GHOSH AMITAV (1956- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Bengale s'est toujours distingué par sa contribution notable à l'aventure artistique et scientifique de l'humanité. Qui n'a entendu parler du poète Rabindranath Tagore, du mathématicien et physicien Satyendranath Bose, du cinéaste Satyajit Ray, ou encore de l'économiste Amartya Sen ? Plus récemment, des écrivains bengalis de langue anglaise tels que Bharati Mukherjee, Amitav Ghosh, Amit Chaudhuri et Upamanyu Chatterjee sont parvenus à s'imposer dans la république mondiale des lettres, malgré la présence des brillants chroniqueurs de Bombay dont Salman Rushdie est le chef de file. Parmi tous ces « enfants de minuit », Amitav Ghosh mérite une mention spéciale pour avoir donné voix aux aspirations et aux déceptions des peuples colonisés aux prises avec le processus de reterritorialisation. Il est aussi le premier écrivain indien à avoir été couronné par le prix Médicis étranger, pour son roman Les Feux du Bengale, en 1990.

Une réconciliation de la mémoire avec l'histoire

Né à Calcutta le 11 juillet 1956, Amitav Ghosh grandit au Bangladesh (alors Pakistan oriental), au Sri Lanka, en Iran et en Inde. Il poursuit ses études secondaires à la Doon School de Dehra Dun et prépare sa licence d'histoire au St. Stephen's College de Delhi, puis sa maîtrise de sociologie à la Delhi School of Economics. En 1976, en plein état d'urgence décrété par Indira Gandhi, il collabore au quotidien dissident Indian Express. L'octroi d'une bourse d'études l'amène à Oxford où il obtient un doctorat en anthropologie sociale en 1982. C'est aussi à Oxford qu'il rencontre les intellectuels indiens de tendance marxiste – très en vogue à l'époque – qui forment le groupe de Subaltern Studies. De retour en Inde, Amitav Ghosh travaille comme chercheur à la Delhi School of Economics et rédige son premier roman. Suivront d'autres livres et d'autres voyages. Polyglotte (il parle bengali, hindi, anglais, français et arabe), Amitav Ghosh vit à New York et enseigne la littérature comparée au Queen's College, City University of New York. Marié à l'écrivain américain Deborah Baker, il est père de deux enfants. Il admire en particulier le classicisme de V. S. Naipaul et les enquêtes policières de Satyajit Ray.

Partant de son expérience vécue à Calcutta et de son expérience d'anthropologue, Amitav Ghosh a su élargir son canevas narratif en incorporant progressivement dans ses romans les souvenirs familiaux et l'histoire des lieux qu'il a habités. La quête d'une patrie, l'illusion de l'amour, le commerce entre la côte du Malabar et le Moyen-Orient, les dérives du système capitaliste, le colonialisme anglais et français, l'apport des chercheurs français à la science et la transmission du savoir dans le monde moderne forment les fils conducteurs de ses romans.

Amitav Ghosh

Photographie : Amitav Ghosh

Si Amitav Ghosh se dit féru de Cervantès et de Melville, son œuvre regarde aussi vers un art de conter qui le rapproche des «Mille et Une Nuits». 

Crédits : Ulf Andersen/ Getty Images Entertainment/ Getty Images

Afficher

De la ville de Calcutta au village de Lalpukur, du confort bourgeois à l'inquiétude prolétaire, le voyage à rebours du jeune Alu, bengali macrocéphale, dans The Circle of Reason (1986, Les Feux du Bengale, 1990) met en mouvement l'imaginaire de l'exil, alors que les pérégrinations intra- et intercontinentales de deux femmes et de deux hommes esquissés dans The Shadow Lines (1988, Lignes d'ombre, 1992) dénoncent la violence des frontières invisibles qui déchirent les êtres et les nations. Avec The Calcutta Chromosome (1996, Le Chromosome de Calcutta, 1998) Ghosh a tenté d'écrire le grand roman de Calcutta. L'enquête policière se mêle ici au récit d'une découverte scientifique, dans un bouillonnement fantastique et fiévreux de manière à instaurer un véritable dialogue entre intelligence humaine et intelligence cosmique.

Roman aux dimensions épiques couvrant l'histoire de trois générations et de trois pays, la Birmanie, la Malaisie et l'Inde, de 1885 à 1996, The Glass Palace (2000, Le Palais des miroirs, 2004) évoque l'essor et la chute de l'empire britannique, renouant ainsi avec les œuvres de Kipling et d'Orwell. Tout le livre propose un récit emblématique de l'exil – l'exil du roi Thebaw et de la reine Supalayat en Inde, celui, provisoire, des soldats de l'armée impériale en Asie du Sud-Est, et l'exode définitif des colons indiens de la Birmanie en 1941.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  GHOSH AMITAV (1956- )  » est également traité dans :

INDE (Arts et culture) - Langues et littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jacqueline FILLIOZAT, 
  • François GROS
  •  • 10 533 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La métafiction : Rushdie et les autres »  : […] G. V. Desani (1909-2000) occupe une place à part avec son roman inclassable All About H. Hatterr (1948), délire philosophico-joycien renvoyant dos à dos les clichés de la pensée orientale et occidentale. Un semblable jeu parodique caractérise l'œuvre de Salman Rushdie (né en 1947), le romancier indien le plus doué de sa génération. L'écriture de Rushdie vise à corriger une vision de l'Inde trop […] Lire la suite

POSTCOLONIALES ANGLOPHONES (LITTÉRATURES)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Vanessa GUIGNERY
  •  • 9 181 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Diaspora et « Black Britons » »  : […] Nombre d'écrivains postcoloniaux reconnus appartiennent à une diaspora qui, installée au cœur de l'ancienne puissance coloniale, bénéficie d'un accès plus facile aux sources de publication. Certains, tels Anita Desai (née en 1937), Salman Rushdie, Amitav Ghosh (né en 1956), Jhumpa Lahiri (née en 1967) et Shashi Tharoor (né en 1956), originaires de l'Inde, et Jamaica Kincaid (née en 1949 aux Antil […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Geetha GANAPATHY DORÉ, « GHOSH AMITAV (1956- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/amitav-ghosh/