Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BRAHIC ANDRÉ (1942-2016)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par
André Brahic - crédits : Eric Fougère/ VIP Images/ Corbis/ Getty Images

André Brahic

Un des pionniers de la planétologie française, l’astronome André Brahic est connu pour avoir codécouvert les anneaux de la planète Neptune et pour son enthousiasme à transmettre les connaissances sur l’Univers et les valeurs de la science dans la société.

Carrière scientifique

André Brahic est né le 30 novembre 1942, à Paris, fils unique d’une famille originaire du village du Petit-Brahic, en Ardèche. Captivé par l’Univers dans son enfance, il renoue avec l’astronomie à l’université avec Evry Schatzman, avec qui il étudie les instabilités des étoiles massives. Nommé assistant à la Faculté des sciences de Paris en 1968, il se tourne vers l’étude de systèmes dynamiques et chaotiques avec Michel Hénon, dont il deviendra l’ami. Sa thèse (1971) porte sur l’accélération d’une particule entre des murs oscillants (accélération de Fermi) et son doctorat d’État (1976) sur l’évolution de systèmes dont les particules interagissent par gravitation et collisions. Ses modèles numériques, très innovants, montrent que de tels systèmes s’aplatissent rapidement en un disque d’épaisseur finie, dont les bords s’étalent lentement. Ils sont cités dans de nombreuses applications astrophysiques, des anneaux planétaires à la formation des planètes et des galaxies. L’épaisseur infime (de 2 à 3 mètres) des anneaux de Saturne qu’il prédit en 1977 sera confirmée par l’observation en 2015. André Brahic est nommé professeur à l’université Paris-VII en 1978.

En 1980, André Brahic lance un programme d’observations visant à découvrir d’éventuels objets en orbite autour d’Uranus et de Neptune en profitant du fait que ces objets masquent la lumière des étoiles devant lesquelles ils passent. Ce type d’observation aboutit en 1984 à la découverte des anneaux de Neptune par une équipe européenne dirigée par André Brahic et une équipe américaine menée par William Hubbard. Ces deux chercheurs démontrent l’existence d’un anneau incomplet autour de la planète, dont le confinement défie toujours les théories. Parallèlement, André Brahic est invité à rejoindre l’équipe américaine d’imagerie des sondes Voyager pour les survols des planètes Saturne (1981), Uranus (1986) et Neptune (1989). Les images prises par la sonde Voyager-2 en 1989 confirment la segmentation en arcs de l’anneau Adams de Neptune. André Brahic obtient que les principaux arcs soient baptisés Liberté, Égalité et Fraternité pour commémorer le bicentenaire de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

André Brahic poursuit ses travaux dans l’équipe d’imagerie de la sonde Cassini et avec ses étudiants : découverte d’autres arcs dans les anneaux de Saturne, Uranus et Neptune ; études de stabilité des arcs ; études de l’impact de la formation de Jupiter sur l’évolution des autres planètes du système solaire... Il publie une centaine d’articles de recherche et dirige avec Richard Greenberg un ouvrage de référence sur les anneaux, Planetary Rings (1984).

André Brahic s’implique dès 1975 dans la promotion de missions spatiales vers les comètes et les astéroïdes, puis vers Saturne (mission Cassini-Huygens). Il participe également à différents conseils auprès d’agences spatiales (NASA, ESA, CNES, COSPAR). Pour l’Union astronomique internationale, il préside la commission responsable du système solaire (1988-1991), prend part au comité chargé de nommer les objets du système solaire et leurs reliefs (1979-1995), et fait partie des six personnes qui redéfinissent la notion de « planète » en 2006. En France, il fonde en 1991 le programme national de planétologie et il préside la Société française d’astronomie et d’astrophysique de 1990 à 1992. Il crée également plusieurs équipes de recherche et préside ou participe à de nombreux conseils aux ministères de la Recherche et de l’Éducation, au Conseil national des universités et dans[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Isabelle GRENIER. BRAHIC ANDRÉ (1942-2016) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 26/01/2017

Média

André Brahic - crédits : Eric Fougère/ VIP Images/ Corbis/ Getty Images

André Brahic

Autres références

  • ELLIOT JAMES (1943-2011)

    • Écrit par et
    • 533 mots

    L' astronome américain James Elliot est un des découvreurs des anneaux d'Uranus ainsi que de l'atmosphère ténue de la planète naine Pluton, deux découvertes effectuées grâce à la méthode des occultations stellaires, dont il est l'un des pionniers ; cette méthode consiste à détecter la modulation du...

  • NEPTUNE, planète

    • Écrit par
    • 4 848 mots
    • 23 médias
    Deux équipes observent l'occultation du 22 juillet 1984 : une équipe française animée par André Brahic et Bruno Sicardy, à l'Observatoire européen austral, avec deux télescopes, et une équipe américaine animée par William B. Hubbard, 100 kilomètres plus au sud dans la cordillère des Andes, au Cerro...