CANCIONEROS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aux XVe et XVIe siècles

Après 1350, la lyrique galicienne-portugaise se tait et ce silence durera presque un siècle. Le Cancionero de Baena, vaste compilation réalisée probablement en 1445 par Juan Alfonso de Baena qui la dédia au roi Jean II, ouvre une nouvelle période dans la lyrique péninsulaire. À la lyrique galicienne-portugaise a succédé une lyrique galicienne-castillane. On verra même certains poètes portugais écrire en castillan. Ce cancionero, d'une importance capitale, contient 576 compositions de 54 poètes nommés et 36 compositions anonymes. La plupart des poètes sont de la fin du xive et de la première moitié du xve siècle.

On ne saurait faire ici l'inventaire complet des cancioneros manuscrits ou imprimés des xve et xvie siècles. On peut citer les plus importants et tout d'abord les cancioneros collectifs, tel le Cancionero de Estúñiga (ou de Stúñiga), qui doit son nom à Lope de Estúñiga, auteur de la première composition du recueil ; la plupart des poèmes qu'il renferme furent écrits par des poètes de la cour du roi Alphonse V d'Aragon. Le Cancionero musical de Palacio (1520 env.) conserve 463 pièces ; Le Cancionero de Uppsala, publié à Venise en 1556, conserve également 54 chansons dont quelques-unes sont l'œuvre d'Encina. Le Cancionero general, compilé par Hernando del Castillo (Valence, 1511), eut un immense succès. En 1516 fut édité à Lisbonne le Cancionero geral (ou de Resende), qui renferme les compositions d'une douzaine de poètes castillans ainsi que des pièces portugaises. On citera encore le Cancionero de Ixar, le Cancionero d'Herberay des Essarts, qui appartint à l'interprète de François Ier, le Cancionero de Salvá, de la deuxième moitié du xve siècle, qui renferme des pièces du marquis de Santillana, de Juan de Mena, de Montoro, de Gomez Manrique ; le Cancionero dit de Rennert ou de Garci Sanchez de Badajoz, le Cancionero de Valera, le Cancionero de Castañeda, le Cancionero de la Colombina, ceux de Coïmbre, de Rome, de Modène et de Venise. Deux recueils co [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : maître assistant, agrégée à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  CANCIONEROS  » est également traité dans :

ENCINA JUAN DEL (1469-1529)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 447 mots

Poète, compositeur et auteur dramatique, Juan del Encina est le premier dramaturge important dans l'histoire du théâtre espagnol, dont il est souvent appelé le patriarche. Il fait ses études à Salamanque, où il remplira par la suite la charge du maître de chapelle de la cathédrale. En 1492, il entre au service du second duc d'Albe comme poète, musicien et dramaturge attaché à la maison. Il se rend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-del-encina/#i_9956

FERRÚS PEDRO (XVe s.)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 35 mots

Poète espagnol, l'un des plus anciens parmi ceux qui figurent dans le Cancionero de Baena (1445 env.) ; les compositions de Ferrús font souvent allusion aux personnages du cycle breton. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferrus-pedro/#i_9956

HERRERA FERNANDO DE (1534-1597)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 639 mots

Poète espagnol, surnommé « le Divin », Fernando de Herrera est avant tout le chef de file de l'école de Séville que l'on distingue de l'école de Salamanque, dont Fray Luis de León est la figure éminente. Le sentiment patriotique caractérise l'école andalouse, tandis que le sentiment religieux imprègne le groupe castillan. Né à Séville, F. de Herrera, qui devint très tôt l'ami du grand humaniste Ju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernando-de-herrera/#i_9956

MANRIQUE JORGE (1440-1478)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 417 mots

Neveu de Gómez Manrique, fils du comte Rodrigo de Paredes, qui fut maître de l'ordre de Calatrava, Jorge Manrique participa, sous le règne du roi Henri IV, aux luttes politiques contre les ennemis d'Isabelle la Catholique. Hernando del Pulgar a laissé le récit de sa mort glorieuse devant le château de Garci-Muñoz (Cuenca). Son Cancionero est assez réduit ; il contient des poésies amoureuses, souv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-manrique/#i_9956

PÁEZ DE RIBERA RUY (XVe s.)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 47 mots

Poète espagnol, de l'entourage de Francisco Imperial et, partant, représentant de l'influence allégorique italienne issue de Dante et de Pétrarque. On conserve, dans le Cancionero de Baena (1445 env.), quatorze compositions poétiques de Páez de Ribera. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paez-de-ribera-ruy/#i_9956

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Restauration et siècle des Lumières »  : […] L'année 1640 marque le recouvrement de l'indépendance par le Portugal et l'avènement de la dynastie de Bragance. Derrière la grandiose façade baroque, le pays est traversé de courants contradictoires. Tandis que l'aristocratie s'efforce de maintenir son influence en occupant les postes de direction et en s'assurant le monopole de l'exploitation des mines d'or du Brésil, une bourgeoisie d'affaires, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_9956

SÁNCHEZ DE TALAVERA FERNÁN (XVe s.)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 112 mots

Poète espagnol dont les compositions sont recueillies par le Cancionero de Baena (1445 env.), Sánchez de Talavera est l'un des représentants de ce que l'on peut appeler, sans trop d'anachronisme, la « poésie métaphysique », car il s'inspire de thèmes — comme celui de la prédestination — peu fréquentés par la lyrique courtoise. S'il mourut en 1443, le Decir la muerte del almirante Ruy Díaz de Mend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sanchez-de-talavera-fernan/#i_9956

VILLANCICO

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 359 mots

Genre de chanson espagnole, le villancico fut en vogue à l'époque de la Renaissance, mais il existait bien auparavant et il demeurera populaire longtemps après. Cette forme poétique et musicale peut être chantée a cappella ou être dotée d'un accompagnement instrumental. Chanson d'origine populaire ayant souvent pour thème une prière ou un poème amoureux, le villancico évoluera en un genre musica […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/villancico/#i_9956

Voir aussi

Pour citer l’article

Madeleine PARDO, « CANCIONEROS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancioneros/