Guerre d'Espagne et franquisme


BOURBON-PARME XAVIER DE (1889-1977)

  • Écrit par 
  • Louis URRUTIA-SALAVERRI
  •  • 982 mots

Né au château de Pianore, près de Viareggio en Toscane, le prince François Xavier de Bourbon-Parme et de Bragance doit à son ascendance et aux circonstances de succéder, par décret royal de cette branche dynastique, le 23 janvier 1936 au vieux prétendant carliste Alfonso Carlos Ier. Jusqu'à la veille de sa mort, il va représenter le carlis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xavier-de-bourbon-parme/#i_0

CARRERO BLANCO LUIS (1903-1973)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 425 mots
  •  • 3 médias

Entré à quinze ans à l'École navale, Luis Carrero Blanco participa, comme jeune officier de marine, à la campagne du Maroc espagnol (1924-1926). Diplômé de l'École de guerre navale espagnole, stagiaire à l'École de guerre navale française, il servit pendant quelques années à bord de sous-marins, puis fut nommé professeur à l'École de guerre navale, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luis-carrero-blanco/#i_0

COLONNE CINQUIÈME

  • Écrit par 
  • Arnaud JACOMET
  •  • 674 mots

Après le soulèvement du 18 juillet 1936 et leurs premiers succès contre les républicains, les troupes nationalistes des généraux Franco et Mola convergèrent vers Madrid. Elles étaient réparties en quatre colonnes. Cherchant le moyen de démoraliser leur adversaire, les responsables de la propagande franquiste eurent l'astuce, dans leurs émissions, de parle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-colonne/#i_0

DURRUTI BUENAVENTURA (1896-1936)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 946 mots

Peu d'hommes ont autant que Buenaventura Durruti résumé par leur destinée la part insurrectionnelle d'une époque. Il eut la sincérité de la vivre et l'habileté de la mener sans prétendre la gouverner. Son nom reste attaché aux tentatives les plus radicales de la révolution espagnole et au mouvement anarchiste, qui prêta ses revendications les plus soucieuses d'humanité au « dernier soulèvement pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/buenaventura-durruti/#i_0

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 362 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La IIe République et la guerre civile (1931-1939) »  : […] Les événements qui se sont déroulés pendant la brève durée de la IIe République et au cours de la guerre civile ont donné lieu à une énorme littérature où la propagande tient beaucoup de place. Il est difficile d'en présenter une vue objective.On a recherché les causes lointaines de cette crise d'une ampleur inaccoutumée dans le déséquilibre profond dont souffrait la société […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-de-l-unite-politique-a-la-guerre-civile/6-la-iie-republique-et-la-guerre-civile-1931-1939/

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - L'ère franquiste

  • Écrit par 
  • Guy HERMET
  •  • 7 247 mots
  •  • 3 médias

L'Espagne apparaît comme le prototype des nations européennes longtemps vouées à une sorte de fatalité autoritaire, et le régime franquiste comme le symbole de l'autoritarisme moderne en Europe. Pourtant, si la guerre d'Espagne a suscité des études nombreuses et approfondies, et si elle a pris une sorte de valeur universelle, la dictature issue de ce confl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-l-ere-franquiste/#i_0

FRANCO FRANCISCO (1892-1975)

  • Écrit par 
  • Bartolomé BENNASSAR
  •  • 2 222 mots
  •  • 5 médias

La vie et la carrière de Francisco Franco peuvent se diviser en quatre périodes : de sa naissance à El Ferrol, en Galice, jusqu'en 1912, date d'obtention de son grade de sous-lieutenant, il a mené une enfance anonyme dans sa ville natale puis a été élève de l'Académie d'infanterie de Tolède ; de 1912 à 1926, il connaît une carrière fulgurante d'officier africanis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-franco/#i_0

GUERRE CIVILE ESPAGNOLE (1936-1939)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

Le 17 juillet 1936 éclate au Maroc espagnol un soulèvement militaire, qui s'étend à l'Espagne dès le lendemain et vise à renverser le gouvernement de Front populaire issu des élections législatives de février. En quelques jours, les forces insurgées – dites nationalistes – rallient à elles de vastes régions, sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-civile-espagnole-1936-1939/#i_0

GUERRE CIVILE ESPAGNOLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 304 mots

14 avril 1931 Proclamation de la République espagnole. Le roi Alphonse XIII doit abandonner le pouvoir.16 février 1936 Les élections législatives portent au pouvoir le Frente popular, coalition des forces politiques de gauche soutenue par les anarchistes.17-18 juillet 1936 Un soulèvement militaire contre le gouvernement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-civile-espagnole-reperes-chronologiques/#i_0

LARGO CABALLERO FRANCISCO (1869-1946)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 426 mots

Né à Madrid, Francisco Largo Caballero dut gagner sa vie, comme ouvrier, dès l'âge de sept ans. Membre de l'Union générale des travailleurs (U.G.T.) dès 1890, il adhère au Parti socialiste en 1894. Il est l'un des organisateurs de la grève insurrectionnelle des Asturies d'août 1917, à la suite de laquelle il est condamné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-largo-caballero/#i_0

LONDON ARTUR (1915-1986)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 685 mots

Né à Ostrava, London adhère à quatorze ans à la Jeunesse communiste. Trop pauvre pour poursuivre des études, il est vendeur dans le textile. Animateur de la Jeunesse communiste et du syndicat rouge dans cette vieille région minière, il connaît à quinze ans ses premiers séjours en prison pour lutte antimilitariste et participation à des grèves illégales. Le parti l'envoie à Moscou en janvier 1934 ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artur-london/#i_0

MALRAUX ANDRÉ

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 9 027 mots
  •  • 2 médias

Depuis sa mort, il n'est guère possible de traiter d'André Malraux sur le ton mesuré qui convient. Peu d'hommes auront été tour à tour aimés ou détestés avec tant de passion. L'heure de la synthèse posthume, de la dernière métamorphose n'est pas encore venue. Pour une part, Malraux est entré dans ce purgatoire – dans ces limbes, aurait-il dit – qui guettent à leur mort les grands écrivains d'une g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-malraux/#i_0

NEGRÍN JUAN (1887-1956)

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 423 mots
  •  • 2 médias

Appartenant à une riche famille bourgeoise des Canaries, Juan López Negrín fit des études de médecine en Espagne et en Allemagne, puis devint professeur de physiologie à l'université de Madrid. En 1931, il fut élu député aux Cortes sous l'étiquette socialiste. Nommé ministre des Finances dans le cabinet formé par le socialiste Largo Caballero le 5 septembre 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-negrin/#i_0

REQUETÉS

  • Écrit par 
  • André DESSENS
  •  • 428 mots

En Espagne, le terme requetés désigne les miliciens de la communion traditionaliste (carlisme). Il est tiré du refrain de la chanson de marche du 3e bataillon navarrais pendant la guerre carliste de 1833. Ce refrain disait : « Vamos andando, tápate, que se te vé el requeté » (Marchons et habille-toi, car on te voit le... requeté). Ce s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/requetes/#i_0

RIDRUEJO DIONISIO (1912-1975)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 764 mots

Homme politique et écrivain espagnol, dirigeant de l'U.S.D.E. (Union social-démocrate espagnole), Dionisio Ridruejo fut l'une des figures les plus représentatives des déchirements et des incertitudes de l'Espagne contemporaine.Il était né à Burgo de Osma (Soria), au cœur des hautes terres qu'il décrivit dans sa Guía de Castilla la Vieja (2 vol., 1968-1975). Après des études de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dionisio-ridruejo/#i_0


Affichage 

Guerre civile espagnole : Guernica

Guerre civile espagnole : Guernica

photographie

La ville de Guernica en ruine après le bombardement par les avions allemands de la légion Condor, le 26 avril 1937. 

Crédits : AKG

Afficher

Réfugiés espagnols

Réfugiés espagnols

photographie

La foule des réfugiés de la guerre civile espagnole gagne Perpignan par le col du Perthus. 

Crédits : Three Lions/ Getty Images

Afficher

Guerre d'Espagne

Guerre d'Espagne

photographie

Après une attaque couronnée de succès, les troupes nationalistes capturent des soldats républicains qui s'étaient retranchés au sommet d'une colline, sur le front du col de Somosierra. 

Crédits : Horace Abrahams/ Getty Images

Afficher

Les femmes au combat

Les femmes au combat

photographie

Pendant la guerre d'Espagne, des femmes partageaient la vie des combattants républicains. 

Crédits : Fox Photos/ Getty Images

Afficher

Francisco Franco, 1939

Francisco Franco, 1939

photographie

Le général espagnol Francisco Franco (1892-1975) en visite d'inspection vers la fin de la guerre civile en 1939. Il dirigera l'Espagne en dictateur de 1939 à 1975. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Juan Negrin

Juan Negrin

photographie

Juan Negrin (1887-1956), dernier président du gouvernement républicain espagnol, quitte son pays pour l'exil en 1939. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

André Malraux

André Malraux

photographie

Commencé avant la Seconde Guerre mondiale, le dialogue qu’André Malraux entretient avec l’art va se poursuivre et se développer tout au long de son œuvre. 

Crédits : Bettmann/ Getty Images

Afficher

Anarchistes espagnols

Anarchistes espagnols

photographie

Les miliciens anarchistes de la C.N.T. (Confédération nationale du travail) distribuent les armes dont ils se sont emparé dans le port de Barcelone, au début de la guerre civile espagnole, en juillet 1936. 

Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Contre la loi antigrève

Contre la loi antigrève

photographie

Sous Franco, la loi espagnole ne reconnaissait pas le droit de grève. Dans une usine, en mai 1968, des ouvriers manifestent en passant la pose du déjeuner debout, face contre le mur de l'usine. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Franco

Franco

photographie

Le général-dictateur espagnol Francisco Franco (1892-1975) et son épouse, à Burgos, en 1934. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Franco et Juan Carlos, 1974

Franco et Juan Carlos, 1974

photographie

Le général Franco (1892-1975) et le prince Juan Carlos de Bourbon, futur roi d'Espagne, lors de la célébration, en 1974, du trente-cinquième anniversaire de la fin de la guerre civile. 

Crédits : Keystone/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

Afficher

Funérailles de Franco, 1975

Funérailles de Franco, 1975

photographie

Les funérailles du général Franco (1892-1975), à Madrid, le 23 novembre 1975. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Luis Carrero Blanco, 1973

Luis Carrero Blanco, 1973

photographie

L'amiral Luis Carrero Blanco (1903-1973), nommé président du gouvernement espagnol en juin 1973, fut pendant trente-deux ans un inconditionnel du Caudillo et son éminence grise. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Dolores Ibarruri Gomez, dite La Pasionaria, 1974

Dolores Ibarruri Gomez, dite La Pasionaria, 1974

photographie

La militante communiste espagnole Dolores Ibarruri Gomez, dite la Pasionaria (1895-1989), lors d'un meeting à Genève, en 1974. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Attentat contre Carrero Blanco, Madrid, 1973

Attentat contre Carrero Blanco, Madrid, 1973

photographie

Le cratère provoqué par l'explosion de la bombe qui a coûté la vie à l'amiral Carrero Blanco, le chef du gouvernement espagnol, à Madrid, le 20 décembre 1973. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Espagne, la guerre civile

Espagne, la guerre civile

carte

Rébellion et avancées des nationalistes face aux fronts républicains (1936-1939). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Fin de la guerre civile espagnole, 1939

Fin de la guerre civile espagnole, 1939

vidéo

Entre décembre 1938 et février 1939, la Catalogne tombe aux mains des franquistes et sa capitale, Barcelone, est conquise par les troupes de Franco en janvier 1939. Durant les derniers mois de la guerre, des colonnes de réfugiés républicains, civils et soldats mêlés, traversent... 

Crédits : National Archives

Afficher

Guerre civile espagnole : Guernica

Guerre civile espagnole : Guernica
Crédits : AKG

photographie

Réfugiés espagnols

Réfugiés espagnols
Crédits : Three Lions/ Getty Images

photographie

Guerre d'Espagne

Guerre d'Espagne
Crédits : Horace Abrahams/ Getty Images

photographie

Les femmes au combat

Les femmes au combat
Crédits : Fox Photos/ Getty Images

photographie

Francisco Franco, 1939

Francisco Franco, 1939
Crédits : Hulton Getty

photographie

Juan Negrin

Juan Negrin
Crédits : Hulton Getty

photographie

André Malraux

André Malraux
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

Anarchistes espagnols

Anarchistes espagnols
Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Contre la loi antigrève

Contre la loi antigrève
Crédits : Hulton Getty

photographie

Franco

Franco
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Franco et Juan Carlos, 1974

Franco et Juan Carlos, 1974
Crédits : Keystone/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

photographie

Funérailles de Franco, 1975

Funérailles de Franco, 1975
Crédits : Hulton Getty

photographie

Luis Carrero Blanco, 1973

Luis Carrero Blanco, 1973
Crédits : Hulton Getty

photographie

Dolores Ibarruri Gomez, dite La Pasionaria, 1974

Dolores Ibarruri Gomez, dite La Pasionaria, 1974
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Attentat contre Carrero Blanco, Madrid, 1973

Attentat contre Carrero Blanco, Madrid, 1973
Crédits : Hulton Getty

photographie

Espagne, la guerre civile

Espagne, la guerre civile
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Fin de la guerre civile espagnole, 1939

Fin de la guerre civile espagnole, 1939
Crédits : National Archives

vidéo