Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PÉLOPS

Fils de Tantale et d'Euryanassa, Pélops est originaire d'Asie Mineure (Phrygie ou Lydie), d'où il émigre en Grèce. Dans sa jeunesse, son père l'avait servi, en guise de mets, aux dieux de l'Olympe, pour éprouver leur clairvoyance. Mais aucun ne s'y était trompé, à l'exception de Déméter (ou d'Arès) qui lui avait mangé l'épaule : d'où celle d'ivoire qui la remplaça lorsque Pélops fut ressuscité. Aimé de Poséidon, il fut alors enlevé au ciel où il servit d'échanson au dieu ; puis il fut renvoyé sur terre, son père, Tantale, s'étant servi de lui pour dérober du nectar et de l'ambroisie.

Le dieu resta pourtant son protecteur : il lui fit don de chevaux ailés grâce auxquels il put vaincre Œnomaos, roi de Pisa, protégé d'Arès, et père jaloux d'Hippodamie. C'est à ce duel mémorable qu'on rattache, depuis Pindare, la fondation des jeux Olympiques. De l'union de Pélops avec Hippodamie naquirent notamment Atrée et Thyeste.

— Robert DAVREU

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : enseignant en littérature générale et comparée à l'université de Paris-VIII, poète et traducteur

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ATRÉE

    • Écrit par Universalis
    • 389 mots

    Dans la mythologie grecque, fils de Pélops de Mycènes et de sa femme, Hippodamie. Atrée, roi de Mycènes, est le frère aîné de Thyeste. L'histoire de sa dynastie, les Atrides, marquée par la violence (assassinat, parricide) et la corruption des mœurs (adultère, inceste), dépasse presque toutes celles...

  • GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

    • Écrit par André-Jean FESTUGIÈRE, Pierre LÉVÊQUE
    • 20 084 mots
    • 8 médias
    ...démon de l'année, un « dieu de mai » si l'on peut employer une expression empruntée au folklore ; la course en char rappelle son premier triomphateur, Pélops ravisseur d'Hippodamie, comme un jeune dieu qui enlève la déesse. Ainsi les épreuves commémorent de très vieilles cérémonies qui visaient à renouveler...
  • JEUX OLYMPIQUES, Grèce antique

    • Écrit par Pierre LAGRUE
    • 8 385 mots
    ...naissance des jeux Olympiques, la mythologie propose plusieurs scénarios, dont l'un est le plus communément admis et attribue leur création au héros Pélops. Tantale, roi de Lydie et père de Pélops, sert son fils en guise de mets aux dieux de l'Olympe pour éprouver leur clairvoyance. À l'exception de...
  • OLYMPIQUES, Pindare - Fiche de lecture

    • Écrit par Jean-François PÉPIN
    • 825 mots
    ...Olympique), témoignage de l'amitié personnelle les liant à Pindare. Mais leur propos est d'abord d'exalter les vertus des vainqueurs. Pindare en profite pour rappeler l'origine divine des jeux, qui auraient été créés par Pélops, fils de Tantale, dont le tombeau se trouve à Olympie...

Voir aussi