BALKH

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Maintenant modeste bourgade du nord de l'Afghanistan, Balkh (l'ancienne Bactres, capitale de la Bactriane) fut jadis une métropole prospère. Située dans une plaine autrefois fertile, à un carrefour de routes entre l'Iran, l'Inde et la haute Asie, elle fut l'un des berceaux des tribus aryennes sur leur voie de pénétration vers le sud. Célébrée dans l'Avesta et les inscriptions achéménides, elle prospéra sous cette dynastie iranienne, puis devint le centre du royaume gréco-bactrien (Alexandre y épousa Roxane). Tombée aux mains des Yuezhi vers ~ 125, elle devint, avec un de leurs clans, la capitale nordique de l'Empire indo-iranien des Kushans. Ceux-ci firent de cette ancienne métropole zoroastrienne un des hauts lieux du bouddhisme. Envahie par les Huns hephtalites (ve s.), disputée entre les Turcs et les Sassanides, Balkh est définitivement conquise par les Arabes au début du viiie siècle. Les nouveaux conquérants la surnomment « la Mère des villes » et elle devient bientôt un centre brillant de culture islamique et l'une des villes les plus prospères du Khurāsān dont elle fut, avant Nichapour, la capitale. Une famille originaire de Balkh (les Barmécides, surintendants d'un temple bouddhiste) fournit au califat abbasside ses plus brillants vizirs. Florissante sous les Sāmānides (xe s.), âprement disputée entre les Saldjūḳides et les Ghaznawides (xie s.), détruite par les Ghuzz (1115), prise par les Ḳara-Khiṭāy puis par les Ghūrides, elle tomba pour un temps dans l'orbite des Khārazmshāh avant d'être ruinée par les Mongols (1220). Après une brève renaissance sous les Tīmūrides (xve s.), elle déclina au profit de Mazār-i Sharīf, après la redécouverte de la tombe d'Ali. Après la domination ouzbek, elle tomba aux mains de Ahmad shāh Durrānī (fondateur du royaume d'Afghanistan) en 1751 ; mais ce n'est qu'au milieu du xixe siècle que le contrôle afghan s'y exerça pleinement. Outre la masse informe de ruines imposantes d'édifices en terre, la plupart des vestiges sont de style timouride tardif. La mosquée Hadj-i Piyāda est peut-être la plus ancienne mosquée iranienne (milieu du viiie s. ?).

Afghanistan : carte administrative

Afghanistan : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Afghanistan. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Jean CALMARD

Écrit par :

  • : chargé de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  BALKH  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La conquête arabe »  : […] Les Arabes entrèrent en Afghanistan vers le milieu du vii e  siècle sur deux fronts parallèles : par la ville de Herat au nord et par la province du Sistan au sud. De Herat, ils poussèrent vers Balkh, chef-lieu de l'ancienne Bactriane, où ils se heurtèrent aux Turcs, qui s'y étaient établis après la destruction de la puissance des Hephtalites. Ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_47434

ASIE CENTRALE

  • Écrit par 
  • Henri-Paul FRANCFORT, 
  • Frantz GRENET
  •  • 9 676 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les nomades et les sédentaires de l'âge du fer et de l'époque dite achéménide (env. de 1500 à 329 avant notre ère) »  : […] Tandis que, aux abords de la mer Caspienne, se développe la culture du Dagestan archaïque, très particulière et tournée vers l'Iran, une nouvelle culture, celle de Yaz I, se met en place de la Turkménie à la Bactriane, entre 1500 et 1100 avant notre ère. La culture de Yaz I tient son nom de la première couche du site de Yaz Depe en Margiane, où elle fut identifiée pour la première fois. Un trait c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-centrale/#i_47434

Pour citer l’article

Jean CALMARD, « BALKH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/balkh/