Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

AFRIQUE (Structure et milieu) Biogéographie

La faune marine

La situation géographique du continent explique aisément la diversité des faunes marines qui peuplent le littoral : au nord et au nord-ouest, une faune tempérée chaude atlantico-méditerranéenne : à l'ouest, une faune tropicale est-atlantique ; au sud-ouest et au sud, une faune antiboréale sud-africaine ; au sud et au sud-est, une faune tempérée chaude sud-africaine ; à l'est, une faune indo-pacifique.

La dissymétrie des deux « façades » africaines, orientale et occidentale, est remarquable : à l'est, l'extension des eaux tropicales chaudes à forte salinité (de la mer Rouge au Natal) est beaucoup plus grande qu'à l'ouest ; si les récifs coralliens existent à l'est, ils sont pratiquement absents de la côte occidentale, n'apparaissant, très timidement d'ailleurs, que dans certaines îles (Principe, São Tomé, Annobon). Les mangroves à palétuviers, Avicennia..., sont très développées sur les deux façades tropicales, avec leur faune très particulière de poissons (périophthalmes), de crabes... Un cas intéressant de symétrie « verticale » est l'existence d'une série d'espèces, ou de vicariants, à la fois au nord (région atlantico-méditerranéenne) et au sud (Afrique australe) : Sardina pilchardus/ Sardinops ocellata, Nyctiphanes couchi/ N. capensis.

On doit rappeler enfin que le célèbre cœlacanthe (Latimeria chalumnae) est africain (Natal et Comores).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : membre de l'Institut, professeur honoraire au Muséum national d'histoire naturelle

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Biogéographie

Biogéographie

Autruche

Autruche

Zèbres

Zèbres

Autres références

  • ÉVOLUTION DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE DANS LE MONDE

    • Écrit par Yves GINGRAS
    • 3 611 mots
    • 16 médias
    ...l’Amérique. Quant à l’Asie, elle n’a pas vraiment modifié ses liens avec l’Europe et l’Amérique au cours des deux premières décennies du xxie siècle, signe que ces deux continents demeurent centraux sur le plan scientifique. Elle a cependant accru ses liens de collaboration avecl’Afrique et l’Océanie.
  • FRONTIÈRE

    • Écrit par Guillaume LACQUEMENT
    • 6 351 mots
    • 6 médias
    ...héritages coloniaux. Il se construit souvent en décalage avec la genèse des tracés, comme l’illustrent les frontières postcoloniales du continent africain. Les frontières africaines résultent d’un découpage rapide et exogène : les puissances européennes (notamment la France et le Royaume-Uni), rivales, mais...
  • NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE

    • Écrit par Nashidil ROUIAÏ
    • 4 923 mots
    • 3 médias
    D’autres critiques portent sur la nature des projets financés ou impulsés par la Chine à travers les Nouvelles Routes de la soie. L'Afrique du Sud s'est tournée vers la République populaire pour le financement à hauteur de 4 milliards de dollars de deux centrales à charbon. Pour sortir de la crise énergétique...

Voir aussi