AFRIQUE NOIRE (Arts)Un foisonnement artistique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Porte pounou

Porte pounou
Crédits : ni Schneebeli, Bridgeman Images

photographie

Bronze du Bénin

Bronze du Bénin
Crédits : City of Detroit Purchase, Bridgeman Images

photographie

Danse rituelle

Danse rituelle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Masque bamana

Masque bamana
Crédits : ni Schneebeli, Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


Panorama stylistique

Les agriculteurs du Soudan

La savane soudanaise, au climat tropical sec, est le domaine des cultivateurs de mil, constructeurs d'empires. La sculpture des peuples de ces régions aux vastes horizons lumineux est anguleuse et austère, d'esprit abstrait et cubiste.

Les Dogon de la falaise de Bandiagara au Mali, connus initialement grâce aux travaux de Marcel Griaule et de ses collaborateurs, ont conservé un héritage culturel complexe, où la mythologie joue un rôle essentiel. La sculpture est toute d'inspiration religieuse et tend à neutraliser les forces de la vie et de la mort. Les sculpteurs-forgerons dogons, castés comme les autres artisans, façonnent des masques, thématiquement très divers mais de forme toujours schématique, qui sont utilisés au moment des fêtes de deuil et sont censés permettre la récupération de la force vitale du mort. Les statues anthropomorphes, liées généralement aux ancêtres, sont l'expression plastique des mythes.

Les Bambara ou Bamana, dont le royaume domina une partie du Mali pendant des siècles, ont une statuaire particulièrement remarquable par la pureté de ses lignes et sa stylisation. On leur connaît des statuettes d'ancêtres et de jumeaux, des poupées de fertilité et de très nombreux types de masques correspondant aux six sociétés initiatiques dont les plus connues sont le n'domo et le koré. Les antilopes tyi-wara sont des sommets de coiffure jouant un rôle au cours des rites agraires.

Masque bamana

Masque bamana

Photographie

Masque de bois en forme de tête d'animal, ethnie Bamana (ou Bambara), Afrique de l'Ouest, Mali. Musée Rietberg, Zurich, Suisse. 

Crédits : ni Schneebeli, Bridgeman Images

Afficher

Les Sénoufo du nord de la Côte d'Ivoire se distinguent par une statuaire plus abondante que celle des peuples septentrionaux, plus portés à façonner des masques, surtout les Bobo. Les statues sénoufo, très prisées en Occident pour leur effet décoratif, font partie du culte familial.

Les civilisations forestières atlantiques

Le long de la côte de Guinée, de Sierra Leone, du Liberia et de la Côte d'Ivoire s'allonge une bande forestière où [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

  • : ethnologue, directeur de recherche honoraire de l'Institut de recherche pour le développement (I.R.D., ex-O.R.S.T.O.M.)

Classification


Autres références

«  AFRIQUE NOIRE  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Civilisations traditionnelles

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 2 906 mots

Les sociétés globales – ainsi appelées parce qu'en chacune d'elles l'individu trouve l'ensemble des réseaux de relations sociales dont il a besoin au cours de sa vie – furent nombreuses dans l'Afrique traditionnelle, celle qui prit fin avec la période coloniale en ses débuts, vers le dernier quart du xixe siècle. Un ethnologue, George P. Murdock, en é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-civilisations-traditionnelles/

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Langues

  • Écrit par 
  • Emilio BONVINI, 
  • Maurice HOUIS
  •  • 8 269 mots
  •  • 1 média

Il ne semble pas exagéré de dire qu'il existe un « tiers monde » dans le champ d'étude des langues ethniques et que les langues de l'Afrique noire en font partie. On en a progressivement rendu compte depuis le xviie siècle ; mais, jusqu'à une date assez récente, cette documentation descriptive a souvent manqué de rigueur scientifique. À cela il y a de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-langues/

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Les littératures traditionnelles africaines revêtent différentes formes, du récit appartenant au patrimoine identitaire d'un groupe ou d'une ethnie à la production d'œuvres entièrement nouvelles, inscrites dans les préoccupations les plus actuelles de cette ethnie ou de ce groupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-litteratures/

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 611 mots
  •  • 1 média

Considérer les religions négro-africaines comme un ensemble susceptible de définitions appropriées renvoyant à des principes et des règles lui donnant une unité serait accorder une spécificité définitive à leurs manifestations et, au-delà de leur diversité, reconnaître un lien commun entre elles qui conférerait à l'Afrique tenue pour une entité homogène une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-religions/

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Histoire et traditions

  • Écrit par 
  • Jean DEVISSE, 
  • Francis GEUS, 
  • Louis PERROIS, 
  • Jean POLET
  • , Universalis
  •  • 6 686 mots

Après avoir été longtemps tributaire d'une conception qui ne voyait en lui qu'un ensemble de formes privées de dimension historique, sans véritable référence au contexte qui le portait, l'art africain fait désormais l'objet d’une approche plus englobante, qui s'efforce de rendre aux œuvres leur place chronologique et de décrire au plus près leur environnement fonctionnel.Les arts des cours ancienn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-histoire-et-traditions/

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 141 mots
  •  • 1 média

La perception que l'Occident a pu avoir des arts africains a été fortement perturbée par ce que, dans les années 1920, on a appelé l'« art nègre ». Le choc esthétique et l'influence de ces formes sur les avant-gardes a un temps eu pour effet de faire passer au second plan la richesse des styles, ainsi que la complexité des liens entretenus avec l'univers social et religieux. Ce n'est que par l'étu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-aires-et-styles/

Voir aussi

BAKONGO ou KONGO    ART DU BÉNIN    ART DU BRONZE    ART CONGOLAIS    GRASSLAND    KISSI    OBA ou OBALUFON    PENDE    SONGYE    STATUE DE CULTE    YAKA

Pour citer l’article

Louis PERROIS, « AFRIQUE NOIRE (Arts) - Un foisonnement artistique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-un-foisonnement-artistique/