ARCHÉES ASGARD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Prometheoarchaeum synthrophicum : la première archée Asgard mise en culture

Ce scénario a été accueilli avec enthousiasme par de nombreux évolutionnistes. Réussir à cultiver une archée Asgard est donc devenu une priorité pour vérifier si ces organismes, dont les génomes sont désormais connus, correspondent bien à une étape intermédiaire entre procaryotes et Eucaryotes. Dans cette compétition entre équipes de recherche, celle de Ken Takai au Japon était particulièrement bien placée car ces chercheurs maintenaient en culture continue depuis 2007 une communauté de bactéries et d’archées dont des DSAG, détectables par leur ARNr 16S, et qui correspondaient donc aux fameux Loki. Cette culture a été obtenue à partir de sédiments marins récupérés à 2 533 mètres de profondeur au large des côtes japonaises. Ce Loki se trouvait toutefois « perdu » au milieu de centaines d’autres espèces d’archées et de bactéries. Réussir à isoler la souche présente dans cette culture est donc devenu à partir de 2015 la recherche prioritaire de cette équipe menée par un jeune chercheur, Hiroyuki Imachi. Quatre ans d’efforts ont encore été nécessaires pour caractériser cette archée Loki, ces travaux faisant l’objet d’une publication en 2019 dans Nature. Les chercheurs n’ont pas réussi à l’isoler en culture pure, mais en co-culture avec une bactérie sulfato-réductrice du genre Desulfovibrio et une archée productrice du méthane du genre Methanogenium. L’archée Loki produit de l’hydrogène qui est utilisé par la bactérie pour produire du sulfure d’hydrogène et par Methanogenium pour produire du méthane. Hiroyuki Imachi et ses collaborateurs ont finalement réussi à éliminer la bactérie du système, mais pas l’archée méthanogène. Il semble en effet que ce Loki, baptisé Prometheoarchaeum synthrophicum par les auteurs, ne peut vivre seul, mais dépend de son étroite association avec cette archée méthanogène. En retour, Methanogenium fournit au Loki de nombreux composants, dont des acides aminés et des vitamines, qu’il est incapable de produire lui-même. Prometheo [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Diversité des archées Asgard

Diversité des archées Asgard
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Place des archées Asgard dans l’arbre universel du vivant

Place des archées Asgard dans l’arbre universel du vivant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Prometheoarchaeum synthrophicum

Prometheoarchaeum synthrophicum
Crédits : H. Imachi, M.K. Nobu, JAMSTEC

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université Paris-Saclay, professeur honoraire à l'Institut Pasteur

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrick FORTERRE, « ARCHÉES ASGARD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/archees-asgard/