BÉTON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Utilisation du béton dans les structures

L'utilisation la plus courante du béton dans les constructions est le béton armé. Celui-ci est utilisé pour la construction de bâtiments, d'usines, de réservoirs et de silos de petite capacité, de ponts de petite portée, de routes, d'ouvrages de fondation...

Dans ce matériau, les armatures métalliques reprennent les efforts de traction, apportent la ductilité (déformations importantes avant rupture) et le béton reprend les efforts de compression et protège les armatures de la corrosion. Si l'on prend l'exemple d'une poutre sollicitée en flexion (fig. 1), sa partie supérieure est soumise à de la compression et sa partie inférieure à de la traction. Les armatures de flexion sont donc placées dans le bas de la poutre. Des armatures transversales, perpendiculaires en général aux armatures de flexion, sont également nécessaires pour reprendre les efforts de traction liés à l'effort tranchant.

Béton armé

Béton armé

Dessin

Comportement d'une poutre en béton armé. La résistance de la poutre, sous l'effet des sollicitations de flexion simple dues à l'action de charges P, est assurée, d'une part, par la résistance à la compression du béton et, d'autre part, par la résistance à la traction des armatures... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Dans le béton armé, les armatures sont sollicitées par le béton qui transmet les contraintes. L'adhérence entre les armatures et le béton est donc un paramètre clé du comportement des structures en béton armé. Contrairement à ce que le nom suggère, l'adhérence est due à un frottement entre l'armature et le béton. Les armatures dites haute adhérence (H.A.) ont, grâce aux nervures de leur surface, un frottement plus important que les armatures dites rondes lisses. La limite d'élasticité des armatures H.A. est égale à 500 MPa.

Enfin, la fissuration du béton armé est normale mais doit être maîtrisée, notamment pour des questions de durabilité. L'Eurocode 2 (norme EN 1992-1-1) permet de dimensionner les structures en béton armé pour obtenir la maîtrise de cette fissuration et se prémunir du risque de rupture des structures.

Le béton précontraint est un autre exemple d'application du matériau béton (fig. 2). Dans ce matériau, des câbles métalliques tendus grâce à des vérins prennent appui sur la structure à précontraindre et compriment le béton. L'objectif est de supprimer autant que possible les tractions du [...]

Poutre précontrainte

Poutre précontrainte

Dessin

Résistance d'une poutre précontrainte à des charges extérieures : dans une poutre précontrainte, les armatures tendues à une force F exercent des charges Π(x) = Flr(x) qui s'opposent aux charges p(x) appliquées à la poutre. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages



Médias de l’article

Compression

Compression
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Déformation

Déformation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Panneau décoratif en béton

Panneau décoratif en béton
Crédits : Photothèque Lafarge/ D.R.

photographie

Béton armé

Béton armé
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BÉTON  » est également traité dans :

BÉTON PRÉCONTRAINT

  • Écrit par 
  • Michel COTTE
  •  • 190 mots

Eugène Freyssinet (1879-1962), ingénieur français célèbre pour ses constructions de grands ouvrages en béton et en béton armé – pour lesquels il détient plusieurs records –, s'efforce d'améliorer les performances de ce matériau qui est déjà très résistant aux compressions. Il apporte alors une solution original […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beton-precontraint/#i_10234

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Construire aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 6 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La « révolution » des matériaux »  : […] Si les structures ont beaucoup évolué, les matériaux se sont transformés encore plus profondément au cours des dernières décennies. On utilise par exemple aujourd'hui des bétons aux caractéristiques très diverses obtenues par l'ajout de produits qui vont des superplastifiants aux fibres métalliques, minérales ou organiques, en passant par les poudres réactives. Grâce à ces adjuvants, on est capa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-construire-aujourd-hui/#i_10234

BARRAGES

  • Écrit par 
  • Claude BESSIÈRE, 
  • Pierre LONDE
  •  • 15 785 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Barrages en béton compacté au rouleau (B.C.R.) »  : […] Depuis de nombreuses années, le ciment a été employé pour améliorer les qualités géotechniques de certains remblais, supports de chaussées. Il était aussi utilisé mélangé avec du sable pour revêtir les canaux d'irrigation aux États-Unis (sol ciment). Les progrès enregistrés après la Seconde Guerre mondiale en matière d'engins de terrassement et une meilleure connaissance théorique des barrages en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barrages/#i_10234

CHIMIE - La chimie aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 10 832 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Sciences des matériaux »  : […] La chimie s'est refait une jeunesse en ouvrant de nouveaux champs disciplinaires. Sa restructuration est suffisamment profonde pour faire glisser vers l'oubli d'anciennes sous-disciplines, pourtant bien ancrées. La science des matériaux, qui englobe désormais la chimie des polymères, participe de ce nouveau visage des sciences chimiques. Est-elle entièrement régie par ses applications, puisque la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-chimie-aujourd-hui/#i_10234

CIMENT

  • Écrit par 
  • Bernard DARBOIS, 
  • Walter ROTHLAUF
  •  • 5 130 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Utilisations »  : […] Le domaine essentiel d'utilisation du ciment est constitué, nous l'avons dit, par le béton et ses applications et, dans une bien moindre mesure, par les mortiers. Nous considérerons donc ici seulement le béton. À partir des différentes catégories de ciment et de leur dosage, il est possible d'obtenir une infinité de bétons aux caractéristiques pouvant varier en fonction de la nature des granulats, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ciment/#i_10234

FORTIFICATIONS

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 5 535 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La fortification cuirassée et enterrée (depuis 1885) »  : […] À peine terminés, ces forts sont techniquement périmés. Telle est la conséquence immédiate de la crise provoquée par l'apparition de l'obus à mélinite, dit obus-torpille , qui arase les fossés et détruit les abris. À cette brutale supériorité de l'attaque sur la défense, les ingénieurs doivent remédier en éliminant certaines vulnérabilités du tracé et en utilisant de nouveaux matériaux. Si le trac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fortifications/#i_10234

OFFSHORE - Installations offshore

  • Écrit par 
  • Bernard ANDRIER, 
  • Philippe OZANNE
  •  • 12 607 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les conduites sous-marines »  : […] Deux types de canalisations se distinguent par leur fonction : – les lignes de collecte installées sur le champ lui-même, dont les longueurs sont généralement assez faibles, avec des diamètres qui varient de 50 à 900 millimètres ; – les lignes d'évacuation d'huile ou de gaz qui sont souvent de diamètre et de longueur importants. Il existe, en mer du Nord, des gazoducs d'un diamètre de 900 millimè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/offshore-installations-offshore/#i_10234

PONTS

  • Écrit par 
  • Michel VIRLOGEUX
  •  • 12 253 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'invention du béton »  : […] Un autre grand chapitre de la construction s'est ouvert au xix e  siècle avec l'invention du béton, du béton armé et, plus tard, du béton précontraint. Les Romains utilisaient déjà des liants hydrauliques tels que les mortiers de chaux, et même de chaux hydraulique, mais la technique fut perdue avec les grandes invasions, et les constructeurs n'ont plus utilisé que la chaux grasse ou la chaux mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ponts/#i_10234

TUNNELS

  • Écrit par 
  • Michel MAREC, 
  • Jean PÉRA
  •  • 8 814 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Revêtement définitif »  : […] Les méthodes modernes de soutènement assurent, en général, la stabilité définitive de l'excavation dans les massifs rocheux. Néanmoins, il existe des terrains qui continuent à évoluer dans le temps, soit par gonflement, soit par fluage de certains minéraux, soit par consolidation des argiles. Un revêtement définitif est alors nécessaire pour assurer un confinement pérenne de ces terrains. Son dim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunnels/#i_10234

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Michel TORRENTI, « BÉTON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/beton/