ASVAGHOṢA (80?-? 150)

Poète, dramaturge, musicien et penseur bouddhiste, Aśvaghoṣa vivait à l'époque de l'empereur Kaniśka (seconde moitié du iie siècle). D'après Xuanzang, il était considéré, avec ses contemporains Nāgārjuna, Āryadeva et Kumāralāta, comme un des quatre soleils illuminant le monde. Les traditions concernant ses origines sont confuses ; plusieurs villes (Sāketa, Vārānasī, Śrāvastī, entre autres) passent pour l'avoir vu naître. Il existe de semblables contradictions au sujet des dates de sa biographie : de 300 à 600 ans après le Nirvāna, suivant les diverses sources. Néanmoins, il est certain qu'Aśvaghoṣa est l'auteur du Buddhacarita, du Saundarānandakāvya et du Śāriputraprakarana. On peut, d'ailleurs, distinguer trois auteurs différents portant ce nom, sans connaître celui qui est à identifier avec l'auteur du Buddhacarita, ni si cette identification est fondée : Aśvaghoṣa, l'auteur du Mahāsūtrālamkaraśāstra (300 ou 370 ans après le Nirvāna) ; le Sthavira Aśvaghoṣa (400 ans après le Nirvāna), disciple de Pārśva ou de Punyayaśas ; le Bodhisattva Aśvaghoṣa, auteur du Mahāyānaśraddhotpādāśāstra. Mais cette dernière œuvre est sans doute un apocryphe chinois du vie siècle.

En fait, il semble acquis qu'Aśvaghoṣa, l'auteur du Buddhacarita, est né à Sāketa, dans une famille brahmanique. Pārśva l'aurait converti au bouddhisme, et il est à peu près établi qu'il appartenait à la secte des Dharmaguptaka. Par ses poèmes, le Buddhacarita et le Saundarānanda, Aśvaghoṣa se trouve à mi-chemin entre le style (et le fond) des grandes épopées du Mahābharata et du Rāmāyana, avec lesquelles il a de profondes affinités, et le poète classique Kalidāsa, qui a subi sans aucun doute son influence. Le Śāriputraprakarana (dont le titre complet est Śaradvatiputraprakarana) est un drame dont il ne reste que des fragments.

S'il n'est pas un grand philosophe, Aśvaghoṣa excelle dans l'art de conter. Son œuvre est soutenue davantage par la passion et par la foi du néophyte que par la subtilité du docteur. Ses références aux doctrines bouddhiques sont cependant exactes et son œuvre est truffée de termes techniques.

—  Jean-Christian COPPIETERS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ASVAGHOSA (80?-? 150)  » est également traité dans :

BOUDDHISME (Histoire) - Littératures et écoles bouddhiques

  • Écrit par 
  • André BAREAU
  •  • 6 022 mots

Dans le chapitre « La littérature paracanonique du Mahāyāna »  : […] Il en est ainsi notamment des œuvres bouddhiques du grand poète que fut Aśvaghoṣa, qui vécut vers le iie siècle. Deux d'entre elles ont été retrouvées entières en sanskrit : le Buddhacarita, ou « Conduite du Buddha », biographie complète de Gautama, en vers de style raffiné, et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-histoire-litteratures-et-ecoles-bouddhiques/#i_41908

THÉÂTRES DU MONDE - La tradition indienne

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 3 326 mots

et prédécesseur de Kālidāsa qui le cite ; celle, en 1911, de fragments de drames bouddhiques conservés sur feuilles de palmier, notamment le Śāriputra-prakarana, donné par la tradition comme l'œuvre d'Aṣvaghosa, contemporain du roi Kanishka au ier siècle de notre ère, font rejeter la possibilité d'une origine étrangère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-du-monde-la-tradition-indienne/#i_41908

Pour citer l’article

Jean-Christian COPPIETERS, « ASVAGHOṢA (80?-? 150) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/asvaghosa/