ASSOURBANIPAL, roi d'Assyrie (668-627 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon

Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Assourbanipal, roi bâtisseur

Assourbanipal, roi bâtisseur
Crédits : Courtesy of the trustees of the British Museum

photographie

Victoire du roi Assourbanipal sur Babylone

Victoire du roi Assourbanipal sur Babylone
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie


Dernier grand roi d'Assyrie. Pour tenter de résoudre le problème que posait Babylone à l'empire, Assarhaddon, après avoir rebâti la métropole détruite par son prédécesseur Sennachérib, crut habile de faire de son fils Assourbanipal le roi d'Assyrie et le chef de l'empire, tandis qu'il plaçait sur le trône de Babylone son fils aîné Shamash-shaim-Oukin.

Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon

Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon

Diaporama

ART DU PROCHE-ORIENT, empire néo-assyrien, règne d'Assarhaddon, 681-669 avant J.-C., Prisme décrivant la reconstruction de Babylone par Assarhaddon, après la destruction de la ville par son père Sennachérib, argile. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Assourbanipal, roi bâtisseur

Assourbanipal, roi bâtisseur

Photographie

Roi d'Assyrie de 668 à 627 avant J.-C., Assourbanipal est ici représenté portant le panier de terre destinée au moulage rituel de la première brique du nouveau temple de Marduk (Esagil) à Babylone. Stèle de pierre, vers 650 avant J.-C. British Museum, Londres. 

Crédits : Courtesy of the trustees of the British Museum

Afficher

Assourbanipal (dont les Grecs ont transformé le nom en Sardanapale) fut un monarque extrêmement cultivé comme on peut en juger par l'immense bibliothèque qu'il fit rassembler à Ninive et dont on a ramené au jour quelque vingt mille tablettes. On estime qu'elle devait contenir plus de cinq mille ouvrages groupant tous les chefs-d'œuvre de la littérature proche-orientale et témoignant d'une curiosité intellectuelle étendue à tous les secteurs de la science et de l'érudition. Le roi se glorifiait de connaître le sumérien. C'était aussi un esprit mystique. Certains hymnes à Ištar révèlent une dévotion abandonnée, pleine des élans d'une tendresse presque enfantine à l'égard de la déesse qui ne laissent pas de surprendre malgré tout chez ce redoutable homme de guerre capable à l'occasion des plus affreuses cruautés. Dernier roi guerrier de l'Assyrie, Assourbanipal était, néanmoins, moins exclusivement absorbé par la guerre que ses prédécesseurs. Si les textes officiels le font constamment payer de sa personne, il se déchargeait souvent du soin de la conduite des opérations sur son tartanu (général en chef). Le temps dont il pouvait disposer entre deux campagnes, il le consacrait à l'embellissement de sa capitale. Il fit élever à Ninive des palais magnifiques et la sculpture assyrienne atteignit de son temps à des sommets inégalés. Les reliefs animaliers de l'époque d'Assourbanipal sont justement célèbres pour la perfection de leur composition et pour un naturalisme très expressif.

Sur le plan militaire et politique, le long règne d'Assourbanipal marqua, du moins en apparence, l'apogée de la puissance assyri [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ASSOURBANIPAL, roi d'Assyrie (668-627 av. J.-C.)  » est également traité dans :

RÈGNE D'ASSOURBANIPAL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 266 mots

— 668 Début du règne d'Assourbanipal, le dernier des grands souverains assyriens.Vers — 660 Assourbanipal, grand lettré, engage le rassemblement du patrimoine littéraire et religieux de l'Antiquité orientale en faisant copier des textes anciens de l'empire, qu'il réunit dans la bibliothèque du palais d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regne-d-assourbanipal-reperes-chronologiques/#i_19571

ASSYRIE

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA, 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 9 702 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Apogée et chute de l'Assyrie (746-612) »  : […] Mais l'Assyrie va reprendre ses conquêtes sous l'effet des réformes de Toukoulti-apil-esharra III (746-727), le Téglathphalasar de la Bible, un cadet de la famille royale porté au pouvoir par une révolte. Le morcellement des gouvernements et la multiplication des charges auliques affaiblissent le prestige des grandes familles et permettent au roi de se créer une clientèle. Tenant sans doute compt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assyrie/#i_19571

BANQUET À LA TREILLE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 212 mots
  •  • 1 média

Dernier panneau d'une grande composition sculptée, réalisée vers — 640, qui met en scène la campagne d'Assourbanipal, souverain assyrien, contre l'Élam dans la salle S du palais Nord de Ninive, la capitale : les premiers panneaux décrivent avec précision la bataille et les déportations de prisonniers (The British Museum, Londres). Ce tableau évoque, comme une conclusion logique, le banquet au cour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banquet-a-la-treille/#i_19571

NINIVE

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 321 mots
  •  • 2 médias

Ville de Mésopotamie sur la rive orientale du Tigre en face de Mossoul. Le site de Ninive a été habité dès le ~ VI e millénaire. Ses ruines sont ensevelies sous le tell de Kouyoundjik et sous le tell Nebi Younous, où, selon la tradition musulmane, est situé le tombeau de Jonas. La Genèse ( x , 11) attribue la construction de Ninive à Nemrod. Hamm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ninive/#i_19571

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 607 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'époque monarchique (de la fin du xie siècle à 587 av. J.-C.) »  : […] Saül, devenu roi, s'établit à Gibéah (Tell el-Foul), située à 6 km au nord de Jérusalem, qu'il fortifia. Battu par les Philistins, il réussit à redresser la situation et décida, alors, de constituer un corps permanent de mercenaires grâce auquel il put éloigner la menace que les peuples voisins (Araméens au nord, Ammonites, Moabites et Édomites à l'est, Amalécites au sud) faisaient peser, de tous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_19571

Pour citer l’article

Valentin NIKIPROWETZKY, « ASSOURBANIPAL, roi d'Assyrie (668-627 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/assourbanipal/