ARCHIVES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un nouveau rapport à la mémoire et à sa conservation

La révolution numérique constitue, pour le monde de la conservation, un défi à la fois technologique et conceptuel. En effet, l'objectivité matérielle du document traditionnel, écrit ou imprimé, est assurée et ne pose aucun problème quant à son identification, une fois soumis à l'expertise classique de la critique historique. Aujourd'hui, l'audiovisuel et le numérique sont porteurs de contenus qui, pour être consultés, doivent être reconstruits et réaffichés ; en effet, les médias technologiques sont des supports qui consistent dans un enregistrement et codage du contenu, lequel devra être décodé pour pouvoir être consulté. À la traditionnelle médiation culturelle, ils imposent donc d'adjoindre une médiation technologique. Les supports audiovisuels ont ouvert la voie en montrant qu'entre support d'enregistrement et support de restitution, il n'y a pas nécessairement coïncidence, autrement dit que ce que l'on conserve n'est pas nécessairement ce que l'on consulte. L'obsolescence rapide des formats et des matériels pose la question de la pérennité de contenus comme recréés lors de la consultation. Les supports numériques accentuent le mouvement, dans la mesure où un programme vient s'interposer pour interpréter sémantiquement ce qui est enregistré et conservé sous forme de simple codage binaire. Il ne s'agit plus de la conservation physique à l'identique de documents, mais de la préservation de contenus variables et mutants, donc d'un archivage en permanente évolution : passant du tangible à l'intangible, il concerne des objets de plus en plus difficiles à fixer dans une mémoire durable et doit renouveler profondément son approche.

À une époque qui manifeste une sensibilité exacerbée pour la transmission-commémoration d'une mémoire objectivée qui suppose une conservation à l'identique, les technologies, qui semblent a priori permettre de tout sauvegarder, opposent en réalité une conception évolutive d'une mémoire dynamique et vivante, réactivée à partir du présent qui la provoque. Cette évolution-révolution est à mettre en relation avec la pratique de l'historien d'aujourd'hui qui, tout en se gardant du péché d'anachronisme, construit ses problématiques à partir de ses propres expériences et interrogations, bien loin de l'impossible objectivité que réclamait de lui l'histoire positiviste du xixe siècle, tant il est vrai qu'il n'est d'histoire et d'archivage qu'ici et maintenant.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

  • : conservatrice générale du patrimoine, professeure associée à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Autres références

«  ARCHIVES  » est également traité dans :

ARCHIVAGE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Claude HUC
  •  • 4 764 mots
  •  • 2 médias

Les outils informatiques ne cessent d'évoluer : les ordinateurs changent et leur puissance augmente, les systèmes d'exploitation et les logiciels se renouvellent sans cesse et sont à chaque fois différents, les supports de stockage existants disparaissent au profit de technologies nouvelles. Ainsi, de multiples d […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE VISUELLE

  • Écrit par 
  • Damien MOTTIER
  •  • 4 464 mots

Dans le chapitre « Devenir-archives »  : […] Du plaidoyer de Félix Regnault pour la constitution d’un « musée de films » (1912) à la résolution adoptée à Chicago en 1973 en faveur de l’anthropologie visuelle, l’une des principales justifications de l’usage de la photographie et du film en anthropologie a toujours été, selon les mots de Margaret Mead, « la nécessité d’enregistrer de toute urgence un monde qui disparaît » (1975). Le présupposé […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) - L'archéologue et le terrain

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON, 
  • Michel TERRASSE
  •  • 4 226 mots

Dans le chapitre « Enregistrement et interprétation des fouilles »  : […] La fouille n'a pas pour but, on l'a vu, de mettre au jour des documents : il ne suffit pas de révéler des monuments ou de recueillir avec soin le matériel apparu. Ceux-ci ne sont que des moyens : au terme de sa journée de fouille et plus sûrement à la fin de sa « campagne », l'archéologue dispose d'un ensemble de trouvailles, parfois spectaculaires, souvent d'apparence plus modeste, qui doivent lu […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - La photogrammétrie architecturale

  • Écrit par 
  • Jean-Paul SAINT AUBIN
  •  • 5 210 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pratiques et utilisations patrimoniales »  : […] La réunion de cette documentation au cours des opérations d'inventaire se confronte à deux impératifs contradictoires d'exhaustivité et de rapidité. Exhaustivité, car il s'agit de documenter scientifiquement la totalité d'un patrimoine. Rapidité, car les modifications constantes du territoire menacent ce patrimoine de disparition. La sagesse aurait voulu privilégier surtout les opérations de stock […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON
  •  • 3 869 mots

Dans le chapitre « Méthode et champ d'action de l'archéologie industrielle »  : […] Il va de soi que, si l'archéologie industrielle est une pratique scientifique qui privilégie la prise en considération du terrain et des vestiges physiques, des traces de toute nature, cette pratique ne s'isole nullement des autres démarches de la méthode historique, et notamment du recours aux archives, textuelles ou iconographiques. D'abord parce que l'archéologie industrielle étend ses ambition […] Lire la suite

ARCHIVES DES ETHNOLOGUES

  • Écrit par 
  • Eric JOLLY
  •  • 973 mots

L’intérêt pour les archives des ethnologues débute aux États-Unis vers le milieu des années 1980, dans le prolongement des études postmodernes sur l’écriture anthropologique. En France, il faut toutefois attendre la fin de la décennie suivante pour que les ethnologues commencent à prendre conscience de l’importance scientifique et historique des documents produits au cours de leur vie professionn […] Lire la suite

ARMÉNIENS GÉNOCIDE DES

  • Écrit par 
  • Raymond KÉVORKIAN
  •  • 4 927 mots

Parmi les innombrables violences observées durant la Première Guerre mondiale, l'extermination des Arméniens constitue l'épisode le plus sanglant touchant des populations civiles : près d'un million cinq cent mille personnes perdent la vie en 1915-1916, dans des conditions effroyables, victimes du régime jeune-turc. Le contexte de guerre – la Turquie est entrée dans le conflit aux côtés de l'Alle […] Lire la suite

CARTULAIRE

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 343 mots

Recueil d'actes et de documents concernant une personne physique ou morale et transcrits pour elle d'après des textes authentiques, le cartulaire n'a en lui-même aucune valeur d'authenticité. Il servait en général d'instrument d'administration intérieure, car, dans la détermination des droits de l'intéressé, il supprimait la consultation de documents multiples. Il existe, après le xiii e  siècle, […] Lire la suite

CHARTES DE FRANCE TRÉSOR DES

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 221 mots

Le Trésor des chartes remonte au roi de France Philippe Auguste, qui fait refaire les registres du domaine et les chartes scellées, disparus au cours de la bataille de Fréteval, pendant laquelle il a perdu ses bagages (1194). Pour éviter le renouvellement d'une telle aventure, il fait garder ces documents par le service de la Chambre et son petit-fils Louis IX les installe dans la Sainte-Chapelle […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Les cinémathèques

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 4 480 mots

Dans le chapitre « La constitution d'archives cinématographiques »  : […] L'arrivée du parlant (dès 1927 aux États-Unis, en 1929 en France) fut considérée comme une régression catastrophique par la plus grande partie de ces passionnés du film silencieux. Avec l'introduction du son, l'industrie et les gros bataillons du public imposèrent leur loi. On reconstruisit les studios et des salles de plus en plus vastes. Le film muet est mort en l'espace d'une saison. Non seulem […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

8-23 décembre 2021 France – Algérie. Ouverture des archives judiciaires de la guerre d'Algérie.

Le 10, la ministre de la Culture Roseline Bachelot, qui détient la tutelle sur les Archives nationales, annonce l’ouverture prochaine des archives judiciaires « en relation » avec la guerre d’Algérie, « avec quinze ans d’avance » sur le calendrier légal. Cette mesure était prônée par le rapport sur la réconciliation mémorielle franco-algérienne remis en janvier à Emmanuel Macron par l’historien Benjamin Stora. […] Lire la suite

30 novembre 2021 France. Déclaration de candidature à l'élection présidentielle du polémiste Éric Zemmour.

Le polémiste Éric Zemmour présente sa candidature à l’élection présidentielle dans une vidéo entrecoupée d’images d’archives, qui est diffusée sur les réseaux sociaux. Il dénonce le déclin de la France, défend la thèse du « grand remplacement » des Français par les immigrés et se présente en homme providentiel, « pour que nos enfants et nos petits-enfants ne connaissent pas la barbarie » incarnée à ses yeux par l’islam. […] Lire la suite

4 octobre 2021 Médias. Publication des « Pandora Papers ».

Le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), qui regroupe des représentants de quelque cent cinquante médias à travers le monde, publie les résultats d’une enquête baptisée « Pandora Papers », réalisée à partir de fuites de données issues des archives de quatorze cabinets spécialisés dans la création de sociétés anonymes dans les paradis fiscaux. […] Lire la suite

2-9 mars 2021 France – Algérie. Reconnaissance de la responsabilité de l'État dans l'assassinat de l'avocat algérien Ali Boumendjel.

Le 9, Emmanuel Macron décide de « faciliter l’accès aux archives classifiées de plus de cinquante ans », mesure qui concerne donc la période de la guerre d’Algérie.  […] Lire la suite

20-30 janvier 2021 France – Algérie. Remise du rapport de Benjamin Stora sur la réconciliation mémorielle franco-algérienne.

Il suggère d’engager des actions en vue de régler les litiges relatifs aux « disparus » de la guerre, aux archives, aux essais nucléaires dans le Sahara, aux harkis ou aux cimetières européens en Algérie. Il propose également de reconnaître la responsabilité de la France dans l’assassinat de l’avocat algérien Ali Boumendjel en 1957, et de faire entrer au Panthéon l’avocate Gisèle Halimi, décédée en juillet 2020, qui avait défendu des militants du Front de libération nationale (FLN). […] Lire la suite

Pour citer l’article

Françoise HILDESHEIMER, « ARCHIVES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/archives/