MOSCOU (JEUX OLYMPIQUES DE) [1980]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

27 juillet

Le petit Éthiopien (1,62 m) au front dégarni Miruts Yifter avait quitté Montréal le cœur triste : en raison du boycottage décrété par plusieurs pays africains, il n'avait pas pu participer aux Jeux. Si on a quelques doutes sur son âge – il avoue trente-sept ans, mais nul ne sait exactement quand il est né –, on ne se pose aucune question concernant son immuable stratégie de course : il suit le train et fait parler sa pointe de vitesse dans le dernier tour. Il s'adjuge de cette manière un 10 000 mètres dont le Finlandais Lasse Viren prend la cinquième place. Le 110 mètres haies ne sourit pas au Cubain Alejandro Casanas : devancé de peu par Guy Drut en 1976, il s'incline avec un écart encore plus mince face à l'Allemand de l'Est Thomas Munkelt (13,39 s contre 13,40 s). Le 800 mètres féminin voit un triplé soviétique, Nadezhda Olizarenko (U.R.S.S.) s'imposant en 1 min 53,43 s, un excellent temps.

L'Allemand de l'Est Jörg Woithe (dix-sept ans) remporte le 100 mètres nage libre (50,40 s), devant deux Suédois. Rica Reinisch (R.D.A.) bat le record du monde du 200 mètres dos, tout comme les relayeuses est-allemandes du 4 fois 100 mètres. Mais Michelle Ford (Australie) interrompt l'hégémonie des ondines est-allemandes en remportant le 800 mètres.

En aviron, seul le Finlandais Pertti Karppinen, vainqueur en skiff, empêche le « grand chelem » des rameurs de la R.D.A. (sept médailles d'or sur huit).

Stimulées par le succès de leurs homologues masculins la veille, les fleurettistes françaises défont les Soviétiques, la jeune Isabelle Begard (vingt ans) remportant l'assaut décisif face à Elena Novikova-Belova (trente-trois ans).

En judo, les Japonais sont absents et Angelo Parisi saisit sa chance. Parisi, né en Italie et qui s'est fait connaître sous les couleurs britanniques, a changé de nationalité pour la seconde fois par amour pour la jolie Caroline. C'est lui qui apporte à la France sa première médaille d'or de l'histoire dans cette discipline : longtemps mené par le surprenant Bulga [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MOSCOU (JEUX OLYMPIQUES DE) [1980] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1980-19es-jeux-olympiques-d-ete/