STELLAIRES ASSOCIATIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Étoiles les plus lumineuses de la Galaxie

Étoiles les plus lumineuses de la Galaxie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Durée de vie des étoiles

Durée de vie des étoiles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Diagramme de Hertzsprung-Russell

Diagramme de Hertzsprung-Russell
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Masse initiale et âge

Masse initiale et âge
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


De tout temps, l'homme a remarqué que la distribution des étoiles dans le ciel n'est pas uniforme. En plus de la traînée lumineuse de la Voie lactée, des groupements d'étoiles sont clairement visibles. Ils ont conduit à l'invention des constellations, chez les Assyriens, ou des astérismes, chez les Chinois, plus de 3 000 ans avant notre ère. Ces groupements ont une étendue assez grande par rapport à celle de la voûte céleste. Les Anciens avaient également reconnu l'existence de groupements beaucoup plus concentrés (leurs dimensions angulaires sont de quelques degrés au maximum), comme les Hyades, les Pléiades, ou le Trapèze d'Orion. Toutes les étoiles étant supposées « accrochées » à la sphère céleste, ces groupements n'avaient alors qu'une signification mythologique, et la question de leur réalité physique ne se posait même pas.

Puis l'idée que le ciel avait en réalité une troisième dimension s'imposa, après que les premières mesures de parallaxes stellaires eurent montré que les étoiles étaient situées à différentes distances de nous. Bien que la plupart des groupements d'étoiles ne fussent qu'apparents, en projection sur le ciel, on s'aperçut alors qu'un certain nombre devaient être réels, c'est-à-dire être constitués d'étoiles physiquement liées et évoluant de conserve dans la même région du ciel.

De tels groupements d'étoiles sont appelés amas ouverts. Ils rassemblent des étoiles de types très différents, et ils ont joué un rôle capital dans la confrontation des théories de l'évolution stellaire avec l'observation. Parmi ces amas, les associations OB jouent un rôle très particulier, et sont l'objet d'un nombre important d'études, sur le plan observationnel comme sur le plan théorique.

Les étoiles qui les composent, de types spectraux O à B1 ou B2, sont les plus brillantes qui existent, et sont donc les plus lointaines que l'on puisse voir. En raison de cette forte luminosité, elles vivent beaucoup moins longtemps que les autres étoiles, quelques millions d'années seulement (ra [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, ancien élève de l'École normale supérieure, physicien au Commissariat à l'énergie atomique

Classification


Autres références

«  STELLAIRES ASSOCIATIONS  » est également traité dans :

AMBARTZOUMIAN VIKTOR AMAZASPOVITCH (1908-1996)

  • Écrit par 
  • Jean AUDOUZE
  •  • 1 032 mots

Affirmer que la Terre et les êtres vivants sont « poussières d'étoiles », c’est faire référence aux théories sur la naissance et l'évolution des étoiles et sur leur interaction avec le milieu interstellaire dont elles sont issues et auquel elles restituent une partie de la matière qu'elles ont transformée. Ces théories ont un père : l’astrophysici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viktor-amazaspovitch-ambartzoumian/#i_49370

STELLAIRES AMAS

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT
  •  • 1 756 mots
  •  • 1 média

Un amas stellaire est un groupe d'étoiles physiquement liées par la gravitation, formées dans des conditions semblables en un temps relativement court, et évoluant dans les mêmes conditions. L'étude des amas fournit des renseignements de première importance sur la formation et l'évolution des étoiles. De plus, elle introduit à une théorie dynamique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amas-stellaires/#i_49370

Voir aussi

Pour citer l’article

Thierry MONTMERLE, « STELLAIRES ASSOCIATIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/associations-stellaires/