Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LOOS ADOLF (1870-1933)

Héritage

« Adolf Loos, qui libéra le monde du travail superflu. » L'épitaphe inscrite sur sa pierre tombale illustre bien l'importance de la portée théorique de l'œuvre de Loos. Car il fut non seulement un architecte mais aussi un auteur passionné d'articles et de conférences. Dès 1898, il publie des articles souvent polémiques contre la Sécession et l'Art nouveau qui sont réunis dans deux anthologies : Paroles dans le vide (1921) et Malgré tout (1931). Il publie également une revue (qui s'arrête cependant dès le deuxième numéro) au titre ambitieux, L'Autre, avec en sous-titre « Une feuille pour l'introduction de la culture occidentale en Autriche » (1903). Sa conception du Bar américain (1908), dans le centre de Vienne, est l'une des meilleures manifestations de ce désir « d'occidentalisation ». Véritable modèle d'économie intelligente de l'espace sans renoncement au luxe, son enseigne lumineuse en forme de drapeau américain annonce la promesse du « Nouveau Monde ». Loos y joue également sur les contrastes entre la sévère structure géométrique et les raffinements du marbre et de l'acajou. Son essai Ornement et crime, où il donne sa vision sociale et humaniste de l'architecture, est édité dans « Le cahier d'aujourd'hui » de Georges Bresson et s'avère révolutionnaire lors de sa parution.

En 1922, son célèbre projet de construction pour le Chicago Tribune (1922, resté à l'état de projet) suscite l'incompréhension. Cet immeuble en forme de colonne dorique de vingt et un étages posée sur un socle rectangulaire de dix étages, deviendra par la suite un objet de référence pour le débat postmoderniste.

En définitive, l'œuvre de Loos, qui pourrait être classée dans le mouvement du « Neues Bauen », fut pourtant parfois jugée trop peu radicale par les représentants du moderne classique, de Le Corbusier à Walter Gropius. Effectivement, malgré sa conception extrêmement moderne de l'espace et du dépouillement architectural, Loos voulut aussi se placer dans la continuité historique, notamment en valorisant le travail artisanal et manuel et en posant au centre de sa pensée l'individu. De son œuvre, on retiendra la beauté sobre, l'extrême simplicité des édifices, le rythme élégant des volumes qui prouvent l'esthétique classique intemporelle, et ce au-delà du modernisme, dont Loos fut un précurseur.

— Harald R. STÜHLINGER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Café Griensteidl, R. Völkel

Café Griensteidl, R. Völkel

Autres références

  • DESIGN ET CRIME (H. Foster)

    • Écrit par Christine COLIN
    • 1 111 mots

    L'article « Design & Crime » trouve place dans l'ouvrage éponyme qui réunit huit textes (2002, trad. franç. 2008) du théoricien de l'art Hal Foster. Le critique américain fait ici référence à l’essai Ornement et Crime publié par l'architecte autrichien Adolf Loos...

  • DESIGN

    • Écrit par Christine COLIN
    • 8 028 mots
    • 1 média
    Le fameux essai Ornement et crime écrit par l'architecte autrichien Adolf Loos en 1908, véhiculé par l'aphorisme « l'ornement est un crime », ponctue l'histoire du design du xxe siècle, tout en trahissant en grande partie la complexité de la pensée de l'auteur lui-même....
  • L'HISTOIRE VÉGÉTALISÉE. ORNEMENT ET POLITIQUE À ROME (G. Sauron) - Fiche de lecture

    • Écrit par Pierre GROS
    • 1 000 mots

    Dans le monde submergé d'images vulgairement utilitaires où nous évoluons, nous éprouvons quelque difficulté à admettre que, en d'autres temps, l'œuvre ornementale a assumé une fonction essentielle dans la transmission des messages politiques et religieux. Quand il s'agit de décor architectural,...

  • NEUTRA RICHARD (1892-1970)

    • Écrit par Philippe BOUDON
    • 1 981 mots
    ...l'architecture d'Otto Wagner qui tendait alors à épurer cet art de toute surcharge ornementale et à rechercher la beauté dans les simples proportions. Adolf Loos, l'auteur du fameux article Crime et ornement, eut sur lui une grande influence par la suite et l'engagea sur la voie d'une architecture...
  • Afficher les 8 références

Voir aussi