BOLCHOÏ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Grand » théâtre de Moscou, le Bolchoï trouve son origine dans un bâtiment construit en 1776 par l'entrepreneur anglais Michael Maddox sur la suggestion du gouverneur de Moscou, le prince Piotr Vassilievitch Ouroussov. C'est là que furent joués les premiers opéras-vaudevilles russes, dont Le Meunier, sorcier, fourbe et marieur de Mikhaïl Matveïevitch Sokolovski, en 1779, et L'Auberge de Saint-Pétersbourg de Vassili Alekseïevitch Pachkévitch, en 1792. Détruit par un incendie en 1805, il fut reconstruit sous une forme considérablement agrandie en 1825. Parmi les œuvres marquantes qui y furent créées, il faut citer Le Tombeau d'Askold d'Alekseï Nikolaïevitch Verstovski, en 1835. Certaines reprises des opéras de Glinka, initialement donnés à Saint-Pétersbourg, connurent à Moscou une existence et une mise en scène inédites dans le courant des années 1840. En 1853, un nouvel incendie ravage le bâtiment ; la reconstruction, définitive cette fois, se terminera en 1856, année de l’inauguration.

Bolchoï

Bolchoï

Photographie

Le théâtre Bolchoï, à Moscou. 

Crédits : John Freeman, Getty Images

Afficher

Au cours du xixe siècle le théâtre Bolchoï dut se contenter d'une place de second rang derrière le Théâtre impérial de Saint-Pétersbourg, où furent créés les ouvrages majeurs du répertoire russe. Une place importante lui était cependant réservée pour les représentations de ballets, certains accompagnés de musiques originales de compositeurs russes (Le Tambour magique d'Alabiev, 1827 ; Les Divertissements du sultan de Varlamov, 1834), d'autres s'appuyant sur des adaptations ou des compilations de musiques antérieures.

Dans la seconde moitié du xixe siècle, on y donne les ballets de Cesare Pugni (Le Petit Cheval bossu, 1864), de Ludwig (Léon) Minkus (Don Quichotte, 1869), en attendant l'événement que sera Le Lac des cygnes de Tchaïkovski en 1877. À partir de 1861, le théâtre est loué à une troupe italienne, et, en matière d'opéra, le répertoire occidental y prédomine, hormis quelques rares œuvres de Glinka et de Dargomyjski dans les années 1860. C'est surtout à partir des années 1880 que les ouvrages lyriques russes commenceront à y retrouver leu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en musicologie, maître de conférences à l'université d'Évry

Classification


Autres références

«  BOLCHOÏ  » est également traité dans :

ARKHIPOVA IRINA (1925-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 717 mots

La carrière de la mezzo-soprano russe Irina Arkhipova s'étend sur plus de quarante ans, et l'évolution de sa voix lui permit d'interpréter des rôles de contralto. S'inscrivant dans la grande tradition illustrée par Evgeniya Zbruyeva ou Tatiana Tougarinova, elle saura cependant éviter les écueils d'un certain vibrato, traditionnel à l'école russe. I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irina-arkhipova/#i_89561

BALLET

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 12 645 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le ballet en U.R.S.S. après la révolution »  : […] Mais tous les danseurs de l'école russe n'ont pas quitté l'U.R.S.S. La révolution de 1917 devait proposer à l'art de nouvelles perspectives. Pour Anatoly Lounatcharski l'abolition du ballet eût été un crime. Elizabeth Gerdt porte seule pendant un temps le répertoire classique et Vassili Tikhomirov redonne au Bolchoï La Belle au bois dormant . Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballet/#i_89561

BESSMERTNOVA NATALIA (1941-2008)

  • Écrit par 
  • Sylvie JACQ-MIOCHE
  •  • 834 mots

Natalia Bessmertnova fut l'une des artistes les plus exemplaires du Bolchoï. Ballerine inspirée, émouvante liane brune aux « mains effilées comme les madones de Van der Weyden » ( Le Monde , Olivier Merlin), elle avait triomphé sur toutes les grandes scènes internationales, lorsque le Kremlin transformait ses danseurs en ambassadeurs de charme. N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/natalia-bessmertnova/#i_89561

KONDRACHINE KYRIL (1914-1981)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 806 mots

Lorsque l'Union soviétique commença à « exporter » régulièrement ses artistes dans le monde occidental, Kyril Kondrachine fut l'un des premiers chefs que l'on découvrit et, avec lui, l'existence d'une authentique école soviétique de direction d'orchestre. Kyril Petrovitch Kondrachine voit le jour le 6 mars 1914 à Moscou, dans une famille d'instrume […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kyril-kondrachine/#i_89561

LEPECHINSKAÏA OLGA (1916-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 246 mots

Danseuse et pédagogue russe. Née à Kiev en 1916, Olga Lepechinskaïa, issue d'une famille noble, est admise, après un apprentissage à l'école de danse de Moscou, dans la troupe du Bolchoï en 1933. Jusqu'en 1963, elle y marque de son empreinte les grands ballets du répertoire grâce à son dynamisme, à son tempérament et à sa puissante technique. Pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olga-lepechinskaia/#i_89561

MAXIMOVA EKATERINA (1939-2009)

  • Écrit par 
  • Ariane DOLLFUS
  •  • 826 mots
  •  • 1 média

Danseuse russe parmi les plus populaires, Ekaterina Sergeïevna Maximova a incarné pendant trente ans l'âge d'or du ballet soviétique dans le monde entier. Elle a également formé, avec Vladimir Vassiliev, l'un des couples les plus mythiques du ballet classique. Ekaterina Maximova est née le 1 er  février 1939 à Moscou, d'un père ingénieur et d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ekaterina-maximova/#i_89561

MOÏSSEIEV IGOR ALEXANDROVITCH (1906-2007)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 210 mots

Igor Alexandrovitch Moïsseiev, fondateur du ballet du même nom, fut le créateur d'une forme entièrement nouvelle : le ballet national folklorique. Sa compagnie, qui tourna dans tous les pays pendant plus de cinquante ans, fut l'une des plus populaires du xx e  siècle, grâce à son énergie, son entrain et l'originalité chorégraphique de son inventeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/igor-alexandrovitch-moisseiev/#i_89561

NELEPP GEORGI (1904-1957)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 256 mots

S'il fut le plus grand ténor dramatique de l'Union soviétique d'après-guerre, Georgi Nelepp – (Georgy Nielepp) né à Bobruika, en Ukraine, le 20 avril 1904 – ne conquit pas le cœur du public comme Sergei Lemechev ou Ivan Koslovski. L'homme, semble-t-il, suscitait peu la sympathie. Il eut d'abord un parcours d'activiste et fut très jeune nommé commi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georgi-nelepp/#i_89561

OULANOVA GALINA (1910-1998)

  • Écrit par 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 242 mots

Née à Saint-Pétersbourg dans une famille d'artistes attachée au théâtre Mariinski, Galina Oulanova reçoit sa formation de danseuse classique dans sa ville natale. Son professeur Agripina Vaganova lui enseigne une technique rigoureuse, insistant sur une stricte tenue du torse et des positions des bras pour ce qui concerne l'expressivité, et sur les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galina-oulanova/#i_89561

PLISSETSKAÏA MAÏA (1925-2015)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 894 mots
  •  • 1 média

Maïa Plissetskaïa, une des plus grandes danseuses russes de son temps, a marqué son époque et le théâtre Bolchoï de Moscou où elle se produisit pendant près de cinq décennies (de 1943 à 1990). Brillante, sensuelle, tragédienne dans l’âme, elle a interprété les plus grands rôles du répertoire classique et promu en Union soviétique des chorégraphies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maia-plissetskaia/#i_89561

POLYAKOV EUGÈNE (1943-1996)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS
  •  • 624 mots

Danseur et chorégraphe d'origine russe. Né le 27 avril 1943 à Moscou, Polyakov entre à l'âge de dix ans à l'École de danse du théâtre Bolchoï. Il y est l'élève d'Alexeï Iermolaïev, l'un des grands danseurs soviétiques des années 1950, interprète notamment du rôle de Tybalt dans la version filmée du ballet Roméo et Juliette (1954), au côté de Gali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-polyakov/#i_89561

SEMENOVA MARINA (1908-2010)

  • Écrit par 
  • Ariane DOLLFUS
  •  • 1 161 mots

Méconnue en Occident mais célèbre et vénérée en Russie, la ballerine Marina Timofeïevna Semenova a incarné près d'un siècle de danse russe. Elle aura joué un rôle fondamental dans la survie d'un art ébranlé par la révolution russe, dans son éclat au cours des années staliniennes comme dans sa transmission aux générations suivantes. Marina Semenova […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marina-semenova/#i_89561

VASSILIEV VLADIMIR (1940- )

  • Écrit par 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 399 mots
  •  • 2 médias

Danseur et chorégraphe soviétique né à Moscou. Vladimir Vassiliev fait ses études à l'Institut chorégraphique de cette ville sous la direction du professeur Mikhail Gobovitch. Il entre en 1958 au Bolchoï et crée le personnage de Damila dans Fleur de pierre de I. Grigorovich (1959), puis celui d'Ivanouchta dans Le Petit Cheval bossu de Chtchedrine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-vassiliev/#i_89561

VICHNIEVSKAIA GALINA (1926-2012)

  • Écrit par 
  • Jean CABOURG
  •  • 364 mots

Chanteuse russe emblématique, la soprano Galina Pavlovna Vichnievskaia, née à Leningrad (aujourd’hui Saint-Pétersbourg), le 25 octobre 1926, fait ses débuts en 1944 au Théâtre de l’Opérette de sa ville natale avant d'entrer au Bolchoï de Moscou en 1952. Elle y occupera durant vingt-deux ans le premier plan dans le répertoire national ( Eugène Onégu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galina-vichnievskaia/#i_89561

Pour citer l’article

André LISCHKE, « BOLCHOÏ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolchoi/