CALI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deuxième ville de Colombie (2,4 millions d'hab. en 2005, contre 1 250 000 en 1978 et 630 000 en 1964), Cali est située dans la vallée du Cauca, à plus de 1 000 mètres d'altitude. Elle est installée dans une plaine chaude, longue de 200 kilomètres et large de 25 à 30 kilomètres, le Valle del Cauca (ou Valle), qui a donné son nom au département dont Cali est le chef-lieu. C'est une région d'agriculture intensive, surtout fondée sur les plantations de canne à sucre.

Colombie : carte administrative

Colombie : carte administrative

carte

Carte administrative de la Colombie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Comme la plupart des grandes villes colombiennes, Cali est une agglomération très étendue. On y retrouve le quartier central des affaires aux places ombragées de palmiers, comme la place Caicedo, entourée d'immeubles abritant les sociétés commerciales et les administrations. Dans la plaine se développent des quartiers modernes, aux maisons basses, qui absorbent une population urbaine augmentant à un rythme très rapide.

Cali était, jusqu'au début du xxe siècle, une ville modeste, une étape sur le chemin de Buenaventura, le port du Pacifique. La voie ferrée, commencée en 1874, fut achevée en 1914, au moment où le canal de Panamá était ouvert à la circulation transocéanique. La croissance de la ville, reliée à Bogotá, à Medellín et au Pacifique par le rail, puis par des routes bitumées et enfin par des autoroutes et par l'avion devient alors rapide. Si Cali reste le chef-lieu du Valle del Cauca, département d'industries agricoles et d'élevage bovin et porcin, elle est aussi un important centre industriel. Des firmes étrangères se sont installées à Cali, notamment dans les domaines des industries chimiques, papetières, pharmaceutiques, cimenteries, profitant de la présence d'une main-d'œuvre abondante et d'une bonne desserte en voies de communications. La ville fut rendue célèbre par le « cartel de Cali », une organisation de narcotrafiquants, conduite par les frères Rodríguez Orejuela dans les années 1980-1990. Cali est aussi devenue un pôle touristique et culturel.

—  Olivier DOLLFUS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CALI  » est également traité dans :

COLOMBIE

  • Écrit par 
  • Marcel NIEDERGANG, 
  • Olivier PISSOAT, 
  • Clément THIBAUD
  • , Universalis
  •  • 13 648 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Du « démontage » du FN à l'assaut de l'État »  : […] L'année 1974 marque la fin du FN, avec l'organisation des premières élections compétitives depuis la Violencia et la victoire du libéral Alfonso López Michelsen. Mais le FN laissait la cogestion partisane en héritage, empêchant l'émergence d'une opposition démocratique. Le parti libéral domina la vie politique : de 1974 à 2006, seuls deux conservateurs parvinrent à la présidence, Belisario Betancu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colombie/#i_37600

Pour citer l’article

Olivier DOLLFUS, « CALI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cali/