AICHINGER ILSE (1921-2016)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Née à Vienne le 1er novembre 1921, épouse de Günter Eich (1907-1972), écrivain et un des fondateurs du Groupe 47, Ilse Aichinger terminait sa scolarité au moment de l'Anschluss. Établie en République fédérale d’Allemagne avant de retourner en Autriche dans les années 1960, elle ne cessera, dans son œuvre, de témoigner de cette déchirure. Dès 1945, elle publie Le Quatrième Portail (Das vierte Tor), qui évoque pour la première fois les camps de concentration en Autriche. En 1948 paraît Le Grand Espoir (Die grössere Hoffnung). Le personnage principal, Ellen, est une adolescente juive dont la mère a émigré et dont le père s'est mis au service du national-socialisme. Le rêve d'Ellen, qui a décidé de porter l'étoile juive, bien que n'y étant pas forcée, reste l'émigration. Mais ce grand espoir sera déçu ; Ellen n'échappera à ce monde en plein affrontement que par le suicide. L’auteur s’appuie en partie sur une expérience personnelle qui donne à son roman une acuité particulière. Elle lui permet en même temps d'évoquer la menace, métaphysique, qui pèse sur l'homme, l'angoisse du fugitif et de son persécuteur.

Un nouveau pas est franchi en direction de ce « monde intermédiaire » à mi-chemin de la réalité et du rêve, avec le Discours sous le gibet (Rede unter dem Galgen) paru en Autriche en 1952, publié en 1953 en Allemagne fédérale sous le titre L'Homme enchaîné (Der Gefesselte), où Ilse Aichinger tire toutes les conséquences du procédé littéraire consistant à raconter une histoire en partant de sa fin. La réalité disparaît à peu près complètement dans la suite de scènes parlées intitulée À aucune heure (Zu keiner Stunde, 1957), où l'auteur, prenant le contre-pied de Proust, affirme notre impuissance à retrouver le temps et à goûter pleinement chaque heure qui passe. Visite au presbytère (Besuch im Pfarrhaus, 1961), pièce radiophonique au cadre thématique assez lâche, évoque l'histoire d'un certain nombre de personnages entourant le pasteur.

On note [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'École supérieure d'interprètes et de traducteurs, université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  AICHINGER ILSE (1921-2016)  » est également traité dans :

GROUPE 47

  • Écrit par 
  • Pierre GIRAUD
  •  • 2 680 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un organe de promotion de la littérature allemande contemporaine »  : […] Désormais, les participants, toujours plus nombreux, du Groupe 47 vont susciter des orientations nouvelles, plus diverses et plus riches. Les problèmes de l'identité, les malaises de la civilisation technicienne occupent une large place. Le ton devient sarcastique ou grinçant. Le grotesque, ou le bizarre, foisonne. Ilse Aichinger, qui lit sa célèbre nouvelle Histoire d'un miroir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-47/#i_80446

Pour citer l’article

M. NUGUE, « AICHINGER ILSE - (1921-2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ilse-aichinger/