambre

Ce ne sera que par hasard, et par une utilisation abusive du mot, que la cantate prendra à certains moments de l'histoire musicale un sens plus précis. Il faut bien affirmer que, la plupart du temps, le terme servira aux compositeurs à « chapeauter » un peu n'importe quelle œuvre comportant du chant – de préférence choral – accompagné. De sorte qu'on ne peut presque jamais parler de style fixe pour les cantates au xviie siècle. Cantates « de chambre », cantates de concert ou d'église, les compositeurs en fixent au fur et à mesure la forme suivant les besoins ou l'inspiration du moment.

On doit se borner à donner pêle-mêle quelques noms pour situer et suivre l'évolution du genre à travers ses premiers balbutiements. Pour la « cantate de chambre », c'est l'Italie qui donne le la. Tosi à Bologne, Caccini et Rossi à Rome, mais surtout l'école vénitienne (Cavalli, Cesti et Vivaldi) et l'école napolitaine (Stradella et Scarlatti) mettent à la mode cette forme de cantate profane destinée aux divertissements des riches personnages qui ont les moyens de faire exécuter de la musique à leur domicile.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : directeur de l'École normale de musique de Paris, critique musical, directeur musical à R.T.L.

Classification


Autres références

«  CANTATE  » est également traité dans :

CARISSIMI GIACOMO (1605-1674)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 890 mots

Figure marquante de la musique du xviie siècle, Giacomo Carissimi a exercé son influence non seulement en Italie, mais dans l'Europe entière. Parmi ses élèves, on compte Bassani, Cesti, Bononcini, Scarlatti (Alessandro), le Français Marc-Antoine Charpentier, les Allemands Johann Philip Krieger, Johann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-carissimi/#i_5042

CESTI ANTONIO PIETRO (1623-1669)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 407 mots

parvenus. Le collège Christ Church d'Oxford possède une importante collection de manuscrits du compositeur, contenant dix-huit cantates profanes et trois cantates sacrées. De nombreuses autres cantates sont conservées dans d'autres institutions. Les cantates et les pages de musique religieuse de Cesti dénotent l'influence de l'école romaine, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-pietro-cesti/#i_5042

CLÉRAMBAULT LOUIS NICOLAS (1676-1749)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 352 mots

Compositeur, claveciniste, organiste, et le maître de la cantate française. Son père, Dominique (1644-1704), fut l'un des « vingt-quatre violons du roy » (la famille était au service des rois de France depuis Louis XI). Louis Nicolas, élève de J.-B. Moreau et d'A. Raison (à qui il succéda à la tribune des dominicains de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-nicolas-clerambault/#i_5042

GARDINER JOHN ELIOT (1943-    )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 065 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le pèlerinage des « Cantates » de Bach »  : […] L’impressionnante discographie de John Eliot Gardiner compte plus de 250 albums. Bach, avec une monumentale intégrale de ses cantates sacrées (56 CD enregistrés en public pour le label Soli Dei Gloria), ses messes, passions et motets en constitue le centre de gravité. La pratique du chant choral dès son plus jeune âge l’a sensibilisé à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-eliot-gardiner/#i_5042

GRANDI ALESSANDRO (mort en 1630)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 184 mots

Compositeur célèbre par ses pièces pour chant solo, et le premier à utiliser le mot cantate au sens moderne du terme, Grandi fut directeur de musique d'une confrérie religieuse à Ferrare en 1597 et il y tint d'autres postes jusqu'en 1616 ; après cette date, il occupa le poste de chanteur à Saint-Marc de Venise. En 1620, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-grandi/#i_5042

GRAUN CARL HEINRICH (1704-1759)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 422 mots

Montezuma (1755). À l'instar du Messie de Haendel en Angleterre, sa cantate de la Passion Der Tod Jesu (1755), sera jouée tous les ans en Allemagne durant la semaine sainte pendant près d'un siècle et demi. Son Te Deum (1757) célèbre la victoire que la Prusse remporte à Prague. Carl Heinrich Graun meurt le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-heinrich-graun/#i_5042

JACQUET DE LA GUERRE ÉLISABETH (1667-1729)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 484 mots

L'une des premières femmes compositeurs. Brillante claveciniste française, Élisabeth Claude Jacquet naquit et mourut à Paris dans une famille qui comptait déjà plusieurs musiciens : Jehan, facteur de clavecin, mort à Paris après 1658 ; son fils, Claude Ier (1605-av.1675), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-jacquet-de-la-guerre/#i_5042

MADRIGAL

  • Écrit par 
  • France-Yvonne BRIL
  •  • 2 196 mots

Dans le chapitre « Claudio Monteverdi »  : […] Le madrigal polyphonique, délaissé au profit de la polyphonie instrumentale, devient dorénavant une sorte de cantate dramatique, voire de petit opéra. Le prototype le plus accompli en est peut-être Il Combattimento di Tancredi e Clorinda (Le Combat de Tancrède et de Clorinde) ; il marque le point de départ d'un renouvellement dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madrigal/#i_5042

MERCADANTE SAVERIO (1795-1870)

  • Écrit par 
  • Sylvie MAMY
  •  • 1 042 mots

Vers 1840, après le retrait de Rossini, la mort de Bellini et le départ à Paris de Donizetti, Mercadante est considéré comme le plus grand compositeur d'opéra italien. Toutefois, il est rapidement supplanté, dans le cœur de ses compatriotes, par le jeune Verdi. À sa mort, sa notoriété décline, effacée par celle du génial compositeur de Busseto, que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saverio-mercadante/#i_5042

MONTÉCLAIR MICHEL PIGNOLET DE (1667-1737)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 275 mots

raison de son livret tiré des saintes Écritures. Cette œuvre rappelle la grandeur de celles de Lully et aurait influencé Rameau. Parmi les autres compositions de Montéclair, citons vingt cantates françaises et quatre cantates italiennes (rassemblées dans trois livres parus en 1709, 1716 et 1728), des motets, des Concerts et un recueil de menuets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-monteclair/#i_5042

MOTET

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 062 mots

Dans le chapitre « Le motet polyphonique de la Renaissance »  : […] anthems (compositions religieuses sur des paraphrases anglaises des textes bibliques) se divisent en deux groupes : les full anthems pour chœurs, avec ou sans accompagnement instrumental, qu'on peut assimiler à des motets, et les verse anthems de style monodique, qui s'apparentent à la cantate […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motet/#i_5042

ORATORIO

  • Écrit par 
  • Carl de NYS
  •  • 2 608 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Origines et histoire »  : […] Le développement de la cantate, en particulier de la cantate d'église (da chiesa), a contribué également à la naissance de l'oratorio ; en effet, la cantate faite d'airs et de récitatifs, souvent terminée par un chœur, a été élaborée au cours du xvie siècle, depuis les premiers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oratorio/#i_5042

ORATORIO PROFANE

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 471 mots

Dénomination utilisée pour la première fois par Schumann, et servant parmi d'autres à caractériser de grands ouvrages épiques ou lyriques avec solistes et chœurs, destinés au concert. Jusqu'au xviiie siècle, le nom d'oratorio est en principe réservé aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oratorio-profane/#i_5042

PORPORA NICOLA ANTONIO GIACINTO (1686-1768)

  • Écrit par 
  • Sylvie MAMY
  •  • 1 176 mots

Le compositeur italien Porpora est, durant la première partie du xviiie siècle, c'est-à-dire à l'âge d'or du bel canto, l'un des principaux représentants de ce qu'il est convenu d'appeler l'école napolitaine. Sa carrière comporte deux types d'activités : la composition (environ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicola-antonio-giacinto-porpora/#i_5042

RAMEAU JEAN-PHILIPPERAMEAU JEAN-PHILIPPE

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 215 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Motets et cantates »  : […] Les cantates sont des œuvres de jeunesse. Le genre, importé d'Italie avait connu la grande vogue à la fin du xviie siècle et au seuil du xviiie ; il était sur son déclin au temps de Rameau. À une ou deux voix avec accompagnement instrumental, les cantates […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-philippe-rameau/#i_5042

RELIGIEUSE CHRÉTIENNE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques PORTE, 
  • Edith WEBER
  •  • 6 049 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les formes liturgiques et paraliturgiques »  : […] siècles, grâce à Gounod, Florent Schmitt et Francis Poulenc. La cantate, elle, d'origine italienne, devient religieuse dans la liturgie luthérienne. Exécutée après l'Évangile, elle est composée sur un choral luthérien ou des textes bibliques et, à partir de 1700, sur des poésies madrigalesques contemporaines, à l'instar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-religieuse-chretienne/#i_5042

REQUIEM

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 1 312 mots
  •  • 1 média

d'Orazio Vecchi, par exemple). La naissance de l'opéra, de la cantate et de l'oratorio, d'une manière générale l'apparition du style récitatif et expressif modifient profondément le genre. Les versets successifs sont confiés à différentes formations, solistes et chorales, en fonction du sens, et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/requiem/#i_5042

TELEMANN GEORG PHILIPP (1681-1767)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 938 mots

Georg Philipp Telemann a sans doute été le compositeur le plus fécond de toute l'histoire de la musique (environ six mille œuvres dont, à la fin de sa vie, il était bien incapable de dresser la liste) : né à Magdeburg neuf ans après la mort de Schütz, et quatre ans avant la naissance de Bach, il meurt à Hambourg trois ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-philipp-telemann/#i_5042

Voir aussi

Pour citer l’article

 PIERRE-PETIT, « CANTATE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cantate/