CRAGG TONY (1949- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Artiste britannique. Au début des années 1980, le mouvement de la Nouvelle Sculpture anglaise naît autour de l'œuvre de six ou sept artistes, dont Richard Deacon, Anish Kapoor, David Mach, Bill Woodrow et Boyd Webb, qui ont reçu le même type d'enseignement, à la St. Martin's School of Art de Londres. Tony Cragg, qui fait également partie de ce courant, est diplômé de la Wimbledon School of Art (1970-1973), et a également fréquenté le Royal College of Art (1973-1977). Il sera le premier à se faire remarquer, lors d'une exposition à la Whitechapel Art Gallery, en février 1981.

Né le 9 avril 1949 à Liverpool, l'artiste se taillera une réputation d'observateur lucide de son pays en allant vivre à Wuppertal en Allemagne, dès 1977, puis en choisissant, l'année suivante, d'enseigner à la Kunstakademie de Düsseldorf. Le meilleur exemple de ce point de vue (de l')étranger est fourni par la monumentale sculpture Britain Seen from the North (1981, Tate Gallery, Londres), qui est le fleuron des œuvres présentées à la Whitechapel Art Gallery.

Comme les autres représentants de la Nouvelle Sculpture anglaise, Cragg s'est d'abord penché sur les matériaux les plus ordinaires, qu'il soumet à des traitements propres à les transformer en objets, et en œuvres insolites. C'est ainsi qu'il se met à fabriquer des mosaïques murales, qui s'apparentent à des puzzles. Il procède en récupérant des détritus de matière plastique, qu'il trie et classe pour les rassembler ensuite en fonction de leur contour, de leur couleur et de leurs capacités d'imbrication. Il obtient de la sorte des portraits sous forme de silhouettes de personnages ou d'objets (Palette, 1985), réunis par des harmonies chromatiques assez vives et aux contrastes bien marqués.

Ces œuvres peuvent atteindre des dimensions impressionnantes, telle Menschenmenge (Foule, 1984), immense frise qui met en scène une trentaine de personnages bigarrés. Composée d'une quantité invraisemblable de bouts de plastique multicolores, elle était si complexe qu'il fallut plus d'une semaine pour la coller su [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CRAGG TONY (1949- )  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Sculpture

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 2 366 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Provocation, ironie, subversion : Gilbert et George, Bill Woodrow, Damien Hirst »  : […] Au sein de l'avant-garde britannique des années 1960, Gilbert (né en 1943) et George (né en 1942) incarnent avec humour une position radicale qu'ils inaugurent avec la performance Our New Sculpture , en janvier 1969. Revêtus de stricts costumes gris, les visages et les mains recouverts de bronze en poudre et de peinture métallique, ils chantent, debout sur une table, une cha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-sculpture/#i_92955

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 066 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De l’installation à l’architecture »  : […] Toutes ces créations singulières ne peuvent empêcher la montée en puissance et la nouveauté radicale de l’art de l’installation, dont on peut affirmer, avec Ilya et Emilia Kabakov, le caractère radicalement novateur, en remplaçant même dans le texte suivant le mot « tableau » par celui de « sculpture » : « Pour moi, écrit Ilya Kabakov, l’installation inaugure une période novatrice et décisive, d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-contemporaine/#i_92955

Pour citer l’article

Hervé GAUVILLE, « CRAGG TONY (1949- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tony-cragg/