Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GUERRE CIVILE ESPAGNOLE (1936-1939)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par
Fin de la guerre civile espagnole, 1939 - crédits : National Archives

Fin de la guerre civile espagnole, 1939

Le 17 juillet 1936 éclate au Maroc espagnol un soulèvement militaire, qui s'étend à l'Espagne dès le lendemain et vise à renverser le gouvernement de Front populaire issu des élections législatives de février. En quelques jours, les forces insurgées – dites nationalistes – rallient à elles de vastes régions, sans parvenir à s'emparer du pouvoir. Quant aux républicains, ils échouent dans la répression du putsch. Une guerre civile se déclenche en Espagne, qui durera près de trois ans (jusqu'en avril 1939) et fera plus de 600 000 victimes civiles et militaires. Affrontement idéologique de deux camps antagonistes, ce conflit passe également volontiers pour une répétition générale de la Seconde Guerre mondiale : Allemands et Italiens interviennent massivement aux côtés des nationalistes et expérimentent à cette occasion de nouvelles armes, tandis que l'U.R.S.S. soutient les républicains, qui espéraient une intervention française. Parce qu'elle préfigure un embrasement général, la guerre d'Espagne provoque une forte mobilisation de l'opinion internationale, dont témoignent l'engagement de milliers de volontaires venus du monde entier et de multiples témoignages littéraires et artistiques.

— Olivier COMPAGNON

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire contemporaine, université Sorbonne nouvelle, Institut des hautes études de l'Amérique latine

Classification

Pour citer cet article

Olivier COMPAGNON. GUERRE CIVILE ESPAGNOLE (1936-1939) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 22/10/2018

Média

Fin de la guerre civile espagnole, 1939 - crédits : National Archives

Fin de la guerre civile espagnole, 1939

Autres références

  • GUERRE CIVILE ESPAGNOLE - (repères chronologiques)

    • Écrit par
    • 296 mots

    14 avril 1931 Proclamation de la République espagnole. Le roi Alphonse XIII doit abandonner le pouvoir.

    16 février 1936 Les élections législatives portent au pouvoir le Frente popular, coalition des forces politiques de gauche soutenue par les anarchistes.

    17-18 juillet 1936 Un soulèvement militaire...

  • ANARCHISME

    • Écrit par , , et
    • 13 391 mots
    • 7 médias
    Du soulèvement franquiste jusqu'à sa victoire complète en avril 1939, sera seul évoqué ici le rôle des anarcho-syndicalistes de la C.N.T.-F.A.I.
  • AUB MAX (1903-1972)

    • Écrit par
    • 189 mots

    Écrivain espagnol, né à Paris. Des poésies, un roman, Luis Álvarez Petrena, 1934, plusieurs pièces de théâtre, Narciso, 1928, Teatro incompleto, 1931, Espejo de avaricia (1935, Miroir d'avarice) marquent les débuts d'Aub. Après avoir combattu pour la République, il est enfermé dans un...

  • AZAÑA MANUEL (1880-1940)

    • Écrit par
    • 965 mots
    • 1 média

    Homme politique espagnol, président de la seconde République, écrivain, Manuel Azaña Diaz-Gallo est né en 1880 à Alcalá de Henares (province de Madrid), descendant d’une famille de fabricants, de petits propriétaires fonciers et d’hommes de loi. Il garde de sa formation religieuse, racontée dans son...

  • BERGAMÍN JOSÉ (1895-1983)

    • Écrit par
    • 1 173 mots

    « Un oui, un non, une ligne droite, une fin » : ce dit nietzschéen qui inspira l'objectif d'affirmation et de négation de sa revue Cruz y raya peut aussi définir la vie de José Bergamín. Si l'être « bergamasque » des années trente se posait comme un être de foi en trois personnes...

  • Afficher les 35 références