Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BAUXITES

Principaux caractères des bauxites

Pétrographie

Les bauxites se présentent tantôt comme des roches indurées, rouges, brunes, grises ou vertes (France, Grèce, Inde, Russie), tantôt comme de la poudre rouge à ocre (Jamaïque), ou encore comme un agglomérat de petites concrétions noyées dans un fond argileux (Hawaii).

Elles montrent des textures très diversifiées : aphanitique, noduleuse, bréchique, conglomératique, et les très caractéristiques textures oolitiques et pisolitiques.

Chimie et minéralogie

Analyses chimiques de bauxites - crédits : Encyclopædia Universalis France

Analyses chimiques de bauxites

Six éléments principaux composent chimiquement les bauxites : l'aluminium, le fer, le silicium, le titane, l'oxygène et l'hydrogène (tabl. 2).

Les autres éléments décelés, toujours en teneur très faible, se trouvent dans les minéraux rares des bauxites ou se substituent aux éléments majeurs des minéraux constitutifs de ces roches.

Parmi les minéraux des bauxites, peuvent être distingués : des hydroxydes et l'oxyde d'aluminium, des hydroxydes et oxydes de fer, des minéraux du titane, des silicates argileux, des minéraux accessoires divers, ainsi que des minéraux de métamorphisme.

Hydroxydes et oxyde d'aluminium

Quatre sont connus dans les bauxites ; ce sont la gibbsite, la bœhmite, le diaspore, le corindon.

La gibbsite, ou hydrargillite, γA1(OH)3, cristallise dans le système monoclinique et se présente en petits cristaux (de 2 à 4 micromètres en moyenne ; quelquefois visibles à l'œil nu) hexagonaux, souvent maclés. Elle constitue parfois des sphérolites à cristallisation fibroradiée. La gibbsite est fréquente dans les bauxites mésozoïques et cénozoïques et, particulièrement, dans les gîtes latéritiques où elle peut être le seul hydroxyde d'aluminium individualisé. Dans les bauxites de karst, elle est généralement associée à un autre hydroxyde d'aluminium.

La bœhmite, γA1O(OH), également monoclinique, se présente en cristaux si petits qu'ils ne sont pas identifiables au microscope polarisant. Ce minéral est déterminé au moyen des techniques physiques de laboratoire (analyses thermiques différentielle et pondérale, rayons X, etc.). La bœhmite est très abondante dans les bauxites de karst, où elle peut être seule ou associée à la gibbsite ou à l'autre monohydrate d'alumine, soit encore aux deux (fait assez rare). Elle est connue dans les bauxites latéritiques, où il semble qu'elle soit un minéral secondaire. Dans la bœhmite ferrifère, le fer pourrait se substituer à l'aluminium dans le rapport 1/1.

Le diaspore, αA1O(OH), cristallise dans le système orthorhombique ; la taille des cristaux est intermédiaire entre celle des cristaux de gibbsite et de bœhmite (de 2 à 3 micromètres en moyenne, de 40 à 100 microns au maximum). L'habitus le plus commun est celui de petites écailles finement engrenées. Le diaspore forme parfois des sortes de concrétions tubulaires. Dans les bauxites karstiques, le diaspore est souvent associé à la bœhmite. Accompagné du corindon, c'est un minéral de métamorphisme des bauxites.

Le corindon, αA12O3, cristallise dans le système hexagonal. Il a longtemps été considéré uniquement comme un minéral de métamorphisme des bauxites (« émeris » de Grèce, du Salaïr), où il pseudomorphose des cristaux de diaspore ou bien se présente en petits cristaux prismatiques. Il a été reconnu, depuis, dans les bauxites de karst non métamorphisées comme minéral détritique et comme minéral authigène en association avec la gibbsite en petites masses pierreuses cryptocristallines.

Hydroxydes et oxydes de fer

Les plus fréquents sont la gœthite αFeO(OH), abondante dans les gîtes à gibbsite, et l'hématite αFe2O3 qui est le minéral ferrugineux le plus important des bauxites à diaspore et à bœhmite. On connaît encore : la magnétite, Fe3O4, dans les bauxites métamorphiques notamment ; la maghémite, γFe2O3, qui dérive[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : chef géologue à la Société métallurgique Le Nickel, Nouméa, Nouvelle-Calédonie
  • : géologue en chef, chef du service Formations superficielles-Quaternaire

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Production mondiale de bauxite - crédits : Encyclopædia Universalis France

Production mondiale de bauxite

Analyses chimiques de bauxites - crédits : Encyclopædia Universalis France

Analyses chimiques de bauxites

Gisement de Mazaugues - crédits : Encyclopædia Universalis France

Gisement de Mazaugues

Autres références

  • ALUMINIUM

    • Écrit par Robert GADEAU, Robert GUILLOT
    • 9 636 mots
    • 19 médias
    ...maintenant extraire l'alumine des argiles, mais le procédé n'est pas économique actuellement, notamment au point de vue énergétique, et le seul minerai industriellement utilisé est labauxite, avec deux exceptions locales à échelle limitée : la leucite en Italie et la néphéline en ex-U.R.S.S.
  • FELDSPATHS

    • Écrit par Jean-Paul CARRON
    • 4 815 mots
    • 9 médias
    ...paragonite, feldspathoïdes complexes) qui lui donnent au microscope un aspect trouble, auquel son nom fait précisément allusion. L'évolution ultime peut amener la formation de minéraux alumineux résiduels, et l'on connaît des gisements debauxite formés sur place par altération de syénites néphéliniques.
  • GHANA

    • Écrit par Monique BERTRAND, Anne HUGON
    • 7 216 mots
    • 6 médias
    ...au troisième rang mondial au moment de l'indépendance. La stratégie industrielle et les effets d'entraînement escomptés du complexe hydroélectricité- bauxite butent ensuite sur les profondes limites du barrage d'Akosombo : l'extraction du minerai reste tournée vers la quête de devises à l'exportation...
  • GUINÉE

    • Écrit par Monique BERTRAND, Bernard CHARLES, Universalis, Agnès LAINÉ
    • 19 533 mots
    • 4 médias
    La rente alumine-bauxite constitue la plus grosse occasion manquée de la Guinée. Le pays est le deuxième producteur mondial de bauxite et contribue à 40 % de son commerce. Après une exploitation d'abord insulaire, les gisements de basse Guinée (Fria-Kimbo, puis Sangarédi-Boké et Kindia-Débélé) assurent...
  • Afficher les 11 références

Voir aussi