Propriétés électriques des solides


BANDES D'ÉNERGIE THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • Daniel CALÉCKI
  •  • 950 mots

Dans un atome isolé, les électrons se répartissent, en obéissant au principe de Pauli, entre des niveaux d'énergie bien déterminés, pratiquement sans largeur. Quand on rapproche par la pensée N atomes (avec N ∼ 1023) pour construire un solide et qu'on oublie l'interaction entre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-bandes-d-energie/#i_0

FERRO-ÉLECTRICITÉ

  • Écrit par 
  • Lucien GODEFROY
  •  • 2 846 mots
  •  • 4 médias

Les corps ferro-électriques sont une classe de diélectriques solides, dont l'étude s'est développée depuis 1945. L'intérêt de ces matériaux n'est pas seulement théorique ; leur très grande constante diélectrique, leurs propriétés non linéaires, tant électriques qu'optiques, sont exploitées dans de nombreuses applications (condensateurs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferro-electricite/#i_0

PIÉZO-ÉLECTRICITÉ

  • Écrit par 
  • Pierre VOVELLE
  •  • 4 763 mots
  •  • 10 médias

La piézo-électricité est un phénomène propre à certains types de cristaux (le quartz est le plus connu) ou de céramiques anisotropes. Il apparaît à la surface de ces corps, quand on les soumet à des pressions, des charges électriques (effet « direct »). Inversement, l'application d'une tension électrique sur ces mêmes surfaces donne lieu à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piezo-electricite/#i_0

PRESSIONS PHYSIQUE & CHIMIE DES HAUTES

  • Écrit par 
  • Bernard LE NEINDRE, 
  • Boris OKSENGORN, 
  • Jacques ROMAND, 
  • Boris VODAR
  •  • 5 514 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Transformations électroniques des solides »  : […] La haute pression est un paramètre d'une grande souplesse d'utilisation pour l'étude de nombreux phénomènes électroniques. Au cours de la transformation cristallographique des substances les niveaux électroniques peuvent être profondément modifiés. Par ailleurs, les perturbations électroniques, induites par les variations de volume, peuvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-et-chimie-des-hautes-pressions/5-transformations-electroniques-des-solides/

SEMI-CONDUCTEURS

  • Écrit par 
  • Julien BOK
  •  • 4 752 mots
  •  • 8 médias

Les semi-conducteurs ont acquis une importance considérable dans notre société. Ils sont à la base de tous les composants électroniques et optoélectroniques qui entrent dans les dispositifs informatiques, de télécommunications, de télévision, dans l'automobile et les appareils électroménagers, etc. On dit d'ailleurs que nous sommes à l'âge du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semiconducteurs/#i_0

SUPERCONDUCTEURS IONIQUES

  • Écrit par 
  • Philippe COLOMBAN
  •  • 6 380 mots
  •  • 11 médias

La matière peut prendre différents états (plasma, gaz, liquide, solide) qui se différencient par leur densité, leur capacité thermique massique et, en particulier, la valeur du coefficient de diffusion des espèces constituantes : atomes, ions, molécules. Les mouvements de ces espèces sont très rapides dans un gaz, beaucoup plus lents dans un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/superconducteurs-ioniques/#i_0


Affichage 

Conductivité

Conductivité

graphique

Conductivité de différents conducteurs ioniques ; les conducteurs protoniques sont indiqués en rouge. La zone supérieure correspond aux superconducteurs ioniques et la zone située à gauche, aux conducteurs ioniques à défauts de Frenkel ou de Schottky. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Dipôle

Dipôle

dessin

Dipôle, équivalent électrique du résonateur piézo-électronique. CO est la capacité statique du résonateur L1, C1 et R1 traduisent le comportement vibratoire du résonateur. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Domaine cristallin sans centre de symétrie

Domaine cristallin sans centre de symétrie

dessin

Domaine cristallin ne présentant pas un centre de symétrie au repos en (a), et soumis à une compression en (b). Les centres de gravité des charges positives et négatives, initialement confondus, se séparent, créant un dipôle électrique. L'effet piézo-électrique apparaît. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Domaine cristallin avec centre de symétrie

Domaine cristallin avec centre de symétrie

dessin

Domaine cristallin présentant un centre de symétrie en (a) au repos, en (b) soumis à une compression. Le centre de gravité des charges + ou - reste inchangé. Il n'apparaît aucun effet piézo-électrique. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Conductivité

Conductivité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Dipôle

Dipôle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Domaine cristallin sans centre de symétrie

Domaine cristallin sans centre de symétrie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Domaine cristallin avec centre de symétrie

Domaine cristallin avec centre de symétrie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin