BANDURA ALBERT (1925- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Albert Bandura, né au Canada, est considéré comme l’un des psychologues sociaux les plus influents du xxe siècle. Après un doctorat à l’université de l’Iowa, il a réalisé la majorité de sa carrière à l’université Stanford. Président de l’Association américaine de psychologie, il a reçu de prestigieuses distinctions dans le monde entier.

Dans ses premiers travaux, il s’est attaché à dépasser les théories alors dominantes de l’apprentissage par essais et erreurs pour développer sa théorie de l’apprentissage social. Au moyen de recherches expérimentales d’une grande diversité, il a démontré que l’exposition à des modèles produisait auprès des observateurs des changements cognitifs, motivationnels et comportementaux significatifs et manifestement plus étendus que ceux induits par le conditionnement classique. Selon Bandura, ces influences ne se réduisent pas à un simple mimétisme irréfléchi, mais procèdent essentiellement par extraction de règles sous-jacentes et généralisations, qu’il s’agisse de modes de raisonnement ou de normes comportementales. L’un des champs d’application notoires de cette conception vicariante de l’apprentissage a été l’étude expérimentale du comportement agressif. Dans une expérience déterminante, Bandura a démontré que l’exposition à un modèle adulte encouragé pour sa conduite agressive augmentait la fréquence des conduites agressives chez des enfants observateurs.

Par la suite, Bandura s’est attaché à forger l’une des modélisations les plus intégratives de la psychologie, appelée « approche socio-cognitive ». Celle-ci considère que le fonctionnement psychique humain relèverait d’une « causalité triadique réciproque », à savoir la résultante d’une interaction dynamique impliquant des forces contextuelles, comportementales et internes. Dans ce fonctionnement qui conçoit l’individu comme doté de compétences autoréflexives, autorégulatrices et auto-organisationnelles, les processus de symbolisation revêtent un statut nodal dans l’articulation de l’environnement avec l’action individuelle. C’est dans ce contexte théorique que s’est inscrit le concept fondamental d’auto-efficacité. Il recoupe selon son auteur « les croyances des gens dans leurs capacités à agir de façon à maîtriser les événements qui affectent leur existence » et a été mobilisé tant dans l’explication de l’agentivité de la personne que dans l’analyse des mutations sociétales.

—  Laurent BÈGUE

Bibliographie

A. Bandura, « Social cognitive theory : an agentic perspective », Annual Review of Psychology, vol. 52, no 1, pp. 1-26, 2001.

Écrit par :

  • : professeur de psychologie sociale, directeur de la Maison des sciences de l'homme-Alpes, Gières

Classification


Autres références

«  BANDURA ALBERT (1925- )  » est également traité dans :

CONSCIENCE MORALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 1 163 mots

La faculté de formuler des jugements sur la valeur morale des actions humaines, ou conscience morale, a fait l’objet de développements importants en psychologie, notamment depuis la parution en 1932 de l’ouvrage Le Jugement moral chez l’enfant de Jean Piaget. Au moyen de protocoles d’observation, d’entretiens et de brèves histoires soumises à l’évaluation de ses jeunes part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience-morale/#i_56953

PSYCHOLOGIE CLINIQUE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Martine BOUVARD
  •  • 2 567 mots

Dans le chapitre « La psychologie clinique comportementale »  : […] John B. Watson (1878-1958) est à l’origine du courant comportemental ( Behaviorism , 1925). Pour lui, la psychologie se définit comme la « science des comportements » et doit être objective et expérimentale. Il s’appuie sur les travaux de Pavlov sur le conditionnement répondant pour montrer comment les comportements peuvent être établis et renforcés. D’après Watson, le compo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-comportementale-et-cognitive/#i_56953

PSYCHOLOGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 4 474 mots

Dans le chapitre « Panorama historique »  : […] À partir de la seconde moitié du xix e  siècle, plusieurs penseurs européens édifient la psychologie des peuples, avec l’intention de démontrer combien la pensée individuelle et les comportements en groupe s’avèrent profondément façonnés par la société. La fondation, en 1860, d’une revue consacrée à la Völkerpsychologie ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-sociale/#i_56953

Pour citer l’article

Laurent BÈGUE, « BANDURA ALBERT (1925- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-bandura/