IBN SA‘ŪD ‘ABD AL-‘AZĪZ III (1880-1953) roi d'Arabie Saoudite (1932-1953)

Médias de l’article

Abd al-Aziz ibn Saoud

Abd al-Aziz ibn Saoud
Crédits : Getty

photographie

Franklin D. Roosevelt et le roi Ibn Saoud d'Arabie Saoudite, 1945

Franklin D. Roosevelt et le roi Ibn Saoud d'Arabie Saoudite, 1945
Crédits : Hulton Getty

photographie


Fils d'un descendant du grand Muḥammad ibn Sa‘ūd, unificateur de l'Arabie au xviiie siècle, ‘Abd al-‘Azīz n'avait pour lui, à vingt ans, que sa prestance (il mesurait près de deux mètres), sa vitalité et le prestige attaché au nom de sa famille. Son père, chassé de sa capitale, Riyād, par l'émir Ibn Rashīd allié aux Turcs, avait dû se réfugier à Koweït. En 1902, ‘Abd al-‘Azīz réunit quarante hommes et s'élance vers Riyād : ainsi commence, dans cette société demeurée à l'écart du marché mondial, où survit le mode de vie et de production ancestral, et sous l'œil vigilant de la Grande-Bretagne, la puissance qui contrôle la région, une des plus extraordinaires épopées guerrières du xxe siècle.

Abd al-Aziz ibn Saoud

Abd al-Aziz ibn Saoud

photographie

Exilé, comme son père, à Koweït, Abd al-Aziz ibn Saoud reprit la ville de Riyad en 1902. Au fur et à mesure de ses conquêtes, il récupéra son patrimoine familial. En septembre 1932, il se fit proclamer roi d'Arabie Saoudite. Son fils Saoud IV lui succéda en 1953. 

Crédits : Getty

Afficher

Pendant les trente-deux années que dura la conquête de la Djazīrat al-‘Arab (la péninsule Arabique), ‘Abd al-Azīz fit preuve d'une maîtrise parfaite dans l'art de la guerre du désert et, plus encore, d'une habileté consommée face à ses adversaires. Il eut recours à la ruse pour prendre Riyād (1902), à son charisme personnel pour fanatiser quelques tribus lors de la libération du Nadjd (« Me voici parmi vous, ô mes frères ! »). Il exalta la vraie foi wahhābite lors de la guerre du Ḥasā (1913) mais n'hésita pas à faire allégeance à la Grande-Bretagne durant la Première Guerre mondiale (1915). Avant de s'attaquer aux villes saintes du Ḥidjāz, La Mecque et Médine, il se fit conférer le titre de sultan par un concile des ulémas ; une fois son rival, le charīf Hussein, éliminé (1926), il devient roi du Ḥidjāz. Pragmatique, il n'hésitait pas à enfreindre, s'il le jugeait nécessaire, les règles de la morale wahhābite : en 1927-1929, il dut affronter une révolte de l'élite de son armée, les Ikhwān (confrérie de bédouins guerriers fraîchement sédentarisés), qui l'accusaient de trahir les idéaux de la vraie foi. Et dès l'année suivante, il sollicita l'aide financière de Moscou, cette métropole satanique, pour renflouer ses caisses. En 1932, le royaume d'Arabie Saoudite était fondé, [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : diplômé de l'École pratique des hautes études, chargé de cours à l'U.F.R. de musique et musicologie de l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  IBN SA'UD 'ABD AL-'AZIZ III (1880-1953) roi d'Arabie Saoudite (1932-1953)  » est également traité dans :

ABDALLAH IBN ‘ABD AL-‘AZĪZ (1923 ou 1924-2015) roi d'Arabie Saoudite (2005-2015)

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT
  •  • 1 585 mots

Saoudite, après le décès de son demi-frère, le roi Fahd. Né en 1923 ou 1924 selon les sources, il est l'un des fils du roi Abd al-Aziz ibn Saoud, le fondateur du royaume d'Arabie Saoudite ; sa mère est de la tribu Chammar, d'où est issue également la famille Rachid, une des principales dynasties rivales des Saoud, qui a été vaincue par Abd al-Aziz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdallah-ibn-abd-al-aziz/#i_32560

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 601 mots

Dans le chapitre « La pénétration anglaise et les indépendances »  : […] la région de San‘ā. Dépossédés de Riyād par Rashīd, les Saoudiens, sous la conduite de ‘Abd al-‘Aziz b. Séoud, purent reprendre leur capitale en 1902 ; dix ans plus tard, ils occupaient une large partie de l'Arabie centrale ainsi que la région du Hasa, sur la côte du golfe Persique. ‘Abd al-‘Aziz créa sur son nouveau domaine des communautés d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie/#i_32560

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 453 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La renaissance du royaume au XXe siècle »  : […] Le royaume actuel est donc le troisième État saoudien. Il naît d'une attaque hardie menée, alors qu'il avait à peine vingt ans, par le petit-fils de Fayçal ibn Turki, ‘Abd al-‘Aziz fils d'‘Abd al-Rahman, parti avec une cinquantaine de compagnons de son exil à Koweït et qui reprend Riyad de nuit en 1902 et s'y installe comme héritier du pouvoir de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie-saoudite/#i_32560

FAHD IBN ‘ABD AL-‘AZĪZ (1922 ou 1923-2005) roi d'Arabie Saoudite (1982-2005)

  • Écrit par 
  • Alain GRESH
  •  • 888 mots

Fahd est l'un des nombreux fils du roi Abd al-Aziz ibn Saoud et de l'une de ses femmes favorites, Houssa bint Ahmad El Soudeyri, avec laquelle celui-ci avait eu six autres fils, dont Sultan, le nouveau prince héritier. Fahd est très tôt associé à la vie politique puisqu'il est présent quand son père fonde officiellement, en 1932, le royaume d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fahd-ibn-abd-al-aziz/#i_32560

FAYÇAL Ier IBN ABD AL-AZIZ (1904-1975) roi d'Arabie Saoudite (1964-1975)

  • Écrit par 
  • Cérès WISSA WASSEF
  •  • 900 mots

il est initié à la poésie, à l'équitation et au maniement des armes. Cavalier accompli, il participe dès l'âge de treize ans à l'épopée héroïque de son père, dont il deviendra le lieutenant préféré. Chargé par lui, en 1921, d'effectuer une opération punitive sur l'Asir pour mettre fin à l'insubordination des Idrissi, cheikhs d'origine marocaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faycal-ier-ibn-abd-al-aziz/#i_32560

PÉTROLE - Économie pétrolière

  • Écrit par 
  • Jean-Marie BOURDAIRE
  •  • 7 218 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'enfance du pétrole et le contrôle du marché »  : […] Orient grâce à l’accord de la « ligne rouge » et vont être confortées par la rencontre entre le président Roosevelt et le roi Ibn Seoud à bord du cuirassé Quincy dans la mer Rouge (après Yalta en février 1945). Cette rencontre a lieu au moment où les États-Unis, jusque-là exportateurs net de pétrole, vont devenir importateurs net dès 1947- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-economie-petroliere/#i_32560

SA‘ŪD ou SAOUD IBN ‘ABD AL-‘AZĪZ (1902-1969) roi d'Arabie Saoudite (1953-1964)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 322 mots

Après avoir conquis en 1925 le Hedjaz, dans la péninsule arabique, Ibn Saud, le fondateur du royaume d'Arabie Saoudite en 1932, nomme ses deux fils Saud et Fayçal respectivement émir du Nadjd, où vivent de nombreux Bédouins, et du Hedjaz. En 1933, Saud est désigné comme prince héritier et mène, avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sa-ud-saoud/#i_32560

WAHHĀBISME

  • Écrit par 
  • Dominique CHEVALLIER
  •  • 1 177 mots

de briser ce premier élan. Le refondateur du mouvement dynastique et religieux fut ‘Abd al-‘Aziz Al Sa‘ūd, dit Ibn Saoud, qui naquit à Riyad en 1879. En 1884, son père dut fuir cette ville et se réfugier à Koweït. De cette position située au fond du golfe Persique, le jeune Ibn Saoud observa les compétitions internationales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wahhabisme/#i_32560

Pour citer l’article

Jean-Claude KLEIN, « IBN SA‘ŪD ‘ABD AL-‘AZĪZ III (1880-1953) - roi d'Arabie Saoudite (1932-1953) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abd-al-aziz-iii-ibn-sa-ud/