BASILIQUE SAINT-JACQUES DE COMPOSTELLE(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • Vers 44 Saint Jacques le Majeur est décapité à Jérusalem sur ordre du roi Hérode Agrippa Ier. Deux de ses disciples auraient rapporté son corps en Espagne, terre qu'il avait évangélisée, et l'auraient enterré à Ira Flavia, aujourd'hui Padron.

  • 813 Découverte du tombeau de saint Jacques soit par l'ermite Pélage qui aurait été guidé par une étoile miraculeuse vers la sépulture du saint, soit, ce qui est plus probable, par l'évêque d'Ira Flavia, Théodomire. La sépulture de Théodomire a été retrouvée à proximité de la tombe de l'apôtre.

  • 813-835 Construction de la première basilique par le roi Alphonse II le Chaste. Trois églises sont alors édifiées sur le site.

  • 6 mai 899 Consécration d'une nouvelle basilique construite à l'initiative du roi Alphonse III qui souhaitait un édifice plus vaste et plus richement décoré.

  • 997 Une attaque d'al-Mansour, maire du palais du calife-enfant de Cordoue, Hishâm, incendie Compostelle ; l'annexe méridionale de la basilique est détruite. L'église est aussitôt restaurée par le roi Bermude II.

  • Vers 1050 Début des travaux de la nouvelle église abbatiale de Sainte-Foy de Conques sous l'abbatiat d'Oldoric (1031-1065)

  • 1060-1100 Construction de la basilique Saint-Sernin de Toulouse, consacrée le 24 mai 1096. Certains liens stylistiques unissent cet édifice à la nouvelle basilique de Compostelle, tant au niveau de l'architecture que de la sculpture.

  • 1078 Début des travaux de la nouvelle basilique Saint-Jacques de Compostelle sous l'égide du roi Alphonse VI et de l'évêque Diego Peláez.

  • 1088 Les travaux de la basilique sont fortement ralentis à la suite de l'arrestation de Diego Peláez soupçonné de conspirer contre Raymond de Bourgogne, comte de Galice.

  • Vers 1100 Ancien secrétaire du comte de Galice, Raymond de Bourgogne, Diego Gelmirez, qui avait assuré à deux reprises le remplacement de l'évêque, se voit confirmer à ce siège à la demande de Raymond de Bourgogne et du roi Alphonse VI.

  • 1105 Le sanctuaire est presque achevé et l'évêque Diego Gelmirez fait réaliser un antependium (devant d'autel) et un ciboire en argent pour orner le maître-autel. La même année eut lieu la consécration des chapelles du déambulatoire et du transept.

  • Après 1112 Après cette date, l'ancien édifice, situé à la croisée du transept de la nouvelle basilique, fut démantelé.

  • 1124 Le chantier subit une nouvelle interruption, laissant l'ouvrage amputé de deux travées de sa nef et donc de sa façade.

  • 1139 Mort de Diego Gelmirez.

  • 1168 En 1168 le chantier est repris par maître Mathieu, qui réalise les deux travées manquantes ainsi que la façade occidentale ornée du très beau porche de la Gloire dont il pose les linteaux en 1188.

  • 1211 Ce n'est qu'en 1211 que l'ensemble de l'édifice recevra une dédicace alors que la basilique semble avoir été achevé aux alentours de 1090.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Christophe MOREAU, « BASILIQUE SAINT-JACQUES DE COMPOSTELLE - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/basilique-saint-jacques-de-compostelle-reperes-chronologiques/