GYGÈS, roi de Lydie (env. 685-650 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Toutes les sources de l'Antiquité s'accordent sur le fait que Gygès accède au trône de Lydie après avoir assassiné le roi Candaule et épousé la reine, mais il existe plusieurs versions de l'événement lui-même. Hérodote raconte que Candaule, extrêmement fier de la beauté de la reine, force Gygès à la voir nue. Celle-ci, surprenant Gygès en train de l'épier, le force sous peine de mort à tuer le roi. Dans la version classique de la République de Platon, Gygès est un berger qui trouve un anneau qui le rend invisible. Il s'en sert pour séduire la reine et assassiner le roi. Une troisième version, qui date du ier siècle av. J.-C., nous vient de Nicolas de Damas, qui lui-même se base sur l'historien lydien Xanthus (ve siècle av. J.-C.). Ici, Gygès est un officier de l'armée, déjà soupçonné de trahison par la maison royale, qui tue Candaule après que la reine l'a accusé de tentative de viol.

Gygès prend le pouvoir vers 680 av. J.-C. Il fonde la dynastie des Mermnades (les « Faucons ») et fait du royaume une puissance militaire. Il s'allie au roi Assourbanipal d'Assyrie contre les Cimmériens, qui ont envahi la Phrygie, dans le nord de l'Anatolie. Il envahit ensuite l'Ionie, en Anatolie occidentale, prenant la ville grecque de Colophon et attaquant Milet ; après quoi, il part pour la Grèce faire des offrandes au temple de Delphes. Gygès provoque sa propre perte en dépêchant des contingents en Égypte pour prêter main forte à des insurgés. Ces troupes lui font défaut lors d'une nouvelle invasion cimmérienne : il subit une défaite et perd la vie.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  GYGÈS, roi de Lydie (env. 685-650 av. J.-C.)  » est également traité dans :

ASSOURBANIPAL, roi d'Assyrie (668-627 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 860 mots
  •  • 3 médias

Dernier grand roi d'Assyrie. Pour tenter de résoudre le problème que posait Babylone à l'empire, Assarhaddon , après avoir rebâti la métropole détruite par son prédécesseur Sennachérib, crut habile de faire de son fils Assourbanipal le roi d'Assyrie et le chef de l'empire, tandis qu'il plaçait sur le trône de Babylone son fils aîné Shamash-shaim-Oukin. Assourbanipal (dont les Grecs ont transformé […] Lire la suite

HÉRODOTE (env. 484-425 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jacqueline de ROMILLY
  •  • 2 269 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'esprit et la forme de l'œuvre »  : […] Cette attitude a quelque chose d'ouvert et de tolérant, qui correspond au caractère de l'homme, et que l'on retrouve dans la façon même dont se déroulent ses narrations. Littérairement, Hérodote a combiné les moyens que lui offraient les divers genres florissant alors. Écrite en ionien comme l'épopée, son œuvre a, comme l'épopée, ses scènes de bataille et ses scènes intimes ; et elle a de même des […] Lire la suite

LYDIE

  • Écrit par 
  • André LARONDE
  •  • 1 771 mots

Dans le chapitre « Naissance de la puissance lydienne »  : […] Le pays porta d'abord le nom de Méonie et, dans L'Iliade , les Méoniens figurent parmi les peuples alliés de Troie. Selon Hérodote, une dynastie des Héraclides, fils de l'Héraclès indigène ou Sandon, s'empara du pays vers 1200 avant J.-C. Auparavant, la dynastie des Atyades aurait été à l'origine d'une expédition destinée à coloniser l'Étrurie. Aucun vestige archéologique ne vient cependant éclai […] Lire la suite

TYRANNIE, Grèce antique

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER
  •  • 6 005 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  La notion de tyrannie »  : […] Si l'on en croit le sophiste Hippias d'Élis ( v e  s. av. J.-C.), le mot tyran ( turannos ), totalement absent des poèmes homériques, aurait été employé pour la première fois par le poète Archiloque de Paros, au cours de la première moitié du vii e  siècle, pour désigner le souverain lydien Gygès, fondateur de la riche et puissante dynastie des Mermnades (dont le dernier représentant fut le fameu […] Lire la suite

Pour citer l’article

« GYGÈS, roi de Lydie (env. 685-650 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gyges/