BACCHUS & BACCHANALES

À Rome, lorsqu'on n'assimile pas Dionysos à Liber, célébré par un culte officiel, on le désigne fréquemment par un autre de ses noms grecs, Bacchus, et l'on nomme bacchanalia les sanctuaires privés où des sociétés de dévots pratiquent son culte. Les bacchanales restent associées au souvenir d'un scandale et d'une répression dont Tite-Live fait un récit détaillé en son livre XXXIX.

En ~ 186, au lieu d'attribuer aux consuls de l'année des théâtres d'opérations extérieurs, le Sénat leur confie le soin de découvrir et de combattre les complots de l'intérieur. Précisément, le consul Postumius ne tarde pas à recueillir le témoignage d'une prostituée, Hispala, et de son souteneur, le jeune Aebutius, de famille équestre. Duronia, la mère d'Aebutius, à la suite d'une maladie de son fils, a fait vœu de l'initier aux mystères de Dionysos s'il guérissait. Hispala, n'acceptant pas les dix jours de chasteté préparatoires à l'initiation imposés à son amant de cœur, déclare qu'il s'agit d'un complot de la mère et du beau-père d'Aebutius pour le tuer ou le déshonorer afin de ne pas lui rendre à sa majorité l'héritage paternel. En effet, comme elle l'expliquera au consul, l'affaire s'étant ébruitée, elle a été elle-même initiée. Elle sait que, depuis que le culte, à l'origine purement féminin, est devenu mixte et nocturne, il n'est que prétexte à débauche et à crimes. crimes. La nuit et le vin déchaînent les sens, on prête un serment impie, les nouveaux initiés sont violés, ceux qui refusent sont découpés en morceaux ou précipités dans des abîmes, la musique bruyante cache leurs cris. Les affiliés, très nombreux, recrutés dans tous les milieux, du sénateur à l'esclave, constituent un syndicat du crime auquel on doit imputer tous les assassinats, empoisonnements, faux testaments ou témoignages, escroqueries commis à Rome ; le pouvoir lui-même est en danger.

Forts de ces révélations, le gouvernement et le Sénat proclament l'état de siège dans la ville et pratiquement dans toute l'Itali [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  BACCHUS & BACCHANALES  » est également traité dans :

DIONYSOS, mythologie

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 534 mots
  •  • 1 média

Longtemps tenu pour un dieu étranger, venu de la Thrace, qui aurait été la patrie de l'orgiasme, introduit en Grèce par ses missionnaires et ses dévots, Dionysos est en réalité un dieu qui signifie l'ailleurs et qui désigne l'Autre. Étrange et familier, mais présent dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dionysos-mythologie/#i_42326

PROSTITUTION DANS L'ANTIQUITÉ

  • Écrit par 
  • Violaine SEBILLOTTE CUCHET
  •  • 2 338 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Beautés factices, beautés divines »  : […] légendaires de Rome, ne donne lieu à aucun rituel sexuel. Les bacchanales, fêtes religieuses célébrées en l’honneur de Bacchus dans le monde romain, sont interdites par le Sénat romain en 186 avant J.-C. parce qu’elles contreviennent aux hiérarchies sociales en associant hommes et femmes, jeunes et vieux, esclaves, affranchis et citoyens dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution-dans-l-antiquite/#i_42326

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 898 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les conséquences des guerres puniques »  : […] individuel et sensuel du culte nouveau, le Sénat prit en 186 le sénatus-consulte dit des Bacchanales, que nous a conservé une inscription du Bruttium. La répression était sévère, impitoyable. Elle visait le caractère de coalition secrète. En fait, elle apportait le frein le plus étroit au développement des rites dionysiaques. Mais elle n'empêcha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-republique/#i_42326

Pour citer l’article

Jean-Claude DUMONT, « BACCHUS & BACCHANALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacchus-et-bacchanales/