POPOV ALEXANDER (1971- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

le 16 novembre 1971 à Sverdlovsk (aujourd’hui Ekaterinbourg), le nageur russe Alexander Popov, à l’origine spécialiste de la nage sur le dos, va devenir le meilleur sprinter du monde, l’entraîneur Guennadi Touretski, qui le prit en main alors qu’il était âgé de dix-huit ans, lui ayant permis de maîtriser à la perfection le crawl.

Alexander Popov, 1992

Photographie : Alexander Popov, 1992

Le nageur russe Alexander Popov (représentant alors la Communauté des États indépendants) brandit le poing de la victoire à l'issue de son succès sur 50 mètres nage libre (21,91 secondes), devant les Américains Biondi et Jager, lors des jeux Olympiques de Barcelone en 1992. Il s'était... 

Crédits : Vandystadt / Allsport/ Getty

Afficher

En 1991, Alexander Popov voit son travail avec Touretski récompensé : il devient, à Athènes, champion d’Europe du 50 mètres (21,91 s) et du 100 mètres (49,18 s) nage libre, en établissant deux records d’Europe. Il nourrit dès lors de légitimes ambitions olympiques. De fait, il remporte le 100 mètres (49,02 s) lors des jeux Olympiques de Barcelone en 1992, mettant fin à la domination de l'Américain Matt Biondi, alors que le Français Stephan Caron se classe troisième ; il s'impose également sur 50 mètres (21,91 s), devant Matt Biondi. Il obtient aussi, à Barcelone, la médaille d’argent des relais 4 fois 100 mètres et 4 fois 100 mètres 4 nages avec son équipe de la C.E.I. Le 19 juin 1994 à Monaco, il bat le record du monde du 100 mètres (48,21 s). En 1996, à Atlanta, il conserve ses titres en sprint (22,13 s sur 50 m, 48,74 s sur 100 m), devançant à chaque fois l'Américain Gary Hall. Il est ainsi le premier à remporter le 100 mètres deux fois consécutivement aux Jeux depuis Johnny Weissmuller en 1924 et 1928. Et, comme à Barcelone, il est médaillé d’argent des relais 4 fois 100 mètres et 4 fois 100 mètres 4 nages, mais cette fois sous les couleurs de la Russie. Au cours de l'automne de 1996, il est victime d'une agression à Moscou, mais il parvient à reprendre les compétitions dès 1997. En 1998, il est de nouveau champion du monde du 100 mètres. En 2000, lors des jeux Olympiques de Sydney, il se classe deuxième du 100 mètres (48,69 s), le Néerlandais Pieter Van den Hoogenband (48,30 s) le privant d'une troisième médaille d'or consécutive sur l'épreuve reine de la natation.

En 2003 à Barcelone, Alexander Popov – à trente et un ans, un âge où les champions de natation ont le plus souvent arrêté depuis longtemps la compétition – retrouve le sommet : il remporte les titres mondiaux du 50 mètres (21,92 s), du 100 mètres (48,42 s), en devançant Pieter Van den Hoogenband et l'Australien Ian Thorpe, ainsi que du relais 4 fois 100 mètres. Peut-être plus que ses quatre titres olympiques, la conquête de ces trois médailles d'or constitue son exploit majeur.

En 2004, lors des jeux Olympiques d'Athènes, il ne parvient à se qualifier ni pour la finale du 50 mètres, ni pour celle du 100 mètres. Alexander Popov décide alors de mettre un terme à sa carrière sportive. Il peut se voir considéré comme l'un des plus grands sprinters de l'histoire de la natation.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  POPOV ALEXANDER (1971- )  » est également traité dans :

ATLANTA (JEUX OLYMPIQUES D') [1996] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 827 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « 22 juillet »  : […] L'haltérophile turc Naïm Süleymanoglu est champion olympique pour la troisième fois consécutivement, dans la catégorie des moins de 64 kg (335 kg, record du monde). L'Italien Alessandro Puccini bat le Français Lionel Plumenail en finale (15 touches à 12) et remporte la compétition de fleuret. Côté féminin, la médaille d'or est pour la Roumaine Laura Gabriela Badea (vingt-six ans), qui domine l'Ita […] Lire la suite

BARCELONE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1992] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 781 mots

Dans le chapitre « 28 juillet »  : […] Le Russe Alexander Popov (CEI) gagne le 100 mètres nage libre (49,02 s), le Français Stephan Caron prenant la troisième place ; l'Américain Matt Biondi (vingt-sept ans) est en retrait (il se classe cinquième). Dagmar Hase, ex-Allemande de l'Est, remporte le 400 mètres devant l'Américaine Janet Evans. Krisztina Egerszegi s'impose nettement dans le 100 mètres dos. L'haltérophile turc Naïm Süleymanog […] Lire la suite

SPORT - L'année 2003

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 4 006 mots

Dans le chapitre « Natation »  : […] Les Championnats du monde de Barcelone (13-27 juillet 2003) furent sans doute les plus denses de l'histoire (14 records du monde). L'Australien Ian Thorpe (3 titres [200 m, 400 m, relais 4 fois 200 m]) confirme son rang, et le jeune Américain Michael Phelps (3 titres [200 m papillon, 200 m 4 nages, 400 m 4 nages] , 5 records du monde) affirme déjà ses prétentions olympiques. Mais la performance […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « POPOV ALEXANDER (1971- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-popov/