BURUNDI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique du Burundi (BI)
Chef de l'ÉtatEvariste Ndayishimiye (depuis le 18 juin 2020)
Chef du gouvernementAlain-Guillaume Bunyoni (depuis le 24 juin 2020)
CapitaleGitega
Langues officiellesfrançais, kirundi
Unité monétairefranc du Burundi (BIF)
Population12 580 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)27 834

Le Burundi, petit pays (27 834 km2) situé au cœur de l'Afrique des Grands Lacs, semble ne pas pouvoir échapper aux crises politiques, devenues chroniques depuis l'indépendance en 1962 et de nature à annihiler tout développement. Cette histoire du temps présent dramatique tranche avec les impressions de sérénité et d'équilibre qu'inspirent les paysages hospitaliers, les collines verdoyantes jardinées par une population dense et majoritairement rurale (88,8 p. 100 en 2014), un habitat dispersé et une urbanisation encore modérée.

Burundi : carte physique

Carte : Burundi : carte physique

Carte physique du Burundi. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Burundi : drapeau

Dessin : Burundi : drapeau

Burundi (1967 ; modif. le 27 sept. 1982). Ce drapeau est divisé en quatre par des bandes blanches en sautoir, délimitant un chef et une base rouges, un guindant et un battant verts. Au centre est ménagé un cercle blanc portant trois étoiles rouges bordées de vert, à six branches, qui... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Géographie : la Suisse de l'Afrique entre crise et paix

En premier lieu, le pays présente des atouts naturels et géographiques qui ont entretenu une image positive ; celle-ci s'attache aussi au Rwanda voisin, avec lequel il a de nombreux points communs. Ces hautes terres tropicales tempérées par l'altitude bénéficient d'une pluviosité abondante (de deux saisons de pluie) qui permet une agriculture intensive, associant plantes endogènes (éleusine, sorgho) et exogènes, notamment américaines et asiatiques (maïs, haricot, patate douce, manioc, banane) et une économie de plantation performante introduite durant la colonisation (café, coton) et lors des indépendances (thé). Cette niche écologique est demeurée à l'écart des grandes endémies et calamités africaines (esclavage), ce qui explique le développement historique d'un foyer démographique et les densités élevées par rapport au reste de l'Afrique. Malgré sa faible taille et son enclavement, le pays a su tirer avantage de cette situation intermédiaire entre Afrique centrale et Afrique orientale, entre Afrique anglophone et Afrique francophone, tant pour les échanges économiques, humains ou culturels que dans les équilibres géopolitiques. Enfin, il possède des potentiels de développement dans ses dépressions périphériques et dans ses réseaux hydrographiques (Nil et lac Tanganyika) qu'il partage avec ses voisins congolais et tanzanien.

Récolte du thé au Burundi

Photographie : Récolte du thé au Burundi

Récolte du thé au Burundi. 

Crédits : Bruno De Hogues/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

En second lieu, la société burundaise, essentiellement paysanne, possède une histoire originale, une construction nationale de plus de trois siècles et une culture homogène fondée sur une langue bantou, le kirundi, qui entretient des pratiques culturelles et des valeurs rurales fortes ; ceci ne l'a pas empêchée d'accéder à une certaine modernité véhiculée par les nombreux cadres politico-administratifs et cléricaux (plus de 80 p. 100 de la population est christianisée, la majorité étant catholique et une forte minorité protestante), grâce à une alphabétisation élevée et en progression constante (85 p. 100 des 15-65 ans en 2013) et, depuis peu, en raison d’une certaine globalisation permise par la téléphonie mobile, le développement d’Internet dans les villes et la présence des médias.

Pourtant, ce décor est celui d'un drame. Depuis l’indépendance, le pays connaît des violences politiques qui ont atteint un paroxysme en 1972 et, en octobre 1993, un nouveau seuil de gravité : le pays s'est alors enfoncé dans une guerre civile qui a fait plus de 300 000 victimes et, de 1994 à 2002, près de deux millions de déplacés intérieurs et de réfugiés. L’accord signé à Arusha (Tanzanie) dès 2000, le retour de la paix et l’alternance démocratique étaient les garants de la pacification et de la reconstruction du pays. Mais cette période prend fin avec la nouvelle crise politique qui éclate lors des élections générales de juillet 2015.

Cette instabilité politique remet en cause les quelques progrès enregistrés entre les crises. Elle pénalise autant l'économie d'autosubsistance paysanne, hier autosuffisante et devenue déficitaire, que le secteur moderne agro-industriel ou celui des services concentrés à Bujumbura, la capitale économique du pays, qui en fut la capitale politique de 1962 à 2018, avant de céder le rôle à Gitega, ville plus centrale. Il en est de même des infrastructures et équipements publics. Ainsi, le revenu annuel par habitant a chuté de 210 à 80 dollars américain de 1992 à 2001 pour remonter ensuite à 170 dollars américains en 2008 puis 270 en 2014. Cette hausse révèle une croissance économique bien réelle mais vulnérable et restée inférieure à celle des pays voisins de la Communauté est-africaine (que le Burundi rejoint en 2007), y compris du Rwanda. En outre, la société sort fragilisée par ces décennies de conflit : tous les indicateurs sociaux en témoignent, comme l'espérance de vie, la pauvreté (81 p. 100 de la population vivaient en dessous du seuil de pauvreté pour la période 2007-2011) ou les taux de mortalité. À cela s’ajoutent les séquelles du sous-développement, les blocages structurels, tels l'enclavement territorial que l’intégration économique et les projets régionaux de corridors est-africains espèrent lever, la réduction des revenus d'exportation (tirés du café et compensés en partie par le thé) et un endettement croissant. Ces difficultés sont amplifiées par des problèmes démographiques singuliers. Ce qui était hier un couple vertueux, la croissance démographique et l’agriculture intensive, est devenu pénalisant : la population et la densité atteignent 12,7 millions d'habitants et 399 hab./km2 en 2019, tant et si bien que la taille moyenne des exploitations familiales voisine le demi-hectare – bien inférieur au seuil d'autosuffisance – alors que les migrations régionales restent impossibles et que la question de la réinstallation des réfugiés se pose à chaque sortie de crise. Dans ces conditions, l'engagement des acteurs internationaux devient crucial dans un pays dont le budget dépend pour moitié des financements extérieurs. Toutefois, l’aide internationale, de plus en plus humanitaire, tend à diminuer dans un contexte politique trop instable.

Pour autant les principaux défis du pays résident dans la gestion et l’acceptation d'une histoire douloureuse associée aux déchirements génocidaires passés et encore présents dans les mémoires, dans la réconciliation politique et le dépassement des identités exclusives. En effet, l'enchaînement des crises a mobilisé, outre les élites, les populations, et a alimenté les intégrismes ethniques tant hutu que tutsi, cultivant chez les Hutu, qui représentent 85 p. 100 de la population, le sentiment d'être exclus et humiliés par un pouvoir que les Tutsi, en réalité certains sous-groupes et lignages, monopoliseraient depuis la période précoloniale, tandis que les Tutsi, 14 p. 100 de la population, au regard de l’histoire du Burundi et du Rwanda, craignent pour leur sécurité. Ces déchirements génocidaires, qui ont connu des paroxysmes lors des « événements de 1972 » puis de la guerre civile de 1993-2002, ne seraient donc que l'aboutissement d'un mouvement dialectique de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Médias de l’article

Burundi : carte physique

Burundi : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Burundi : drapeau

Burundi : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Récolte du thé au Burundi

Récolte du thé au Burundi
Crédits : Bruno De Hogues/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Danse traditionnelle africaine

Danse traditionnelle africaine
Crédits : Bruno De Hogues/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite d'histoire, université de Pau et des pays de l'Adour

Classification

Autres références

«  BURUNDI  » est également traité dans :

BURUNDI, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

BANTOU

  • Écrit par 
  • Luc de HEUSCH
  •  • 8 090 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire et mythe »  : […] Les ethnohistoriens ont produit, depuis le milieu des années soixante, d'importantes monographies régionales précises qui éclairent l'histoire des peuples bantous au cours des derniers siècles. Ils se sont intéressés principalement à la formation des grands royaumes qui se sont développés dans la savane qui borde la lisière méridionale de la forêt ou dans la région montagneuse des Grands Lacs. On […] Lire la suite

BUJUMBURA

  • Écrit par 
  • Pierre SIRVEN
  • , Universalis
  •  • 566 mots
  •  • 1 média

Capitale du Burundi de l’indépendance à 2018, Bujumbura, l'ancienne Usumbura, située à l'extrémité nord-est du lac Tanganyika (775 m d'altitude), se trouve en situation excentrée sur le territoire burundais. Les Pères blancs, suivis par les militaires allemands, s'y installent en 1897, près du grand marché de Mukaza. Le site, ouvert sur la plaine de la Ruzizi au nord, se resserre au sud entre le […] Lire la suite

ESPACE RURAL

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 7 324 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les campagnes agricoles  »  : […] Correspondant à l’image traditionnelle des campagnes, les espaces ruraux agricoles sont avant tout producteurs de denrées alimentaires, que celles-ci soient principalement destinées à la vente, voire à l’exportation, ou à l’autoconsommation. Au premier rang des espaces agricoles spécialisés dans la production de denrées alimentaires de base et tournés vers l’approvisionnement des marchés mondiaux […] Lire la suite

HUTU

  • Écrit par 
  • Dominique DARBON
  •  • 895 mots
  •  • 3 médias

La population hutu est principalement concentrée au Rwanda et au Burundi, où elle constitue le groupe humain le plus important , mais elle est présente aussi dans les pays voisins, Zaïre, Tanzanie et Ouganda, qui servent notamment de zones de refuge lors de chaque conflit opposant tant au Rwanda qu'au Burundi des factions politiques qui utilisent l'identification ethnique comme une arme de mobili […] Lire la suite

NDADAYE MELCHIOR (1953-1993)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 421 mots

Homme d'État burundais, né le 28 mars 1953 à Nyabihanga, province de Muramvya (Burundi), mort le 21 octobre 1993 près de Bujumbura. D'origine hutu, Melchior Ndadaye passe de nombreuses années en exil au Rwanda voisin, après le massacre d'environ 200 000 Hutu en 1972. Après avoir fui les violences ethniques, il étudie au centre de formation des enseignants de Butare, non loin de la frontière ent […] Lire la suite

NKURUNZIZA PIERRE (1964-2020)

  • Écrit par 
  • Christian THIBON
  •  • 901 mots

Pierre Nkurunziza, homme politique, président de la République du Burundi de 2005 à 2020, est né à Ngozi, dans le nord du pays, le 18 décembre 1964. Comme ses prédécesseurs depuis l’indépendance, son régime a pratiqué la personnalisation du pouvoir, l’autoritarisme, l’usage de la violence et la corruption, bien qu’à la différence des précédents il fût mis en place par le premier rebelle parvenu a […] Lire la suite

RWANDA

  • Écrit par 
  • François BART, 
  • Jean-Pierre CHRÉTIEN, 
  • Marcel KABANDA
  •  • 11 937 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Un enjeu de rivalités coloniales : l'expérience allemande (1890-1916) »  : […] Le Rwanda se trouve, à la fin du xix e  siècle, à la rencontre de trois projets impérialistes : la frontière orientale du Congo léopoldien définie en 1885 à l'issue de la Conférence de Berlin traversait l'ouest du pays à une époque où la cartographie du pays était totalement inconnue ; les Britanniques et les Allemands, implantés sur la côte de l'océan Indien, rêvaient de contrôler les Grands Lac […] Lire la suite

TANZANIE

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS, 
  • Marie-Aude FOUÉRÉ, 
  • Franck MODERNE
  •  • 12 364 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'évolution des institutions »  : […] La conférence de Berlin (1884-1885), qui partagea l'Afrique en zones d'influence au profit des puissances coloniales européennes, décida d'attribuer une partie de l'Afrique de l'Est à l'Allemagne impériale pour le compte de laquelle une société de colonisation, dirigée par le professeur Karl Peters, venait de faire l'acquisition d'une vaste superficie de terrains. La gestion de ces territoires fut […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

14 août 2020 Burundi. Demande de compensation à l'Allemagne et à la Belgique des torts causés par le colonialisme.

Le président du Sénat Révérien Ndikuriyo confirme la demande de pardon et de compensation financière pour les torts causés à son pays durant la colonisation allemande, puis belge, entre 1896 et 1962. Il estime le montant de cette compensation à 43 milliards de dollars (36 milliards d’euros). Le pays réclame également la restitution d’archives et  […] Lire la suite

16 juillet 2020 Belgique. Installation de la commission spéciale sur le passé colonial du pays.

Burundi, en vue d’élaborer une politique de réconciliation avec les ressortissants de ces pays.  […] Lire la suite

20 mai - 12 juin 2020 Burundi. Élection d'Évariste Ndayishimiye à la présidence.

Le 20 mai, les élections générales se déroulent en l’absence d’observateurs internationaux en raison de la pandémie de Covid-19. Le général Évariste Ndayishimiye, candidat du Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces pour la défense de la démocratie (CNDD-FDD) et dauphin du président sortant Pierre Nkurunziza qui ne se représente pas […] Lire la suite

4 avril 2019 Belgique. Excuses du Premier ministre auprès des enfants métis nés dans les colonies.

Rwanda-Burundi jusqu’en 1962 ». De nombreux enfants nés d’une relation entre un colon belge et une femme autochtone dans les années 1940 et 1950 ont été séparés de leur mère, privés de leur identité et envoyés en Belgique pour y être placés dans des orphelinats ou dans des familles d’accueil. […] Lire la suite

17 mars 2019 Philippines. Retrait des Philippines de la Cour pénale internationale.

Burundi est le seul autre pays à s’être retiré de la CPI, en octobre 2017. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christian THIBON, « BURUNDI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/burundi/