JOHNSON JACK JEFFERSON dit (1878-1946)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jack Jefferson est né le 31 mars 1878 à Galveston (Texas). Ce descendant d'esclaves texans, qui combattit sous le nom de Jack Johnson, fut le premier boxeur noir champion du monde des poids lourds. Néanmoins, avant de se voir offrir une chance de conquérir le titre le plus prestigieux de la boxe, il dut vaincre les préjugés car, à l’époque, dans une Amérique blanche profondément marquée par la ségrégation raciale, il était impensable qu’un Noir puisse se voir considéré comme l’homme le plus fort du monde. En outre, après la conquête du titre, il n’hésita pas à s’afficher en compagnie de maîtresses blanches, mena grand train, ce qui lui valut moult tourments et même une peine de prison.

photographie : Jack Johnson contre Jim Jeffries

Jack Johnson contre Jim Jeffries

Jack Johnson face à Jim Jeffries, le 4 juin 1910 à Reno (Nevada). Jack Johnson était devenu, le 26 décembre 1908, le premier boxeur noir champion du monde des poids lourds. Pour tenter de «rendre le titre aux Blancs», Tex Rickard fit sortir Jeffries de sa retraite. Johnson s'imposa...... 

Afficher

Après avoir battu des champions de la trempe de Bob Fitzimmons ou Jim Flynn, Jack Johnson défie le champion du monde des poids lourds en titre, James Jeffries, mais celui-ci refuse de combattre contre un Noir. Afin de combattre pour le titre mondial, Jack Johnson doit se rendre à Sydney (Australie) pour affronter, le 26 décembre 1908, le Canadien Tommy Burns. Jack Johnson s'impose nettement. Jack Johnson conserve son titre en battant plusieurs adversaires, notamment Stanley Ketchel. Tous les « espoirs blancs » ayant été dominés par Jack Johnson, James Jeffries consent à sortir de sa retraite pour reconquérir la couronne mondiale. Le combat, organisé par Tex Rickard, se déroule le 4 juillet 1910 à Reno (Nevada). Johnson domine Jeffries, ce qui provoque des agressions à caractère raciste dans plusieurs États (Illinois, Missouri, Texas, notamment). Condamné arbitrairement par la justice américaine à un an de prison pour comportement immoral, dans le cadre de la loi Mann, Jack Johnson doit émigrer au Canada puis en Europe. À court d’argent, il accepte de remettre son titre en jeu, le 5 avril 1915 à La Havane, face à Jess Willard. Hors de forme, Johnson est mis K.O. à la vingt-sixième reprise.

Johnson retournera aux États-Unis en 1920, où il purgera sa peine de prison. Pour survivre, il disputera encore quelques combats mineurs, se produira au music-hall. Il se tue lors d’un accident de la route en 1946. La vie de Jack Johnson a fait l’objet, en 2005, d’un remarquable film documentaire réalisé par Ken Burns : Unforgivable Blackness : The Rise and Fall of Jack Johnson (Jack Johnson, le champion qui divisa l’Amérique).

—  Pierre LAGRUE

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Les derniers événements

26 août 2021 France – Irlande. Visite à Dublin du président Emmanuel Macron.

Johnson, de renégocier le « protocole nord-irlandais ». Signé dans le cadre de la procédure de Brexit et entré en vigueur en janvier, celui-ci permet de ne pas rétablir de frontière commerciale entre la République d’Irlande et l’Irlande du Nord et impose à Londres de soumettre à des contrôles douaniers les biens transitant entre l’Irlande du Nord et […] Lire la suite

1er-29 mai 2021 Belgique. Suite du déconfinement et rassemblements interdits.

Johnson & Johnson aux personnes de plus de quarante et un ans, à la suite du décès suspect d’une personne vaccinée de moins de quarante ans. Le 29, l’événement « La Boum 3 », doublé d’une manifestation intitulée « European Demonstration for Freedom & Democracy », tous deux interdits, regroupent à Bruxelles, dans le bois de la Cambre, puis en centre-ville […] Lire la suite

5-26 mai 2021 Santé. Appel à la suspension des brevets sur les vaccins contre la Covid-19.

Johnson-Sirleaf et l’ancienne Première ministre néo-zélandaise Helen Clark remet son rapport sur la pandémie de Covid-19. Il avait été mandaté par l’Assemblée mondiale de la santé en mai 2020, à la suite des critiques émises par Washington contre l’OMS et son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus, accusés d'être trop proches de Pékin. Le rapport […] Lire la suite

3-14 mai 2021 Canada. Annonce d'une préférence pour les vaccins à ARN messager contre la Covid-19.

Johnson & Johnson contre la Covid-19 aux personnes de plus de trente ans. Dans le même temps, il déclare que les vaccins à ARN messager – Pfizer-BioNTech et Moderna – sont préférables aux vaccins à vecteur viral – AstraZeneca et Johnson & Johnson. Cet avis suscite des polémiques. Le 5, le gouvernement autorise l’administration du vaccin Pfizer-BioNTech […] Lire la suite

1er-30 avril 2021 Canada. Couvre-feu au Québec contre la Covid-19.

Johnson & Johnson contre la Covid-19, en raison de suspicions sur la qualité des composants utilisés. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JOHNSON JACK JEFFERSON dit (1878-1946) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/johnson/